10ème édition du Forum des Peuples : Plus de 1000 participants attendus à Niono

0

C’est la ville de Niono (région de Ségou) qui abritera du 31 octobre au 3 novembre 2011 la 10ème édition du Forum des peuples. En prélude à cet événement tant attendu, les organisateurs ont organisé une conférence de presse le mercredi, 26 octobre 2011 au siège du CAD-Mali, sis à Djélibougou. Objectif visé : édifier l’opinion nationale et internationale sur les préparatifs de cette édition 2011.

Selon Souleymane Dembélé, cette rencontre de Niono regroupera plus de 1000 participants venus de l’Afrique de l’Ouest, du Nord, du Centre, du Sud et de l’Europe. Ils réfléchiront sur les thématiques comme : les problématiques agricoles, foncières, minières, l’agriculture paysanne et souveraineté alimentaire. Ils aborderont également des thèmes sur les politiques macro-économiques et sociales (santé, éducation, eau potable et travail), la gouvernance, l’économie sociale solidaire et le commerce équitable, la démocratie, le droit à la vie des peuples et de vivre ensemble, la convergence des mobilisations et des résistances et révolutions.

Prenant la parole, Mme Sissoko Fatim Touré a fait le point des préparatifs et le choix porté sur Niono. Elle dira que tout est fin prêt pour accueillir les participants.

Samir Abi du Togo, a, pour sa part, fait le point sur les participants qui viendront de l’extérieur. Selon lui, cette rencontre se focalisera sur le foncier en se positionnant aux antipodes de la rencontre du G20 à Cannes.

Selon les organisateurs, les débats à Niono seront orientés vers la recherche des alternatives, en vue de bâtir un monde plus juste et social. Les thématiques seront développées à travers des ateliers, des conférences populaires paysannes, un «symposium des mouvements sociaux», un «marché des peuples» et des manifestations culturelles. A les en croire, les débats seront particulièrement axés sur l’accaparement des terres, illustré par la situation dans la Zone Office du Niger par des «prédateurs fonciers de tous  acabits, en l’occurrence les investisseurs privés et certains Gouvernements étrangers». Une Déclaration des peuples, dite de Niono, sanctionnera les travaux du Forum.

A retenir que la Coalition des Alternatives Africaines Dette et de Développement (CAD) est née en vue du combat pour plus de transparence dans la gestion des ressources et la reconnaissance du droit à l’autodétermination sur le continent africain.
Destin GNIMADI

Commentaires via Facebook :

PARTAGER