Lutte contre le commerce illicite et la contrebande : British American Tobacco appuie les Douanes du Mali

0

Consciente du rôle déterminant que jouent les Douanes dans l’assainissement de l’environnement des affaires au Mali, la société British American Tobacco (BAT) s’est engagée aux côtés des Douaniers. Le 27 octobre dernier, elle a offert un important lot de matériels à cette structure charnière de notre économie nationale. La cérémonie de remise de ces dons s’est déroulée à Faladiè en présence du DG des douanes, le Colonel Modibo Maïga entouré de ses proches collaborateurs; du Directeur de British American Tobacco, Francis Archer. Ce dernier était accompagné par  Mme Mireille Fenou Njambon, Responsable du Département juridique et de M. Boladji  Akindeji, Responsable Afrique de l’Ouest de la lutte contre le commerce illicite. On notait également la présence du Directeur de la société FAC Sécurité Sarl, partenaire stratégique de la société BAT.

Ces dons composés de trois groupes électrogènes de 3 KVA chacun, de deux moteurs hors bord de 9 Chevaux chacun et de deux pirogues longues chacune de 7 mètres, est la matérialisation des promesses d’appuis faites aux autorités maliennes par la société American British Tobacco présente au Mali à travers des marques telles que Dunhill, Craven…A en croire le Directeur de cette société, Francis Archer, ces matériels visent essentiellement à accroître les capacités opérationnelles des Douanes maliennes. Et cela dans le cadre du protocole d’accord signé en 2009 visant à renforcer la collaboration dans la lutte contre le commerce illicite de cigarette au Mali. A noter que les Douanes qui contribuent fortement au budget national, ont pris le taureau par les cornes en mettant un accent particulier sur la saisie des cigarettes de la contrebande le long des frontières. Pour preuve, en 2009, plus de 11 millions de tiges de cigarettes, soit plus de 1000 cartons, ont été saisies par les Douanes maliennes. En 2010, plus de 16 millions, soit 1600 cartons et en 2011 (à ce jour), plus de 13 millions, soit 1350 cartons de cigarettes ont été saisis.

C’est donc au regard du travail colossal abattu depuis trois ans par les «soldats de l’économie malienne» que les responsables de  BAT ont inscrit ce soutien logistique dans leur chronogramme d’actions au Mali. Car, faut-il le rappeler,  malgré la conjoncture internationale défavorable accentuée par la crise ivoirienne, les Douanes maliennes ont réalisé en 2010 des recettes de plus de 283 milliards de francs Cfa pour des recettes prévisionnelles de 280 milliards de francs Cfa. Ce sont évidemment là les résultats du dynamisme de cette structure.

Précisons que le Mali est un pays enclavé de plus d’un million de kilomètres carrés. De ce fait, les frontières sont poreuses et donc, le défi majeur des Douanes maliennes est de lutter contre le flux massif de produits illicites qui envahissent le marché de consommation. En effet, une fraude à grande échelle est organisée à partir des frontière sud (Guinée) et nord (Mauritanie) et dans une certaine mesure, la frontière ouest (Sénégal). Il est aussi à noter qu’en ce qui concerne les produits, on estime à environ 40 à 45% le taux de fraude sur la cigarette. Ce qui représente pour l’Etat un manque à gagner de près de 14 milliards par an, rien que sur le tabac.

Compte tenu de la faiblesse du tissu industriel malien, le commerce illicite est alimenté en grande partie par la criminalité transfrontalière. Les produits issus de cette criminalité sont de deux ordres : produits de contrefaçon et produits de contrebande. Dans cette lutte contre la criminalité transfrontalière, les Douanes maliennes sont en première ligne. C’est à elles qu’incombe la lourde tâche de contrôler tout ce qui entre dans le pays.

En recevant ces dons de American British Tobacco, le DG des Douanes du Mali, le Colonel Modibo Maïga, s’est félicité de la bonne collaboration qui existe  entre les deux structures. «Je voudrais au nom du Ministre de l’Economie et des Finances, au nom du Ministre délégué chargé du budget, au nom du personnel de l’administration des Douanes et en mon nom propre, vous adresser mes sincères remerciements pour ce geste de très haute portée que vous venez d’effectuer. Cet  acte qui fait suite à d’autres non moins importants, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du protocole d’accord existant si heureusement entre la Direction générale des Douanes et votre société et témoigne, si besoin en était, du dynamisme de notre collaboration. Cet important lot de matériels permettra à la Direction générale des Douanes de renforcer ses moyens pour relever efficacement les défis inhérents à l’exécution des missions qui lui sont assignées, en particulier dans le cadre de la lutte contre la contrebande et la criminalité transnationale. Je souhaite que le partenariat dynamique entre nos deux structures serve d’exemple pour les autres opérateurs économiques», a précisé le Colonel Modibo Maïga.
Bruno LOMA

PARTAGER