Nord du Mali : Naissance du MPSA, un nouveau groupe armé

12
Nord du Mali : naissance du MPSA, un nouveau groupe armé
À Ouagadougou, une délégation de la Minusma a rencontré, le 28 août, les différents mouvements armés qui ont signé un protocole d’accord pour parler d’une seule voix à Alger, le 1er septembre. Ce que demande également le nouveau MPSA.
AFP PHOTO / AHMED OUOBA

Un nouveau groupe armé est apparu dans le nord du Mali. Le Mouvement populaire pour le salut de l’Azawad, MPSA, est une dissidence du mouvement arabe du MAA, le Mouvement arabe de l’Azawad et il entend bien peser dans le devenir de la région.

Les responsables du Mouvement populaire pour le salut de l’Azawad reconnaissent le drapeau malien. Ils présentent d’ailleurs leur mouvement comme un mouvement armé, mais à caractère national politiquement, et non comme un groupe armé tribal.

Boubacar Ould Taleb, l’un des responsables du dernier né des groupes du Nord du Mali, estime qu’il faut que tous les mouvements armés du septentrion du pays parlent d’une même voix face à l’Etat malien lors de la très prochaine reprise des négociations d’Alger.

Sur le terrain, on a pour le moment du mal à évaluer avec précision la réelle force du MPSA. Mais sa création confirme la réalité d’aujourd’hui dans le Nord : pour exister, pour peser lors des négociations, pour faire prendre en compte des revendications, de plus en plus de groupes se créent.

Certains observateurs sont inquiets, la naissance de ces nouveaux groupuscules peut faire apparaître de nouvelles revendications et, du coup, constituer un frein au règlement de la crise. Deux autres notables du Nord du Mali envisagent déjà de créer à leur tour des groupes armés.

par RFI

PARTAGER

12 COMMENTAIRES

  1. Et si, tous ensemble, Maliennes et Maliens, sans distinctions de couleur de peau, de Race, d’Ethnie, de Religions, d’appartenance Clanique… ou de Minorités à protéger…, nous nous unissions pour combattre la pauvreté, la misère ,l’analphabétisme, et les agressions hostiles sous toutes ses formes de prédateurs impérialistes…? Et si nous nous unissions pour œuvrer au développement économique et social de notre pays…? Des grandes Puissances prédatrices nous instrumentalisent en permanence les Uns contre les Autres dans le seul but de nous asservir…!

  2. DEVANT LES MULTIPLICATIONS DES GROUPES ARMEES AU NORD ,JE ME DEMANDE FORT BIEN ,CE QUE ATTENDE LA COMMUNAUTE SONGHOY??????SOMMES -NOUS DEVENU DES MOINS QUE RIEN DU NORD OU TOUT SIMPLEMENT DES ESCLAVES DES GROUPES ARMEES TOUARECG???J,OSE ESPERER QUE NON !!!MAIS SI LE SILENCE CONTINU ,NOUS SERONS LES SACRIFIES DU SYSTEME .ALORS ,POURQUOI NE PAS S,ORGANISER DES MAINTENANT ,SI NOUS NE VOULONS PAS ETRE HUMILIER ,CHOSE IMPENSABLE POUR UN SONGHOY AU SENS PROPRE DU NOM SONGHOY;MIEUX VAUT MOURIR QUE DE VIVRE DANS LA HONTE ;NOUS SOMMES PRESQUE MAJORITAIRE AU NORD ,ET RIEN NE PEUT SE FAIRE SANS NOTRE PARTICIPATION CLAIRE ET PRECIS :OUBLIEZ VOS QUERELLES INTERNES ;NOTRE EGOISME ,ET PLACER L,INTERET COMMUN AU CENTRE DE NOS PREOCCUPATIONS DU MOMENT ET DU TEMPS A VENIR ;SINON LE SONGHOY DISPARAITRA POUR TOUJOURS .MON APPEL EST A L,ENDROIT DE TOUTES LES COMMUNAUTES SONGHOY DU NORD ;DEBOUT ET AGISSEZ ,VOTRE SURVIE EN TANT QUE ETRE HUMAIN EST MENACE ,IL EST DE VOTRE DEVOIR DE VOUS BATTRE ,COMME ONT FAIT NOS VAILLANTS ANCETRES ,REFUSEZ LA MARGINALISATION DE LA COMMUNAUTE SONGHOY ,NI AUJOURD,HUI ,NI DEMAIN §§§§§§§§§§

  3. Autorités maliennes!Ayez en esprit que plusieurs accords de ce genre ont été signés avec ces mêmes bandits.Ça n’a rien servi…Si nous voulons la paix alors nous préparons la guerre. 😉

  4. Le nord du Mali ou la stratégie de la multiplication explosive

    En 1990, les groupes rebelles armés qui se sont levés contre le régime de Moussa Traoré, étaient déjà disparates et n’avaient pas un agenda politique ni une stratégie internationale élaborée pour porter un projet politique clair.

    Les accords successives qui ont été signés depuis, Tamanrasset, pacte national et accord d’Alger de 2006, ont à défaut de résoudre la crise, repoussé ses effluves jusqu’en 2012.

    Les tentatives vaines d’Iyad Ag Ghali et d’Ag Bahanga, se sont cristallisées et ont inspiré les initiateurs du projet Mnla qui fait de l’extérieur du pays l’épicentre de sa force politique et de l’intérieur son combat militaire.

    Il y a une dichotomie entre le militaire (réel et sur place) et le politique (virtuel et ailleurs) que le Mnla maîtrise plus ou moins depuis deux ans.

    Quand il est faible militairement, le Mnla s’associe aux groupes islamistes pour arriver à ses fins mais quand cette association devrait lui causer un souci, il s’adosse à sa branche politique internationale pour “blanchir” ses actions en “revendications politiques légitimes”.

    Dans cet exercice, le plus grand succès du Mnla, reste politique que quoi virtuel et c’est quand il a reçu à faire dépeindre la quasi totalité des autres groupes armés du nord du Mali comme “terroristes” aux yeux de la communauté internationale et à se positionner comme seule force “politique” ou presque.

    En un mot les djihâdistes combattent mais c’est le Mnla qui en reçoit les dividendes en reconnaissances politiques.

    Mais comment comprendre que l’ONU, la France, l’Algérie et les autres partenaires qui jurent, la main sur le cœur de l’intégrité du territoire malien, n’ont pas compris cela?

    En jouant à ce jeu de dupes, ces charitables âmes de la “paix éternelle” courent le dangereux risque d’un embrassement général dans le septentrion malien pire qu’au moyen orient.

    Car ce qui se dessine au nord du Mali est un affrontement plus long et plus violent qu’en Syrie, Gaza, Irak ou autre Ukraine ou Libye.

    Une constellation de tribus et ethnies rivales se trouvent subitement sur un fait accompli de la hiérarchisation par les armes.

    Comme le Mnla en fait usage et obtient des dividendes sans en être le plus fort, il est certain que la vermine ait fait des petits.

    La multiplication des groupes armés à connotation tribale n’est que la prémisse de l’apocalypse que les pseudos pourparlers d’Alger 2014 cherchent à être le détonateur.

    Parce que arracher à un pays souverain une autonomie clochardisée et l’attribuer à une bande de parvenus va-nu-pieds qui ne représentent que leur ombre sur une terre de contraste et de complexité ethnique et anthropologique est le pire jeu que la communauté internationale ne s’est jamais adonné depuis la création de l’État d’Israël.

    Touareg ifoghas versus Touareg Imghas, Touareg versus arabes, Touareg versus peuls (subtilement dépeint en Mujao par le Mnla), Iyad et copains djihâdistes versus Mnla, sonraï versus Touareg, le tout versus le gouvernement du Mali (en fait s’il en reste) et dans un jeu d’alliances et de séparations faits de complots et de trahisons, voilà quelques uns des thrillers macabres du futur.

    Le compte à rebours n’attend que la fameuse autonomie clochardisée en provenance d’Alger 2014 ou 2015 si affinité.

    Et le serpent de mer que les généraux d’Alger tentent d’ouvrir la boîte de Pandore grandira aussi rapidement qu’ils n’imaginent et ne tardera pas à secouer gravement et aussi durablement le sud algérien qu’ils croient sécurisé dans le pire des cas.

    Le gouvernement corrompu de Bamako avec à sa tête le nouveau champion de la prière, Ladji avion-motos-mosquée, contemplera la chienlit depuis son Boeing à chaque fois qu’il s’évertue un voyage inutile, en fait si son régime inutile résiste à la déflagration.

    Donc que tout le monde se ressaisisse à temps et que Paris sonne la fin de la recréation des bébés carnivores en appelant la racaille Mnla et acolytes de rentrer à la maison et en sommant IBK de former une vraie armée pour sécuriser durablement le Sahara malien.

    L’ONU et son machin truc de minuscule ou minus quoi encore, doit plier bagage puisqu’elle ne sert à rien sauf à rendre les voyous armés plus voyous encore dans une perspective de cristallisation de la chienlit pour l’apocalypse dans nos murs.

    Wa salam!

    • “que Paris sonne la fin de la recréation des bébés carnivores en appelant la racaille Mnla ”

      Imbecile, vous ne retenez toujours pas les lecons de l;histoire. PAris ve va rien faire du toupt. Paris n’a rien a foutre des maliens, de paris encore moins ceux de kidal ou Bamako.

      C’est aux NEGRES DE SE PRENDRE EN CHARGE et d’arreter de pleurnicher, comme ibk alias”ma famille d’abord”!

  5. Evil Devil, Chef Naturel, DESPOTIQUEMENT ET UNANIMEMENT responsable de tous les HASSIDI, proclame la dissolution de tous les groupes armés ou pas sur l’ensemble du territoire malien à partir de maintenant.
    QU’IL EN SOIT AINSI, IMMÉDIATEMENT SELON SA VISION, ET DE L’INTERET CEUX QUI NE COMPTENT PAS CREER DE GROUPE ET ENTENDENT RESTER DE “CITOYENS RESPONSABLES”.

      • Oui …….c’est bien …….. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆
        Mais ….Mais …. …..-lol- -lol- -lol- -lol- -lol-

        .**** : ****.Evil Devil, Chef Naturel, DESPOTIQUEMENT ET UNANIMEMENT responsable de tous les HASSIDI,********…….
        …….
        EVIL DEVIL , …..ATTENTION ! ! ! !

        AS TU PENSE QUE LES LASCARS POURRAIENT UNANIMEMENT ET DESPOTIQUEMENT DECIDER DE TE FAIRE “JESUS” ? ? ? ? ? ? ?

        😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

        • Salut COCO
          Je n’arrive pas à comprendre comment au quotidien des groupes armés puissent se creer dans une republique dans le monde actuel.
          Dans quel pays au monde cela est-il possible ?
          Il y a un president, un gouvernement, une assemblée, une armée et des partenaires à tous les niveaux…..mais voila !!!!! Je ne comprends plus rien.

        • COCO A PARFAITEMENT RAISON DE CONSEILLER LA PRUDENCE DANS CE MONDE DEVENU IRRATIONNEL……

          D’AUTANT QU’EN REALITE EVIL NE SAIT PAS CE QUE SIGNIFIE LE MOT….HASSIDI. IL LE COMPREND AU SENS “D’AIGRI” DU MINISTRE DE LA COMMUNICATION.
          QUE CELA SOIT CLAIR POUR LES AMIS QUI ONT LEURS CONVICTIONS PROPRES. AUCUNE OFFENSE !!!

  6. On remercie le bon Dieu, implorons son secours, demandons son pardons & nous repentons á lui de nos péchés.

Comments are closed.