Koulouba : six nouveaux ambassadeurs présentent leurs lettres de créance au chef de l’état

2

Six nouveaux ambassadeurs accrédités dans notre pays ont présenté hier leurs lettres de créance au président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita. Il s’agit de Jolke Oppewal du Royaume des Pays-Bas, Daisuke Kuroki du Japon, Mme Helga Katalin Pritz de la Hongrie, le général de division Shahildul Haque de la République populaire du Bangladesh, Francesco Paolo Venier de l’Italie et Richard Moi Lemoshira du Kenya.

Le nouvel ambassadeur du Royaume des Pays-Bas au Mali a été le premier à être reçu par le chef de l’Etat. Sorti de l’école de journalisme d’Utrecht en 1982, Jolke Oppewa est aussi détenteur d’un diplôme en économie obtenu à l’Université de Groningen en 1982. Après les études, il exerce la profession de journalisme pendant 10 ans. Entre 1992 et 1999, il était rédacteur en chef du magazine de la coopération internationale. De 2003- 2008, il était Policy Officer adjoint HOS à Maputo. En 2013, Jolke Oppewa est nommé ambassadeur des Pays-Bas au Burundi où il y a passé 3 ans et demi. Il a beaucoup soutenu le dialogue interne dans ce pays. Son expertise ne fera pas défaut à notre pays qui s’organise à relever un certain nombre de défis, notamment la paix, la réconciliation, la sécurité, le développement.

Après le diplomate néerlandais, l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Japon au Mali a été introduit auprès du chef de l’Etat. Daisuke Kuroki est né le 6 février 1957. Diplômé de l’Université Doshisha (option économies), il entame sa carrière professionnelle en 1982. C’est en 1998 qu’il fait son entrée au ministère des Affaires étrangères où il servira au bureau des Affaires étrangères, au département de la coopération multilatérale, à la Mission permanente du Japon à Genève. Il sera ensuite affecté à l’ambassade du Japon en Suisse puis au Cambodge. Il a aussi été nommé coordonnateur régional principal du département des Affaires asiatiques, puis directeur de la Coopération internationale.

Le troisième ambassadeur à présenter ses lettres de créances a été Mme Helga Katalin Pritz de la Hongrie. Son CV n’était malheureusement pas disponible hier. Mais qu’à cela ne tienne. La diplomate va certainement s’atteler à donner un nouveau souffle à la coopération entre le Mali et la Hongrie. A ce propos, il convient de rappeler les deux pays ont entretenu par le passé d’étroites relations de coopération. Plusieurs cadres maliens ont d’ailleurs été formés en Hongrie. Avant d’être nommée au Mali, Mme Helga Katalin Pritz était ambassadeur de son pays à Alger.

Le nouvel ambassadeur de la République populaire du Bangladesh, le général de division Shahildul Haque, est né en 1959. Il a servi à l’ambassade du Bangladesh de Yangon Myanmar en qualité d’attaché de défense. Il a eu aussi à occuper plusieurs fonctions dans l’armée du Bangladesh et dans les Missions des Nations unies à l’étranger, dont celles de professeur d’école d’armure, d’école d’infanterie et de l’académie NCO. Le haut gradé a été également commandant de brigade d’une brigade blindée, officier d’état-major général, comandant du centre et d’école des corps blindés, et instructeur en chef. Le général Haque a aussi servi en qualité d’officier d’opération au Cambodge et au Rwanda, comme directeur des opérations en Côte d’Ivoire dans le cadre des Nations unies. Au cours de sa carrière au sein de l’armée du Bangldesh, il a effectué plusieurs formations à l’étranger, notamment aux Etats-Unis, en Grande Bretagne, en Chine, en Inde. Le nouvel ambassadeur de la République populaire du Bangladesh est marié et père d’une fille.

Francesco Paolo Venier est le nouveau plénipotentiaire d’Italie au Mali. Il est issu de la diaspora italienne car il est né en Argentine le 28 août 1958. Il a fait des études de sciences politiques à l’université de Padoue d’où il est sorti avec une maîtrise en 1981. Suite à un examen de concours, Francesco Paolo Venier est nommé volontaire dans la carrière diplomatique (spécialisation commerciale), le15 février 1990. Il devient successivement secrétaire chargé du commerce à l’ambassade au Guatemala ; premier secrétaire général à celle de New-Dehli (Inde). En 2000, retour à la Farnesina, à Rome. Francesco Paolo Venier a été ensuite nommé conseiller au commerce à l’ambassade d’Italie à Djakarta (Indonésie) ; consul général à Montréal (Canada) et ambassadeur au Congo-Brazzaville. Il est resté en poste pendant deux ans, avant d’être de nouveau chargé de responsabilités (coopération et développement) à la maison mère de la diplomatie italienne, à Rome. Quelques années plus tard, Francesco Paolo Venier a été, de nouveau, nommé, ambassadeur d’Italie à Dakar, poste qu’i a occupé jusqu’à son affectation au Mali.

Le 6è ambassadeur à être reçu par le président de la République a été Richard Moi Lemoshira. Celui-ci est né en 1971 à Kajiado au Kenya. Il a fait des études diplomatiques avant d’entamer une carrière au ministère des Affaires étrangères. Il a ainsi travaillé au bureau des Affaires étrangères, puis au secrétariat du ministre des Affaires étrangères. Richard Moi Lemoshira a traité plusieurs dossiers, notamment l’orientation politique étrangère du Kenya, les négociations stratégiques en matière des accords bilatéraux, les questions de réconciliation et cohésion nationale en lien avec la pratique diplomatique.

En décembre 2012, Richard Moi Lemoshira a été nommé premier conseiller à la Mission permanente du Kenya auprès de l’Union africaine à Addis-Abeba, puis chargé d’Affaires à l’ambassade du Kenya à Dublin (Irlande). Il était ambassadeur du Kenya à Alger avant sa nomination au Mali. Marié et père de trois enfants, Richard Moi Lemoshira a déclaré qu’il a pour mission de donner une nouvelle impulsion à la coopération entre son pays et le Mali. Son arrivée sera certainement l’occasion de débloquer très rapidement le problème de visa auquel les Maliens sont confrontés pour entrer au Kenya.

M. KEITA

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Seulement pour dire qu’on a pas besoin de ce genre d’article. C’est une simple information digne de journal officiel. Travail de paresseux.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here