Inauguration d’infrastructures scolaires par Empower-Mali dans l’arrondissement de Oueléssebougou : L’Ong américaine dote Férékoroba de trois salles de classe

4

inaugurationLe village de Férékoroba dans l’arrondissement de Oueléssebougou vient d’être doté de trois nouvelles salles de classe. D’un coût de réalisation de 25 millions de FCFA, la construction de cette infrastructure a été rendue possible grâce au partenariat établi entre American Building Youth Around the World et Empower Mali ainsi que la mairie de Ouelessebougou. 

 

Désormais, les élèves de Ferekoraba n’auront plus à parcours de grandes distances pour rejoindre l’école. La bourgade vient d’être dotée de trois classes nouvellement construites par l’Ong américaine Empower-Mali. L’infrastructure a été inaugurée, le samedi 19 avril dernier, par la ministre de l’Education nationale, Mme Togola Jacqueline Nana. C’était en présence des autorités scolaires de la localité et du maire de la Commune rurale de Ouélessebougou, Niankoro Yeah Samaké.

Selon ce dernier, cette école est née d’un partenariat fécond entre la mairie de Ouélessebougou et la fondation Empower Mali basée aux USA. ” Cette Ong ambitionne de soutenir l’effort du gouvernement du Mali dans la construction d’écoles publiques qui seront mises à la disposition des communautés ” a soutenu le maire Samaké. Il a rappelé que l’ONG a déjà construit 19 écoles sur le territoire malien. NiankoroYeah Samaké a affirmé que pour la construction de ces classes à Férekorobougou, la mairie a contribué à hauteur de 4,5 millions de F CFA et l’ONG a investi 20,5 millions de F CFA.

Le choix de Férékoroba n’est pas fortuit. Ce village s’est distingué comme un village citoyen. Il a payé l’ensemble de ses taxes, ses impôts et ses arriérés” a-t-il dit. D’après le maire, le futur de l’école malienne est en train de se réaliser à Ouélessebougou du fait que les autorités communales se battent pour doter les écoles de matériels didactiques et de manuels scolaires.

Tenez-vous bien ! Sur les 44 villages qui composent Ouélessebougou, 42 ont été dotés d’écoles. Selon Yeah Samaké, bientôt l’apprentissage de l’anglais sera introduit dès la 4e année dans les établissements scolaires de cette commune. De son côté, la ministre de l’Education, Mme Togola Jacqueline Nana, dira que l’inauguration des trois salles de classe est un maillon supplémentaire de la chaine de partenariat et de solidarité déjà existante entre Empower Mali et les autorités maliennes. “Vous trouverez auprès de mon département une oreille attentive pour faire de l’école de Férékoraba, une école ambitieuse et travailleuse ” a indiqué la ministre.

La fin de la cérémonie a été marquée par la remise de kits scolaires et de lampes-torches à l’école de Férékoroba.

 

Ramata TEMBELY

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. La vérité finira toujours par se savoir. Ce Yeah là est le plus grand escroc que le Mali ait connu. Plus grand voleur que Modibo Sidibé, Diane Séméga ou encore Zoumana Mory Coulibaly, le gabélou qui disait en 2011 qu’il va financer la campagne de Modibo Sidibé et qui vient de trouver refuge sous l’aile protectrice du RPM. La réalité est que cette école de Férékoroba n’a jamais été financée par une ONG ou fondation américaine.c’est une manière pour Yeah de bouffer les sous des américains. L’école dont il est question est belle et bien financée par le contribuable du Djitoumou à travers la mairie de Ouéléssebougou à hauteur de 25 millions. Nous detenons la copie du procès verbal de la session qui a entériné cette construction.

  2. madiba tu es jaloux de yeah ou quoi….quando vous finissez de construir vos ecoles partez declare au ministere de l,education ils vont venir pour l,innoguration et viendront avec les medias…comme ça tout le mali saura que madiba aussi construit des ecoles chez lui au pays dogono…….

  3. Plein d’initiatives privés ont construit des écoles, des CSCom , des jardins pour , des puits, de lattrines …. Personne ne parle d’eux. Avec notre appui financier, les villageois d’un village Dogon éloingé ont construit 6 classes, une cuisine, pour les repas des enfants, un refectoire, des toilettes, une bibliothèque , un bureau de pour la direction. Nous avons financé tout le matériel scolaire pour plus de 300 enfants. Les élèves qui quittent la 6ième année et qui vont suivre le 2ième cycle à 15 km on a acheté de vélos. Le centre médicale a un laboratoire pour les analyses de sang, un salle de consutation, une salle de soin, un sale d’accouchement et une faramacie. L ‘aide de l’état se limite à payer le salaire du directeur par le CAP, et les vaccins pour les nouveaux nés!!! Je connais plein d’initiatives Belges semblables…Nous ne voulons pas de la publicité mais au moins que l’état prenne les salaires de professeurs en charge…

Comments are closed.