Caisse d’épargne et de crédit Benkadi de Djélibougou : Abdrahamane Touré sera éjecté, ce matin, pour détournement de 11 millions de Cfa

0

Après plusieurs mois de crise et de suspension d’Abdrahamane Touré «futur ex» président de la caisse d’épargne et de crédit Benkadi de Djélibougou, le conseil d’administration de ladite caisse se tiendra, aujourd’hui, Jeudi 30 Juin 2011. Un seul point est inscrit à l’ordre du jour : la révocation puis la radiation de M. Touré. Celui-ci est accusé d’avoir puisé dans la caisse plus de 11 millions de Cfa pour, dit-on, son élection comme conseiller municipal de l’URD en Commune I. Lire la radioscopie des faits

 L’anarchie serait érigée en système de gestion au niveau de la caisse Benkadi de Djélibougou par celui qui sera, aujourd’hui, l’ex président du conseil d’administration de ladite institution de micro finance. Il s’agit de Abdrahamane Touré qui, selon nos sources, sera poursuivi pour détournement de 11 millions de Cfa. Il aurait puisé ce montant dans la caisse afin de financer la campagne qui a abouti à son élection de conseiller municipal de l’URD en Commune I du district de Bamako. Comme on le dit en langue nationale Bambara : «s’endetter n’est pas un acte de bravoure. Mais parvenir à le rembourser c’est ce qui en constitue». Abdrahamane Touré n’a pas compris la morale de cette maxime. Car malgré les démarches entreprises par les responsables de cette caisse, M. Touré ne veut pas rembourser ces sous qui, faisant partie du capital social de l’entreprise, appartiennent aux épargnants. «La caisse n’est pas la poche de Touré», disent certains sociétaires avec colère.

 Spécialiste de la flagornerie et expert en faux, M. Touré ne serait pas à son premier coup. Il aurait également plongé ses mains dans le fonds à d’autres fins personnelles dont le caractère immoral est, ici, indicible par respect à nos lecteurs. Par ailleurs, dans l’intention de berner les gens, Toure fait croire qu’il a une entreprise privée cachée quelque part à Bamako. Pourquoi cache-t-on une entreprise légalement constituée? Cette unique question soulève beaucoup d’autres. Abdrahamane Touré était il en train de détourner les fonds de la caisse d’épargne et de crédit Benkadi de Djélibougou en vue d’aller créer une autre caisse? Voulait-il fonder une entreprise afin de mener des activités illicites? Est-il réellement impliqué dans une affaire de visa au niveau de l’ambassade de France à Bamako?

En tout cas, la journée de ce Jeudi 30 Juin 2011, s’annonce palpitante à la caisse d’épargne et de crédit Benkadi de Djélibougou. Car comme dans tous les scandales, on apprend que M. Touré aussi veut faire des révélations. Il détiendrait des preuves accablantes contre ceux qu’il appelle «ses détracteurs». Vrai ou faux? L’issue des travaux nous édifiera. Parce que seuls les animaux dotés de carapace savent où se mordre.

À suivre…

Bah

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER