Iyad Ag Ghali – El Hadj Gamou : Pour l’amour… et pour la guerre

86
Au premier plan - Anna Walet Bicha, actuelle épouse d’Iyad Ag Ghali et El Hadj Gamou (1991)

Le récent déploiement des éléments du GATIA à Kidal suivi de la signature d’un accord entre la plateforme et la CMA constituent indubitablement une éclatante victoire d’El Hadj Gamou sur Iyad Ag Ghali, deux hommes que sépare une femme: Anna Walet Bicha, ex-combattante de la rébellion des années 90. Une histoire d’amour et de guerre !

 L’accord intervenu entre les deux parties à Kidal en fin de semaine dernière constitue non seulement une véritable avancée dans le cadre de l’application de l’accord d’Alger, mais aussi une retentissante défaite des groupes jihadistes dont Ançar-dine d’Iyad Ag Aghali lequel a d’ores et déjà mis en exécution sa menace de saboter le processus.

Il (l’accord) consacre en effet la défaite d’Iyad d’autant qu’il s’agit de Kidal, son fief présumé où il régna en maître absolu allant jusqu’à instaurer la charia, interdire l’accès à l’administration et l’armée malienne… Le document signé entre la CMA et la Plateforme ouvre désormais la voie au déploiement de ces entités sur place comme le suggère le point 5 du document : «Toutes les populations des deux parties auront libre circulation partout, tout en respectant les autorités sur place» – Lire communiqué).

El Hadj Gamou vient visiblement là, de mettre les pendules à l’heure et de prendre une revanche sur Iyad.  Une revanche ? Certes, pour qui sait que c’est le chef d’Ançar-dine qui mena la première attaque de la rébellion des années 90 sur Ménaka, fief d’El Hadj Gamou. Et c’est ce dernier qui, aujourd’hui, apporte la paix dans le sien à Kidal. Belle leçon de vie !

Il n’y a pas que Ménaka et Kidal et la guerre dans la vie de Gamou et d’Iyad. Il y a aussi l’amour d’une femme. Elle s’appelle Anna Walet Bicha, ex-combattante de la rébellion des années 90 au compte de l’Armée révolutionnaire de libération de l’Azawad (ARLA), dirigée, tenez-vous bien, par El Hadj Gamou au moment des faits (voir photo). Ce dernier finit par l’épouser. Mais leur union fut brève suite à l’intrusion du chef du MNA ou Mouvement National de l’Azawad dirigé par Iyad Ag Ghali. Ce dernier divorça d’avec sa première femme de deux enfants et l’épousa.  Le nouveau couple s’installa alors à Kidal avant d’élire domicile à Tinzawaten au sud de l’Algérie au milieu des années 90. C’est à la faveur d’une de ses visites à Kidal en 1998 qu’Iyad rencontra les membres de la secte pakistanaise Jamaat al-Tabligh à l’issue de laquelle rencontre, l’homme se métamorphosa et s’autoproclamant jihadiste et chef d’Ançar-dine (lire : «Et si Iyad était, lui aussi, une victime ?»).

Son opposition avec Gamou n’en fut que davantage accentuée.  Et pour cause. Le colonel Gamou, avait entretemps regagné les rangs de l’Armée malienne  et créa par la suite le Groupe d’Autodéfense surnommé GATIA, opposé à toute hégémonie «Iyadienne» ou jihadiste.

Selon toute évidence, l’histoire entre les deux hommes ne fait que commencer. C’est Gamou, en tout cas, qui remporte la première manche.

B.S. Diarra

Son père est mort le Mali … Et si Iyad était lui aussi une victime ?

Le saviez-vous ? Iyad Ag Ghali était un bon vivant, il y a moins d’une quinzaine d’années. Il ne dédaignait pas le vin et la bonne chair entre deux assauts à la kalachnikov. Mais quelle métamorphose !

Son père s’appelait Ghali Ag Babakar. Alors que le fils Iyad avait à peine quatre ans (il est né en 1958), éclata la première rébellion touarègue au Mali en 1962. Deux ans plus tard (1964), Ghali Ag Babakar fut tué non par l’Armée malienne, mais par les groupes rebelles l’accusant de collaborer avec Bamako. Dur, dur pour un adolescent de huit ans !   

Signalons que les Ghali sont de la fraction Erayakane de la Tribu des Ifoghas de Kidal à l’origine de toutes les rebellions touarègues au Mali de 1962 à nos jours. Cependant, tout comme les Imghad (la tribu de Gamou) opposés à toutes velléités indépendantistes, le père Ghali opta lui aussi pour l’indivisibilité du Mali. Des anciens de l’armée malienne actifs sur le terrain au moment des faits confirment. 

Devenu adulte et incontournable dans les négociations quelques décennies plus tard, Iyad fut celui qui, en 1991, tordit la main aux autres groupes rebelles en vue de la signature du fameux Accord de Tamanrasset et sans contrepartie, ou presque.  Comme son père, il fut lui aussi accusé de traitrise par les siens.

C’est encore lui qui, disposant d’une ligne privilégiée le reliant au président ATT, s’impliquait activement dans la libération des otages.

C’est encore et toujours lui qui s’opposa aux séparatistes du MNLA, quand bien même il préconise aujourd’hui encore la création d’un Etat islamique. En somme, comme son défunt père Ghali Babakar, il n’a jamais renié son pays. Tout indique d’ailleurs qu’il suit consciencieusement ses traces, en tout cas, pour ce qui est de la pérennité du Mali.

C’est au contact avec des missionnaires salafistes pakistanais de la secte Jamaat al-Tabligh à la fin des années 90 que l’homme se radicalisa. Il effectua même plusieurs visites au Peshawar (Pakistan) au cœur de la secte DAWA. Il créa par la suite le groupe Ançar-dine ou «Défenseur de la Foi». Bien entendu, il arrêta de boire, s’habilla désormais de blanc pendant que son épouse Anna Walet Bicha ne quitte plus la burqa noire.

Que s’est-il donc passé au Pakistan et  à l’issue de ses différentes rencontres d’avec le sommet du Dawaïsme ? De nombreux chercheurs et observateurs pensent, qu’il a été tout simplement «récupéré». Donc une victime de plus des groupes extrémistes.

B.S. Diarra

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

86 COMMENTAIRES

  1. La rentrée du GATIA à Kidal montre que Kidal ne s’éloigne pas du reste du Mali mais plutôt sr rapproche d’avantage. Le gouvernement malien dans la crise du nord est en train d’accomplir un travail remarque et tous ses efforts commencent à porter ses fruits. 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡

  2. DAWAISME QUEL MENSONGE DU JOURNALISTE.
    LE DAWA s’est dépuis le temps des prophètes chaque prophète a fait le dawa et c’est ce dawa qui est un rempart contre le terrorisme et faire triomphé un islam sans violence sans politique politicienne.
    mais seulement l’occident soutenu par des journalistes ignorants qui veulent confondre terrorisme extremisme et islam dans la tête des gens et pour leur fin ils font cet almagame exprès.

  3. merci cher journaliste ,vous avez fait un travail d'expert c'est ça qu'on attend de vous ,vraiment vous venez de faire une chirurgie d'information precise du jamais vu ni entendu FELICITATION……………

  4. Chers compatriotes ne cédons pas à la panique. Ces soldats de la mort ne triompheront jamais de nous. Tous unis derrière nos autorités pour que plus jamais ces gens ne puissent faire du tort à notre pays.
    Iyad et sa bande s’arrêteront de gré ou de force!

  5. Cet Iyad est un individu de la pire espèce mais qu’il sache qu’il ne triomphera jamais de ce pays et que ceux qui le manipulent contre son propre pays en finiront avec lui quand il ne leur servira plus à rien. Pauvre apatride!

  6. Si des forces qui étaient ennemis hier ont décidé de fumer le calumet de la paix on doit oser croire qu’il y aura des avancées dans les choses mais nous devons prendre garde à ne pas remettre ce semblant de paix qui nous apportera la paix définitive.
    VIVE LA PAIX DANS NOTRE PAYS!

  7. Après cette entrée de la GATIA à Kidal il faut espérer que des actions comme le cantonnement et le désarmement puisse se faire pour permettre le redéploiement de l’administration sur toute l’étendue du territoire national.

  8. L’accord entre la cma et la gatia est un autre pas vers la sortie de crise. Vivement que l’état puisse avoir les moyens pour mettre en œuvre l’accord de paix et mener des actions de développement dans le nord aussi rapidement comme le préconise ces accords afin que l’autorité de l’état puisse s’y déployer pour offrir les services sociaux de bases au population et asseoir son autorité.

  9. Nous sommes dans une logique de paix et donc nous devons oublier toutes les mauvaises choses du passé et nous engager résolument sur la route de la paix. C’est un grand acte que viennent de démontrer les responsables de la cma et de la gatia.

  10. Cette entrée du Gatia à kidal est de nature à nous rapprocher de plus en plus de la paix. Nous devons donc les saluer et les accompagner pour une sortie de crise rapide.
    Il reste à mettre en œuvre les autres clauses de l’accord pour consolider la paix.

  11. Les acteurs de la crise malienne sont engagés dans le processus de paix en témoigne cette rentré e de la gatia à kidal . Il y a certes d’autres difficultés mais je crois que le gouvernement est en train de prendre ses responsabilités avec la création de le comité national de suivi afin que celui-ci puisse trouver les problèmes qui bloquent la mise en œuvre de l’accord et y remédier.

  12. Le Mali a assez souffert de cette crise qui a trop duré. Donnons nous la main pour que ce pays puisse avoir la paix car sans paix il n’y a pas de développement; il n’y a pas de vie en vérité…
    Alors mettons nous ensemble et évitons pour mettre le feu au poudre pendant que nous sommes sur la route de la paix;

  13. De nombreux sacrifices ont été consentis pour obtenir cet accord de paix donc toutes actions qui peuvent faciliter son application sont la bienvenue.
    Le président IBK travaille dans ce sens et à besoin du soutien du peuple
    Aussi faut-il que la CMA s’engage pleinement pour mettre en œuvre l’accord de paix.
    Chers acteurs politiques faisons de telles sortes que les acquis obtenus à travers ces accords de paix ne soient pas remis en cause.
    Tous derrière nos autorités pour la paix au pays…

  14. L’accord de paix connait des obstacles comme tout accord d’ailleurs mais il y a des avancées.
    Je pense donc qu’il est temps qu’on se donne la main, soutenir le président, nos forces armées, le gouvernement, leurs montrer à quel point ils peuvent compter sur la population, c’est sure que le Mali retrouvera le bonheur car avec l’accord de paix Plateforme,Gatia, Cma, Fama: c’est une famille maintenant!
    VIVE LA PAIX AU MALI

  15. On ne peut vraiment que s’en réjouir car des personnes retrouvent ainsi leurs familles et proches.
    Nous devons soutenir nos forces armées, le gouvernement et les acteurs engagés pour la paix.
    Arrêtons les accusations inutiles. Restons un et indivisible, ensemble nous allons combattre tous les ennemis du Mali.
    Il est temps de voler de nos propres ailes, personne ne pourra venir sauver notre pays a part nous-même.

  16. Avec ces multiples contradictions entre les fractions Erayakane de la Tribu des Ifoghas de Kidal à l’origine de toutes les rebellions touarègues au Mali de 1962 à nos jours et les autres fractions et tribus des Imghad, la paix n’est pas pour aujourd’hui. Car nous irons de rébellion à rébellion dans la mesure où les autres populations noires ne se laisserons pas faire. Il est temps et grand temps que les Touareg sachent qu’un pays, c’est le sacrifice de ces fils. Les autres peuples de l’ensemble du territoire du Mali ne sont pas aussi heureux comme les touareg prétendent, mais les peuples nourrissent l’ensemble du Nord y compris touareg depuis toujours. Les minorités qui se mettent à torturer les autres de la majorité sur la base de mensonge. Qu’Allah le tout puissant donne un grand esprit à ces touareg. Soyez sérieux et travaillez avec abnégation et le pays sera à l’aise.

  17. Certes l’accord n’est pas parfait comme l’a si bien dit le président, mais il est un véritable espoir pour la paix et de la réconciliation nationale. Cependant, pour y parvenir, il faut une application stricte de cet accord un préalable pour le retour de la paix. Je suis heureux de voir l’entrée de la GATIA à Kidal qui vient conforter notre position dans la partie Nord.

  18. L’accord de paix n’a pas été du tout facile à décrocher. Mais grâce la volonté des deux parties belligérantes a fait taire les armes au profit d’un dialogue, nous y sommes parvenus. Pour la mise en place de cet accord, les deux parties viennent de créer un nouveau comité de suivi plus inclusif en vue du retour de la paix gage d’un développement. C’est une preuve que tous sommes tournés la paix sans la quelle pas de développement.
    Vive le Mali uni et indivisible !

  19. Moi, je retiens une chose. Et cette chose n’est rien d’autre que nos autorités et la plate forme ont compris que la mise en oeuvre de l’accord est la seule issue favorable de sortie de crise. Je me réjouis qu’ils aient compris cela car personne ne viendra faire la paix à notre place.
    VIVE LE MALI UNI ET INDIVISIBLE !

  20. Vivement que la paix et la cohésion sociale qui a toujours prévalu entre les peuples revienne le plus rapidement possible. Car L’intelligence défend la paix. L’intelligence a horreur de la guerre. Le Malien défend la paix et a horreur de la guerre.

  21. Nous sommes heureux d’apercevoir que les frères qui étaient opposés farouchement décider de faire taire les armes et de donner une place à la paix et la réconciliation nationale. Sincèrement en tant que Malien je me dois d’accompagner et encourager cette initiative et appeler tout le peuple d’aller dans cette dynamique. Car en accompagnant et en encourageant ceux-ci, c’est le Mali qui gagnerait. Il faut aller dans le chronogramme prévu par l’accord de paix.
    Vive le MALI uni et indivisible !

  22. Paix et tranquillité, voilà le bonheur que je souhaite tant pour notre pays qui a trop souffert de cette crise. Et j’encourage le gouvernement et les protagonistes à tourner la page cette sombre tragédie qui n’honore pas notre chère patrie.

  23. Il y a un proverbe qui dit Paix trompeuse nuit plus que guerre ouverte. En effet pour mon pays, je voudrais une paix sincère et durable. Car la paix est un gage de développement durable. Je salue l’entrée de la Gatia à Kidal qui est un pas franchi dans le processus de paix.

  24. Pour ma part, je pense que tout est une question de temps et de normalisation totale de la situation pour que Kidal soit réunifié. Et le temps nous a donné raison. Cela ne fait que me réjouir dans le processus de normalisation du pays.

  25. Je pense que nous sommes dans un processus de paix et de réconciliation. En effet, ce processus est dans sa phase d’application qui demande l’implication de tous. Donc, la réunification de Kidal n’est qu’une question de temps. Au fur et à mesure que nous avancerons dans le processus, je pense que les choses viendront d’elles-mêmes. Aujourd’hui, notre patience a porté ces fruits avec l’entrée de la GATIA à Kidal. Je me réjouis de cette bonne nouvelle pour la population toute entière.

  26. que Le terrorisme est le plus grand handicap dans le monde actuel, il ne faut pas laisser les groupes armés s’installer n’importe comment dans notre pays sinon c’est trop risqué

  27. La situation du nord Mali est inquiétant la population devrait se donnée
    la main pour lutter contre l’insécurité’ du nord Mali.

  28. Mais avec l’instauration de la paix au Mali et la réintégration de l’armée au sein du territoire nord Mali, inchala tout ira bien au nord.

  29. Avec la signature de l’accord de paix le pays va être sécurisé par les forces armées du nord et la situation sécuritaire deviendra stable.

  30. L’accord de paix est maintenu car Iyad Ag Ghali est lui même sur mandat d’arrêt international donc le peuple s’en fou de son point de vu.

  31. la crise traversé par notre pays pendant ces trois années demeure dorénavant dans la légende. Le train de la paix a démarré, tous les vrais patriotes doivent se trouver à bord pour suivre le conducteur de cette paix qui est IBK

  32. L’accord de paix est maintenu car Iyad Ag Ghali est lui même sur mandat d’arrêt international donc le peuple s’en fou de son point de vu.

  33. Nous sommes tous convaincus que tous les décisions prises par le chef de l’Etat concernant la situation sécuritaire du Mali sont bonne car il souhaite toujours que le Pays retrouve la paix et stabilité.

  34. Il faut que tous les forces présents au nord puissent se donner la main, et collaborer ensemble pour que le pays puisse retrouve ce qu’il mérite, qui est la paix et la tranquillité.

  35. La communauté internationale, le GATIA, la CMA, la MINUSMA, doivent faire de toute en sorte que le Mali retrouve la paix et la stabilité, car l’objectif rechercher de tous les partis est de maintenir la paix et la stabilité au Mali.

  36. Gamou a toujours servir au coté des forces gouvernementales et les autorités sont informées de tout ce qui passe à Kidal. Il a l’amour de son pays c’est pourquoi il a signé un traité d’accords les groupes armés de la CMA

  37. C’est une joie qui nous anime quant à l’arrivée du GATIA. C’est une lueur d’espoir pour nous Kidalois. Nous saluons la mise en application des accords de paix afin la paix s’installe définitivement

  38. La mission confiée au PM c’est de présider le comité de suivi des accords de paix afin de trouver le plus rapidement possible, une solution idoine pour le bien de tous les partis signataires.
    Cela porte déjà ses fruits avec l’entrée du GATIA à Kidal et il faut saluer l’esprit de paix des forces en place qui ont permis cette installation.

  39. Je pense que les rapports du comité de suivi des accords permettront aux membres de la CMA et de la plate forme de rentrer dans le gouvernement.
    Et a cela ils viennent de poser un acte de grande porteur avec l’entrée du GATIA à Kidal en vue de la mise en oeuvre des accords de paix

  40. Gamou a bien agi en se mettant en accord avec la CMA et la plateforme dans le cadre du travail au comité de suivi des accords.
    C’est un grand monsieur qui a servi notre armée et nous le saluons pour cet agissement.

  41. La CMA et la plate forme doivent se conformer avec les décisions du nouveau comité dirigé par le PM pour faire avancer les accords qui sont les objectifs premier du président en cette année 2016.
    Ce comité consiste à revoir les points de blocage des accords pour parfaire les choses avec l’ensemble des 2 partis

  42. La rentrée du GATIA est le fruit de la volonté politique donc je ne sais pas ce que veut dire en reprochant aux autorités de Bamako de s’être frotter les mains.
    Le comité de suivi a fait un travail remarquable et cela s’est soldé par cet acte de grande portée.

  43. nous ne pouvons qu’être heureux de l’accord entre le GATIA et la CMA cela y va de l’intérêt de notre pays. Ensemble, ils pourront combattre efficacement les groupes hostiles aux accords de paix à Kidal.

  44. Avec cette renté de la Gatia à Kidal, je suis sûre que l’accord sera bientôt mis en application, cela montre que Kidal fait partie du Mali.
    Vive un Mali stable.

  45. Nous avons appris la rentrée de la Gatia à Kidal avec émotion et toutes ses composantes, nous sommes vraiment fiers de la Gatia.

  46. Gamou a fait ce qu’il fallait faire, il s’est montré plus du côté malien et c’est cela qui nous importe plus. Apportons-lui nos félicitations au lieu de le critiquer…

  47. Moi je pense que nous devons cesser de mal voir l’intention des autres. Le Mali actuel a besoin des hommes et des femmes qui sont capable. Nous devons mettre de côté nos sentiments de division.
    Vive le Mali qui gagne.

  48. Maintenant je pense que le gouvernement doit procéder à une façon de mettre ses milices de la Gatia en des conditions. Ils ont vraiment honoré les maliens, nous sommes contant d’eux.

  49. Gamou n’est pas à mal jugé, il fait désormais partie des hommes braves du Mali. Il vient de marquer son nom sur la pierre de l’histoire malienne.
    Nous lui disons fierté.

  50. Certes les maliens ont appris par surprise la rentrée des forces de la Gatia à Kidal, mais ses maliens n’ont pas hésité de félicité chacun des éléments de cette force de la Gatia et tous ceux qui ont rentrée à Kidal dans un cadre de facilité la paix et réconciliation malienne.
    Gamou aussi en fait partie.

  51. Il faut savoir aussi que la sécurité d’une localité qui vaut trois fois la France ne peut pas être garantit en un clin d’œil, c’est un long processus et il faut du temps au président de la république et son gouvernement pour toucher toutes les zones !!!

  52. La sécurité des populations des régions du nord-MALI sera assurer, mais on ne peut pas sortir d’une crise qui a duré plus de 20ans et crier pour la stabilité le jour d’après, cela n’est pas possible, il faut du temps pour cela Monsieur !!!

  53. La stabilité dans ces différentes régions se fera, mais je ne peux pas dire sans problème car nous savons tous comment est la tendance dans ces régions, et aussi face à quels problèmes le président et son gouvernement doivent faire face pour le retour de la stabilité !!!

  54. Nous avons confiance au retour de la paix et de la sécurité dans les trois régions du nord MALI, et ça se fera quoi qu’il arrive !!! Mais il nous faut juste être patient et solidaire envers nos autorités pour leur faciliter la tâche !!!

  55. L’effort déployé par le président de la république et son gouvernement n’est pas négligeable dans cette situation, il faut reconnaître qu’ils se donnent à fond pour améliorer les conditions de vie et la sécurité des populations dans ces différentes localités !!!

  56. La paix et la réconciliation est un long processus qui nécessite plusieurs mois voire plusieurs années pour qu’elles soient dans les rangs de la stabilité !!! Et il faut reconnaitre que le cas de notre pays est plus compliqué qu’on ne le pense !!!

  57. CAPI va nous expliquer le vré du vré …..
    Les “AFFAIRES DE MOUGOU” font partie de ses spécialités !
    CAPI …..On t’attend !
    😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    • Je suis entrain de rire!!!!!
      Moussa ag me dira que nos amis des dunes ont LEUR ROMEO et JULIET!!!!
      Si la bonne dame decide qu’elle ne veut plus des deux guerriers du desert, je suis pret a’ la mettre en contact avec yugu. ELLE SERA LA SIXIEME!!! RIRE!!!!!!!!
      COCO, SABALI!!! BASSI MOUGOU ET DEGUE’ MOUGOU SONT POUR NOS VENTRES…. NOIRS!!!! RIRE!!!

      • 😆 😆 😆 ,
        Bon le plus important c’est le retour de la paix et la stabilité pour un Maliba Meilleur et Emergent.

  58. IYAD et Gamou ne sont plus comme ils étaient. Le premier est un ennemi de cette nation; il est hostile à l’accord de paix. Et le second est un pro-gouvernement. Il aime cette nation. La rentrée des forces de la plate-forme dans la ville de Kidal consacre une victoire d’un du second sur le premier.

  59. C’est à la Communauté Internationale de régler le sort de ce maudit Iyad Ag Ghaly. Nous nous ne cédons plus aux menaces. Il peut continuer à menacer comme il a l’habitude de la faire. Je sais quand qu’il doit rendre compte à la CPI pour les crimes qu’il a commis.

  60. Bonne chance à Iyad Ag Ghaly pour le mandat d’arrêt international contre lui. Je suis pressé de voir ce connard périr en prison. Le Mali va bientôt tourner la page de la crise. Vu qu’il n’a pas été de bonne foi, il veut que le Mali lui fait appel pour être associé au processus de pais et de réconciliation nationale. Fuck Iyad.

  61. Iyad Ag Ghaly doit savoir tout d’abord qu’il est malien et qu’il est entrain de tuer ses frères maliens pour des idéologies plus ou moins sordides. Iyad Ag Ghali doit arrêter tous ces bêtises et discuter et négocier avec le gouvernement malien. Le gouvernement malien est prêt à ouvrir la main à tous ses fils pour la paix sur toute l’étendue du territoire nationale.

  62. Je tiens à informer Iyad Ag Ghaly que rien ne peut empêcher l’accord issu du processus d’Alger de s’appliquer, après d’obstacles et de violations. Mais, néanmoins, je comprends parfaitement sa position. Il est perdu et ne sait plus quoi faire. Il croyait que notre pays n’aura aucune chance en signant. Mais à sa grande surprise cela a été le contraire. Merci à tous les acteurs de la paix au Mali.

  63. Bon courage à Iyad Ag Ghaly. Je suis convaincu qu’il va se faire détruire s’il n’arrête pas de menacer le Mali ou l’application de l’accord d’Alger pour la paix. Nous savons qu’il a le soutien de l’occident mais nous lui conseillons d’arrêter.

  64. Je pense que le générale Gamou connait très bien ses droits, devoir et obligation dans l’exercice en particulier dans le septentrion malien. Le général Gamou est sous les commandements de l’Etat et si l’Etat trouve un inconvénient à sa présence à Kidal alors il quittera Kidal sur le champ. La rentrée de Gamou à Kidal est une victoire contre Iyag Ag Ghali.

  65. Certes les deux hommes auparavant étaient des compagnons d'armes et en plus de cela ils entretenaient d'autre relations extra-armées. Iyad Ag Ghaly a choisi de prendre la mauvaise décision qui est celui du terrorisme et son compagnons d'arme Gamou a décidé de combattre au côté de l'armé de son pays.

  66. Certes les deux hommes auparavant étaient des compagnons d'armes et en plus de cela ils entretenaient d'autre relations extra-armées. Iyad Ag Ghaly a choisi de prendre la mauvaise décision qui est celui du terrorisme et son compagnons d'arme Gamou a décidé de combattre au côté de l'armé de son pays.

  67. Iyad est impliqué dans la rébellion du nord depuis bien avant 1991. Donc pour que cette rébellion finisse définitivement, on doit négocier avec lui ou le faire disparaître pour de bon. Il est à la base des récentes attaques faites dans la région de Sikasso. Le jour où j’apprendrais que cet homme a été arrêté, et ne sais pas l’état dans lequel je vais me trouver? Aujourd’hui encore il est en train de revendiquer l’attaque contre la base de la CMA.

  68. Iyad est poursuivi pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité, génocides, crimes sexuels, viols,… Il sera surement la solution en l’assassinat ou l’incarcérer à vie. Les USA sont à son recherche. Il peut toujours continuer de se cacher. Mais un jour il aura des comptes à rendre à la Cour Pénale Internationale. Et il peut passer toute sa vie à rejeter cet accord il sera appliqué comme cela se doit.

  69. Si seulement Iyad pouvait aider le Mali pour le retour de la quiétude, le Mali n’allait pas connaître les dernières rébellions, à savoir : 2006 et 2012. Il est dans le septentrion du pays depuis les années 1990. La seule solution est de livrer Iyad à la CPI. Son rejet de l’accord ne change absolument rien dans le processus de paix et de réconciliation nationale.

  70. IYAD AG GHALY et ses hommes doivent tous être poursuivis pour opposition à la paix et la sécurité au Mali. Tous les groupes armés ont été appelés à la signature. Mais le terroriste Iyad est ses hommes n’ont pas y pris part. Déjà la communauté d’Iyad elle-même est pour l’accord, je ne vois aucun obstacle à l’application de cet accord.

  71. Je pense que Gamou a raison d’être dans la région de Kidal et cela est le début d’une grande victoire, la GATIA et la CMA pourront évident s’entendre sur ce sujet. Alors je pense qu’on ne doit pas créer de polémique dans cette histoire.

  72. Les menaces d’Iyad Ag Ghaly n’iront nulle part. Il est en train de faire toute cela pour que les acteurs de la paix au Mali lui fait appel pour la mise en œuvre de l’accord. Je ne pense que cela soit possible. Le problème de ce djihadiste est qu’il est conscient de ce qui l’attends une fois arrêté. Raison pour laquelle il ne veut plus s’arrêter.

  73. Les deux hommes étaient des alliés mais aujourd'hui ils sont plus que des ennemis. C'est une histoire de femme qui a séparé ces deux hommes. Et c'est Gamou qui est sorti victorieux grâce à cette rentrée de Gatia dans la région de Kidal.

  74. Les relations personnels entre Gamou et Iyad Ag Ghali ne concerne qu’eux, le plus important reste l’intérêt primordiale du pays. Le terroristes Iyad Ag Ghaly a choisi la mauvaise route qui reste celui du terrorisme.

  75. Certes, depuis la signature de l’accord le 20 Juin, les attaques sont perpétrées dans de différents recoins du pays. Les ennemis de notre pays essaient d’intimidé le régime en place en faisant régner la terreur. C’est dans le seul but de apporté atteinte à la crédibilité de l’accord signé le 20 Juin. Vue la crédibilité et l’avantage de l’accord de paix des groupes armés tentent de faire échoué les processus de paix.

  76. Toute la population malienne est ravi d’avoir a pris l’arrivée du GATIA dans la région de Kidal en plus encore avec la présence du général Gamou dans les rangs de plateforme. La présence de Gamou est salutaire et les autorités maliennes au trouve aucun inconvénient.

  77. Iyad Ag Ghali ne remportera jamais ce duel entre lui et le générale Gamou parce que le général Gamou est en train de mener un combat juste pour son pays. Iyad est en train de mener un combat plus ou moins mensongères.

  78. Le Mali vaincra contre le terrorisme, Gamou vaincra contre le terroristes Iyad Ag Ghali. La crise du septentrion malien est en train de tendre plus ou moins vers la fin. Le gouvernement a engagé une lutte contre le terrorisme, le terrorisme doit être butter du territoire malien.

  79. L’accord de paix sera mise en application effectif, Iyad Ag Ghali et ses hommes ne pourront pas empêcher cela. L’arrivée de la GATIA et aussi celui de Gamou est un grand etout pour la mise en pratique effectif de l’accord de paix.

  80. Le cas gamou demande des réflexions je me demande s’il ne joue pas au faux cul
    Je suis sur gamou dans un arme occidentaux sera éliminé depuis très longtemps il ya quelque chose qui ne tourne pas ronde avéc gamou

Comments are closed.