Banque Nationale de Développement Agricole : La BCEAO cède sa participation au groupe BPCE

0

La BNDA a tenu vendredi 08 juillet 2011, une assemblée générale de  ses actionnaires sous la présidence de M. le Ministre de l’Economie et des Finances du Mali, une rencontre qui a consacré la sortie de la BCEAO, en tant que Banque Centrale du capital de la BNDA. Ce changement va accroitre les capacités d’intervention de la banque et lui permettre de mieux jouer son rôle d’appui aux petits producteurs agricoles et aux petites et moyennes entreprises.

Dans son discours, le Ministre de l’Economie et des Finances a rappelé la mission principale de la BNDA.

La mission de la BNDA
 Même si à l’origine, la Banque finançait essentiellement le développement agricole, elle s’est largement diversifiée depuis et intervient dans tous les secteurs de l’économie malienne.

La BNDA est le partenaire financier de plus de 6.000 organisations paysannes et d’une vingtaine de systèmes financiers décentralisés au Mali. Ce qui lui permet de couvrir l’ensemble des zones rurales du pays. Elle intervient aussi auprès des entreprises partenaires en amont et en aval du secteur agricole (agro-industrie, fournisseurs d’intrants…).

La BNDA injecte annuellement plus de 60 milliards de FCFA dans le secteur agricole pour le financement du cycle d’exploitation et  de l’équipement des agriculteurs (des filières coton, céréales, élevage, maraîchage…) mais aussi des entreprises de transformation ou de commercialisation des produits. Elle entretient également un partenariat privilégié avec les entreprises  des secteurs du commerce et de l’industrie.

C’est donc une banque qui contribue avec bonheur au développement de l’économie nationale.
Le ministre s’est réjouit de la tenue de la présente Assemblée Générale extraordinaire qui, selon lui, verra l’entrée de nouveaux partenaires dans le capital de l’établissement bancaire dont les performances des dernières années ont donné la preuve qu’elle a su  maintenir son rôle dans l’accompagnement du monde rural mais aussi réussir sa politique de diversification en faveur de tous les autres secteurs économiques. Toutes choses, qui selon  le ministre, sont à l’actif de la direction de la banque. La direction de la banque témoigne chaque jour de son engagement à faire de la BNDA une référence dans l’environnement bancaire national et sous-régional.

Le retrait de la BCEAO du capital de la BNDA au profit du groupe BPCE, deuxième réseau bancaire français, à travers deux de ses structures, BPCE- International & Outre Mer et le Crédit Coopératif, démontre, si besoin était, la bonne santé financière de la BNDA.

Ce nouveau partenariat, a fait savoir le ministre, devra apporter à la BNDA l’expertise et les moyens lui permettant d’assurer son développement futur et de relever les nombreux défis qui l’attendent dans son action en faveur du développement du Mali avant de conclure que cette nouvelle situation se traduit pour la BNDA par un renforcement de ses capacités d’intervention.

 Rappelons que l’évolution qu’a connue la BNDA lui a permis de se développer en consolidant sa situation financière et en confortant sa rentabilité : ses fonds propres s’élèvent désormais à 27 milliards FCFA et son résultat net a été de 3,5 milliards en 2010.

Notons que le Groupe BPCE prend une participation de 19,4 % dans la Banque Nationale de Développement Agricole du Mali (BNDA).
Moussa Touré
 
A propos du Groupe BPCE :
Le Groupe BPCE, deuxième groupe bancaire en France, s’appuie sur deux réseaux de banque commerciale autonomes et complémentaires : celui des 20 Banques Populaires et celui des 17 Caisses d’Epargne. Dans le domaine du financement de l’immobilier, il s’appuie également sur le Crédit Foncier de France. Il est un acteur majeur de la banque de financement, de la gestion d’actifs et des services financiers avec Natixis. Le Groupe BPCE compte plus de 36 millions de clients et bénéficie d’une large présence en France avec 8 000 agences, 125 000 collaborateurs et plus de 8 millions de sociétaires. BPCE IOM a pour vocation de porter toutes les filiales et participations du groupe dans la banque commerciale hors métropole, soit 14 banques (dont 10 détenues majoritairement) 165 agences et 3 300 collaborateurs.

A propos du Crédit Coopératif :
Le Crédit Coopératif est une banque populaire, maison mère de BPCE, qui fédère un ensemble d’établissements bancaires et financiers gérés et conçus avec ses clients. Il constitue un groupe coopératif original ayant vocation, depuis 120 ans, à accompagner les acteurs d’une économie respectueuse des hommes et de leur environnement. Ses sociétaires sont essentiellement des clients personnes morales. Son réseau couvre  l’ensemble des régions de France et à l’étranger et, à l’étranger, l développe une politique de présence dans des institutions bancaires et financières proches de ses valeurs.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER