Ambassade du Venezuela au Mali : Célébration de la journée de la résistance indigène

0

L’ambassade de la République du Venezuela au Mali  a célébré la journée de la résistance indigène à travers la projection du film  « Quand la boussole A marque le sud »  illustrant la bravoure du peuple de Venezuela face à la colonisation espagnole et à l’impérialisme américain. Une cérémonie placée sous le haut patronage de son excellence, l’ambassadeur de la République Bolivarienne du Venezuela au Mali, Jhony Balza Arismendi.

Au cours de la projection du film, on a noté la présence de plusieurs personnalités :  les ambassadeurs du Burkina Faso, de la Palestine au Mali, de nombreux cadres maliens et de nombreux autres invités. La journée consacrée à la lutte des indigènes contre la colonisation espagnole est célébrée 12 octobre de l’année. Un combat qui a contribué beaucoup aux libérations du peuple du Venezuela et la fin de plusieurs autres exactions que subissait la population à l’époque.

Le film « Quand la boussole A marque le Sud » démontre la détermination du peuple Venezuelien contre les colons explique  l’ambassadeur de la République Bolivarienne du Venezuela , Jhony Balza Arismendi, ce vaillant peuple qui a dit non aux exactions et aux pratiques esclavagistes du colonisateur espagnol. A présent cette bravoure du peuple de Venezuela devient un model pour les autres peuples d’Amérique latine à travers les actions que mène son président actuel, Hugo Chavez  qui est un symbole de la libération face à l’impérialisme américain.

Dans ce film, il est aussi mis en exergue les œuvres du père de la révolution Simon Bolivar mort  prématurément et de nombreux autres Chefs d’Etat qui se sont succédé à la tête du pays. Il nous parle aussi de la déportation des esclaves noirs par les colonisateurs qui les acheminaient pour travailler dans les plantations de café au Venezuela. Commentant le film, M.Arismendi a expliqué comment il ya un rapprochement  nos deux peuples car ayant subi tous l’esclavage des blancs. Pour finir, il a  remercié tous ceux qui ont fait le déplacement pour visionner le film.

Ousmane Daou, stagiaire

 

PARTAGER