Soldats burkinabè au Mali : Retour au front presque quarante ans après

9

Les soldats burkinabè sont donc officiellement engagés dans la reconquête du nord Mali, aux côtés des autres armées qui composent la ‘’MISMA’’, la force d’intervention mise en place par la CEDEAO et commandée par le Nigéria. Ainsi en a décidé le Président du Faso, Chef suprême des armées et par ailleurs ministre de la Défense et des anciens combattants.

Nul doute qu’en soldat averti, Blaise Compaoré avait déjà les éléments en mains au moment même où il semblait préparer les esprits de ses compatriotes à un changement de stratégie. Lui qui s’est parfois pris à dos ceux-là qui estimaient que tôt ou tard, la guerre devrait se faire contre les occupants du septentrion malien. Y compris dans les rangs des dirigeants africains, l’incompréhension était palpable au sujet de ces discussions qui tournaient en longueur. Car bon nombre de présidents commençaient sérieusement à ne plus pouvoir retenir leurs nerfs par rapport à la stratégie de ce ‘’dialogue forcé’’ avec des protagonistes que tout opposait. Tant dans la forme comme dans le fond. Certains parmi eux excellaient, il est vrai, dans l’envoi de signaux contradictoires à l’opinion internationale. Se permettant parfois même de fixer des lignes rouges avant toute possibilité de discussion.Dans son discours de fin d’année 2012, le chef de l’Etat Burkinabè qui est aussi, faut-il le noter, doyen des Chefs d’Etat de l’Afrique de l’ouest et Médiateur dans cette même crise malienne, avait déjà ouvert la voie à cette option militaire. Estimant sans doute que le temps de l’engagement était venu, il précisait notamment qu’un millier d’Hommes étaient mobilisés, dont la moitié pour aller directement sur le terrain et l’autre pour rester à la frontière.

On peut estimer qu’en fin de compte, c’est le principe de réalité qui s’est vraisemblablement imposé à tous. Ce qui a contribué à remettre l’ensemble les acteurs du camp de la légalité quasiment sur les mêmes longueurs d’onde.

Ainsi donc quarante ans après la fameuse et honteuse « guerre des pauvres », les soldats burkinabè et maliens sont sur le même front. Mais cette fois-ci pour des raisons bien différentes de celles qui les opposèrent au début de la décennie 70 : c’est désormais ensemble qu’ils vont défendre les valeurs qui fondent le droit des nations à disposer d’elles-mêmes.

Ironie de l’histoire, certains des éléments qui jadis s’étaient engagés des deux côtés de la frontière sont aujourd’hui au pouvoir dans leur pays respectif. Mieux, ils se donnent la main pour tenter d’enrayer une menace qui pèse sur l’ensemble de la sous-région ouest africaine. Assurément l’on ne pouvait espérer mieux !

Les populations africaines aspirent à vivre ensemble. Contrairement à leurs dirigeants, elles sont largement en avance en matière d’intégration, malgré les difficultés qui surviennent souvent. Par conséquent, il ne reste plus qu’à renforcer ce processus en y mettant une bonne couche de ciment institutionnel.

Mais au-delà de la polémique sur l’inexistence d’une Afrique de la défense ou de l’incapacité supposée des uns voire de leur manque de réactivité à prendre rapidement leurs responsabilités par rapport à un problème qui les concerne plus ou moins directement et donc à laisser les devants à l’ex-puissance colonisatrice, j’estime qu’il y a un fait sur lequel l’on peut légitimement s’accorder : tous ces soldats engagés dans ce corps-à-corps, qu’ils soient béninois, burkinabè, français, guinéens, maliens, nigérians, nigériens…Tchadiens, méritent respect et considération.

J.SOME
Lefaso.net

 

PARTAGER

9 COMMENTAIRES

  1. Les armées des puissances du monde après les 2 guèrres mondiales se sont reunies formant deux blocs de defence dans le monde jusqu’à la fin de la guèrre froide dans les années 1990.
    Aujourd’hui de nouvelles alliances de defence existent sur tous les continants sauf en Afrique où nos pauvres armées ont presque fini par oublier le metier du soldat à force de s’occuper de pouvoir,de l’argent.L’argent dedié à la formation des soldats et à leur entretien finissait dans des poches.Donc on ne doit pas pretendre trop de nos pauvres soldats maliens ..
    Aujourd’hui la crise maliènne à devoilé ces carences des armées africaines desormais incapables de tenir devant une rebellion de mercenaires (qui vivant de guèrres sont mieux formés et motivés que nos soldats).Le sahel est meintenant un grand champ d’entrainement pour recreer nos force armées qui devront finir par s’unir pour former une grande force de defence sahelo-sahariènne.
    Les pays comme la France depensent beaucoup d’argent pour les soldat.

    • Les pays comme la France qui depensent beaucoup d’argent pour la formation,l’equipement,et l’entretient des soldats joueront desormais le ròle de formateur ,pour nous.Après la colonisation sur base economique ,c’est meintenant l’ère de la colonisation securitaire!Les rebellions menacent la securité de nos etats qui demandent l’aide militaire d’une puissance,pour notre survie(de nos etats).A’ qui la faute? certain diront de personne ,que c’est le destin et l’histoire qui font leurs cours.Mais la faute c’est de nous mèmes(de nos dirigeants).Après les independances des luttes pour le pouvoir ont dechiré le continent qui ne s’est presque pas developpé sur le plan scientifique,technique et sociale.

  2. Vive Blaise aussi!

    Seulement l’Afrique a été incapable de se mobiliser sans la France donc désormais la françafrique sera moins critiquée.

    L’Algérie regardait le Mali brulé or cette pauvre armée demandait seulement un soutien aérien pour les frappes d’appui et le repérage.

    Le monde musulman sans inerte devant le Mali en détresse même le salut de l’Islam viendrait de l’occident.
    A bas les monarchies du golf!

    • Finalement, sans les ordres donnes par Blaise, aucun soldat burkinabe ne se serait rendu au Mali pour mener notre sale guerre! Reconnaissons que nous internautes, nous sommes trompes sur les intentions de Blaise et rendons lui justice! Il n’est pas grave de se tromper, mais il est tres grave de vouloir persister dans l’erreur!

      • hey toi si blaise a envoyer des militaires au mali c est cause de hollande sinon il ne le fera pas .il a fallu combien de temps pour que les africains se decident a enoyer des soldats au mali.et qui a averti le mnla de se rendre en mauritanie pour echapper au frappe et l intervention francaise au mali c est encore blaise.mais merci pour tout

Comments are closed.