REPESP- Mali : Autour d’un dialogue constructif

0
2

Voulant donner place à l’adage qui dit : « l’union fait la force », les professeurs  de l’Enseignement  Supérieur du privé ont  jugé  de se retrouver au sein d’un même  regroupement  afin de participer à l’établissement d’un système éducatif malien fort. Ce collectif dénommé Regroupement des Professeurs d’Enseignement Supérieur Privé du Mali (REPESP-Mali) a procédé au lacement de ses activités le samedi 25 février à l’Hôtel Nord-Sud de Bamako. La cérémonie était présidée par le Pr. Salikou Sanogo, ministre de l’éducation, de l’alphabétisation et des langues nationale, en présence de du Pr Abdoulaye Sall, ministre des relations avec les institutions de la  République, parrain du regroupement.

 

Le président du REPESP-Mali  M. Moussa K Traoré dans son allocution dira que depuis les premières  années  d’accession de notre pays à  l’indépendance, l’école privée a toujours côtoyé l’école publique. C’est donc dire, selon, le président que le phénomène des écoles privées n’a pas débuté aujourd’hui. Il a tenu à rassurer les promoteurs d’école privé  que le regroupement n’est pas une structure à vocation revendicatrice ou réclamative. « Nous sommes des partenaires complémentaires, engagés ensemble dans un même et unique combat » a ajouté l’orateur. Quant au parrain, il a demandé aux membres du regroupement d’évoluer vers u  groupement et même une équipe, car pour lui seules les équipes gagnent. Comme tout secteur économique porteur, celui de l’enseignement s’est développé au plan spatial et  organisationnel. Il contribue à la formation des cadres du Mali et à la création d’emplois temporaires et permanents. Si au plan technico-compétence les professeurs répondent aux critères académiques exigés, au plan des exigences professionnelles, ils sont loin de répondre à ceux des professeurs d’universités, notamment en matière de recherches, de publication de livres. D’où, la création du regroupement. Le REPESP-Mali a pour mission de : regrouper les professeurs d’universités privées et d’enseignement supérieur privé, valoriser la recherche et les publications au Mali, servir d’institution d’interface entre les professeurs du privé et les institutions nationales et internationales. Ainsi la mise en œuvre des ces missions permettront d’atteindre les objectifs du REPESP qui sont entre  autres de : favoriser les échanges entre ses membres d’une part et             autres chercheurs d’autres part, réaliser des ouvrages à l’intention du monde scolaire, participer aux débats scientifiques, valoriser la profession de l’enseignement supérieur privé au Mali etc. Le regroupement comprend plus de 200 professeurs de plus de 10 nationalités, qui dispensent les cours dans les universités privées et écoles supérieures privées.

La Rédaction

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.