Candidature Pdes à la présidentielle 2012 : L’UMAM mobilise à Sikasso et Mopti

0

C’est lors du séjour dans la cité du Kénédougou de l’équipe de soutien à sa candidature que des militants et sympathisants de l’Union des mouvements et associations pour le Mali (UMAM) du PDES et de l’ex-Mouvement Citoyen qui n’ont pas pris la carte du PDES, ont lancé un appel à Jeamille Bittar, potentiel candidat à la présidentielle de 2012, pour qu’il porte son choix sur Sikasso pour le lancement de sa campagne. Suivant en cela les traces d’ATT dont il se dit digne défenseur des réalisations et du bilan pour " un Mali émergent ".

La rencontre avec les populations de la cité du Kénédougou a eu lieu, il y a de cela quelques semaines, au siège flambant neuf de l’UMAM à Sikasso. C’était en présence de Amadou Koïta, Secrétaire national chargé de la jeunesse au Comité Directeur National (CDN) du PDES, de Oumar Coulibaly et de Seybou Sidibé, tous membres du CDN et qui ne font plus mystère de leur soutien indéfectible à Jeamille Bittar, que les populations du Kénédougou ont lancé un appel au 1er vice-président du PDES, président du Conseil Economique, Social et Culturel et président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali, Jeamille Bittar, à se porter candidat à la présidentielle de 2012.

Depuis des mois déjà, des membres de l’UMAM, du directoire du PDES et quelques jeunes de l’ex-Mouvement Citoyen qui se disent " dignes héritiers d’ATT " continuent encore de sillonner le pays réel en menant campagne pour amener le PDES  à jeter son dévolu sur son 1er vice-président, Jeamille Bittar, pour porter les couleurs du parti à la présidentielle de 2012. Le dimanche dernier, par exemple, à Mopti l’hôtel " Le Campement " a refusé du monde car il avait servi, ce jour-là, de lieu de convergence des notables et autres leaders d’opinion de la Venise malienne venus écouter les émissaires de l’UMAM, avec à leur tête Hamane Touré dit Serpent.

En effet, ce dernier, qui a réussi à l’occasion une mobilisation monstre, était en terrain connu car ressortissant lui-même de la région. Au cours de ladite rencontre, plusieurs cadres du PDES ont loué la hauteur de vue des cadres qui ont pris l’initiative de descendre sur le terrain en vue de partager les préoccupations actuelles des militants du parti du 17 juillet. 

C’est en voyant, selon des cadres PDES, le temps filer comme une étoile alors que " rien ne semble bouger du côté de ce parti né depuis le 17 juillet 2010 ", que des  cadres et militants ont pris l’initiative et les devants en envoyant des équipes sillonner l’intérieur du pays pour amener les adhérents du PDES, voire ceux d’autres mouvements et formations politiques, à soutenir la candidature du premier vice-président Jeamille Bittar. Et cela compte tenu du fait que le président du parti, Hamed Diané Séméga, semble, toujours selon eux,           " désormais forclos du fait que le président de la République a affirmé qu’aucun membre du gouvernement de Cissé Mariam Kaïdama Sidibé ne pourra être candidat à l’élection présidentielle de 2012 ".

C’est donc compte tenu de cette position tranchée du président de la République que les partisans du 1er vice-président, Jeamille Bittar, au sein du PDES et d’autres formations politiques ont pensé que " c’est tout à fait naturel que cet opérateur économique, déjà gros bailleur du parti, se positionne pour défendre les couleurs du PDES en 2012 ".

Partie dès le lendemain de la fête de Ramadan, une autre équipe conduite par Hamane Touré dit Serpent est en train de sillonner présentement la région de Mopti. A Sikasso, c’est le Secrétaire national PDES chargé de la Jeunesse, Amadou Koïta, accompagné de plusieurs autres membres du Directoire du PDES et des militants de l’UMAM, qui a eu à sillonner la région, en passant par Ségou et Koutiala. Dans ces différentes localités, les partisans de Jeamille Bittar ont rencontré les militants du PDES et ceux de l’UMAM au siège flambant neuf de cette association dont Jeamille Bittar est le président d’honneur. Suite aux échanges de vue avec les responsables du PDES et des militants de l’UMAM venus des 35 des 37 communes que compte le cercle de Sikasso, un appel a été lancé à Jeamille Bittar afin qu’il se présente à l’élection présidentielle de 2012. Sous les couleurs du PDES et de l’UMAM, ont-ils exprimé comme souhait. Un appel identique a été lancé également à Mopti le dimanche dernier par des militants PDES et UMAM prêts à mouiller le maillot pour le 1er vice-président du parti présidentiel.

Mamadou FOFANA

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER