Situation sanitaire au Mali : 25 000 nouveau-nés meurent chaque année des suites de maladies évitables

43
Fonctionnement du régime démocratique en Afrique : Ces influentes Premières dames détentrices du pouvoir d'Etat
Mme Dominique Ouattara, Mme Keita Aminata Maiga, Chantal Biya

A l’instar de 120 États à travers le monde, notre pays a procédé mardi au lancement de la Campagne « Aucun enfant oublié ». La cérémonie officielle de cette campagne s’est déroulée au Centre international de conférence de Bamako (CICB), sous le haut parrainage de la Première dame, Mme Keïta Aminata Maïga, et non moins Présidente de l’ONG Agir.

Cette campagne prioritaire 2016-2018, initiée par Save the Children et soutenue par des dizaines d’organisations de la société civile, entre dans le cadre général de l’engagement citoyen pour accompagner le processus de mise en œuvre des nouveaux Objectifs de développement durable (ODD). Disons que cette campagne «Aucun enfant oublié», pour une durée de trois ans, ambitionne à l’horizon 2030, de garantir à chaque enfant ses droits à survivre, à apprendre et à être protégé. Cette campagne qui se veut participative, constructive et citoyenne, avec en tête de file le parlement des enfants et les autres associations de promotion et défense des droits des enfants et jeunes, est portée par des thèmes vitaux pour les enfants : la santé, l’éducation et la protection.

Le Directeur Pays de Save the Children, Raphael Sindaye, a souligné que ce lancement officiel de la campagne « Aucun enfant oublié » est comme un tournant dans les efforts de son Ong et de ses partenaires pour promouvoir et défendre les droits des enfants. Il fera savoir qu’au Mali, la campagne sera menée grâce à la mobilisation sociale de tous les acteurs (communautaires, locaux et nationaux) autour des questions de santé, d’éducation et de protection des enfants du Mali, au développement de partenariats stratégiques (à tous les niveaux) et d’approches innovantes, pour mettre à échelle des bonnes pratiques en faveur des enfants, peu coûteuses et culturellement adaptées et à la participation aux cadres de discussions et de réflexions sur l’avenir d’un Mali qui se développera harmonieusement en pensant prioritairement à ses générations futures.

En outre, les 17 Objectifs de développement durable (ODD), adoptés en septembre dernier à New York, ne peuvent en effet être atteints sans accorder une attention particulière aux enfants. En se référant aux chiffres du rapport global « Aucun Enfant Oublié », Raphael Sindaye a souligné que sur les 2,6 milliards enfants dénombrés en 2015 dans le monde, 5,9 millions d’enfants de moins de 5 ans meurent chaque année de causes évitables ; 59 millions ne sont pas scolarisés et même parmi ceux qui sont à l’école, 250 millions n’apprennent pas les rudiments de la lecture et des mathématiques ; 1,5 milliard d’enfants sont victimes de violences (toutes formes confondues).

Au Mali, la situation est tout aussi critique. Le taux de mortalité néonatale (moins de 1 mois) est de 35/1000 naissances vivantes et celui de la mortalité infanto-juvénile (moins de 5 ans) est de 98/1000. 25 000 nouveau-nés meurent chaque année des suites de maladies évitables. Seulement 69% des enfants de 7-12 ans sont scolarisés. Près d’1 million d’enfants de 7-12 ans ne sont pas encore scolarisés dont plus de 500 000 filles.

Mme Keïta Aminata Maïga a  d’abord salué fortement l’élection du Mali parmi les 120 pays dans lesquels se déroulera cette nouvelle campagne internationale en vue d’accélérer la réduction de la mortalité infantile et inverser la tendance. Avant d’assurer et de réitérer son accompagnement et son soutien dans le cadre de cette campagne.

La présidente du Parlement national des enfants, Mlle Fadimata Sangaré, n’a  pas caché son allégresse en saluant Save the Children pour son initiative. Elle a profité de cette occasion pour souligner quelques préoccupations des enfants que les autorités doivent considérer pour leur donner un avenir radieux. «Rendre effective la couverture maladie universelle en adoptant et en mettant en œuvre la nouvelle politique de financement de la santé ; réintégrer socialement et professionnellement les enfants en situation de mobilité, les enfants mendiants, les enfants déscolarisés et prendre des mesures législatives pour mettre fin aux mariages précoces » a-t-elle précisé. Notons que la cérémonie a été magnifiée par les enfants slameurs et la prestation de Sidiki Diabaté, en sa qualité d’artiste-ambassadeur de cette campagne.

S.K. KONÉ

PARTAGER

43 COMMENTAIRES

  1. La cause des plus démunies en particulier celui des enfants a été toujours le combat de la première dame. Depuis fort longtemps la première dame se bat pour les enfants, les dons et plusieurs actions de bonne foi ont été faite par la première.

  2. La première dame est dévoué pour une bonne cause qui reste celui des enfants. Elles fait la fierté de la population malienne seule le bon Dieu saura lui rendre ce dont de droit. La population malienne malienne la soutienne sur cette lancée.

  3. Je pense que ce geste humanitaire des premières dames est salutaire, en particulier la première dame malienne Mme Keïta Aminata Maïga. Mme Keïta Aminata Maïga est toujours déterminé et disponible pour la cause des enfants démunie.

  4. Je suis ravi de voir que la première dame malien est de plus en plus déterminé pour la cause des enfants. La population malienne est fière d’elle et l’encourage d’avantage sur cette lancée.

  5. Vive La première Dame, épouse du chef de l’Etat, Mme Kéita Aminata Maïga, tout les maliens sont ravi pour tout dont elle est en train d’accomplir pour son pays. La première Dame, épouse du chef de l’Etat, Mme Kéita Aminata Maïga ne ménage la moindre effort pour aider les plus démunies quand il le faut.

  6. La protection des enfants à tous les niveaux n’est pas du tout chose aisée car plusieurs facteurs rentrent en ligne de compte et cela coûte excessivement cher. Raison pour laquelle il faut saluer les organismes tels que l’UNICEF et SAVE THE CHILDREN pour leurs actions. Il ne faut pas oublier aussi les Dames au grand cœur comme la première Dame Aminata Maïga de notre pays; la première Dame de Côte d’Ivoire et la première Dame Camerounaise Chantal Biya pour leurs actions dans ce domaines.

  7. La mortalité infantile est une réalité mondiale car dans un premier temps la non maitrise des soins pédiatriques constitue un des facteurs clés de cette situation mais il y a aussi le fait que les populations ne fréquentes pas souvent les centres de santé; ce qui va provoquer inéluctablement des morts.

  8. Les droits à l’éducation, à la santé et à la protection sont des droits les plus fondamentaux reconnus à tout le monde en particulier les enfants mais ces droits sont souvent violés du fait des conditions même des nations qui ont du mal à établir des politiques réelles dans ces domaines. Cette initiative donc est la bienvenue et doit être encouragée.

  9. « Aucun enfant oublié ». La cérémonie officielle de cette campagne s’est déroulée au Centre international de conférence de Bamako (CICB), sous le haut parrainage de la Première dame, Mme Keïta Aminata Maïga, et non moins Présidente de l’ONG Agir. Merci beaucoup Maman avec vous comme première nous les enfants,nous serons toujours bien protégés.

  10. Le plaidoyer fait par la responsable du parlement des enfants ne tombera pas dans des oreilles de sourds car la première Dame mène déjà des actions dans ce sens; ce sera donc un autre pas de plus qu’elle va franchir en s’engageant dans cette lutte.

  11. Tout le monde doit participer à la lutte pour le respect des droits de l’enfant. Après les autorités qui participent tant bien que mal; il faut une participation de nous mêmes populations car les structures éducatives et sanitaires même si elles sont souvent insuffisantes ne sont pas suffisamment fréquentées.

  12. La vision de Save the children est est un monde dans lequel chaque enfant a le droit de survivre, le droit à la protection, au développement et à la participation.
    Cette vision rentre en droite ligne dans celle de l’ONG AGIR de la première Dame Aminata Maïga qui lutte contre la pauvreté, la mortalité infantile et bien d’autres.
    Elle prendra donc avec les autres autorités de notre pays une part active à cette campagne.

  13. Nous somme toujours touchés par les œuvres de bonté de la première dame.Notre pays a la chance d'avoir une telle dame.Soucieuse des enfants maliens,elle multiplie les bonnes actions à leur endroit.Merci pour tout.

  14. Un grand merci a notre première Dame et ONG AGIR en collaboration avec SAVE CHILDREN avoir pris cette initiative d’apporter leur aide aux enfants du Mali.

  15. Les biens faits ne sont jamais perdus dans la vie. Voilà des preuves des actions de bonne volonté de notre première dame. Merci Maman pour ce geste à l’endroit des enfants maliens.

  16. Une femme qui ne fait pas ses actions pour des intérêts politiques ou personnelles. Mais pour la solidarité et l’intégration sociale et africaine.Et surtout pour le bien être des enfants. Merci madame Keïta !!!

  17. C’est dans les grands évènements qu’on connaisse les grandes personnalités. Nous avons chez nous une personnalité de qualité, de sagesse et très solidaire des enfants qui est TANTE AMI. Merci maman.

  18. Aminata Maïga est une dame à exemple, nous n’avons pas deux comme elle, cette dame participe au développement de ce pays de façon très convaincante.
    C’est tout à fait vrai comme dit : derrière tout grand homme il y’a une grande dame.
    Mme Keïta les maliens vous dites merci…

  19. Femme de bonheur qui n ménage aucun effort pour un mieux être des enfants. La campagne aucun enfant oublié au Mali est la preuve de votre attention particulière en l’endroit des enfants.

  20. Le bonheur le plus doux est celui qu’on partage Mme Keïta Aminata Maïga, Nous maliens nous ne cesserons pas de vous dire merci, merci pour tous ses bonnes choses envers un Mali de vous…

  21. Nous avons de la chance d’avoir Mme Keïta AMINATA MAÏGA comme première Dame de ce pays…

  22. Un grand merci a notre première Dame et ONG AGIR en collaboration avec SAVE CHILDREN avoir pris cette initiative d’apporter leur aide aux enfants du Mali.

  23. Grand merci à madame la première dame.Elle est une grande chance pour la nation malienne. Nous sommes fiers d’elle pour tout ce qu’elle fait pour les enfants maliens.

  24. Il faut être une dame forte pour faire des belles réalisations. Mme Keïta Aminata Maïga a toujours apporter ce qu’il faut en faveur des maliens diminue, cet acte de notre première est à saluer voilà une dame qu’il faut pour une nation comme le Mali. Nous ne finirons jamais de remercier Mme. Keïta Aminata Maïga.
    Notre tante Chérie au bon cœur 😀
    Bonne chance pour le reste…

  25. « Aucun enfant oublié » est comme un tournant dans les efforts de son Ong et de ses partenaires pour promouvoir et défendre les droits des enfants. Il fera savoir qu’au Mali, la campagne sera menée grâce à la mobilisation sociale de tous les acteurs . Vraiment l’ONG SAVE THE CHILDREN est à saluer.

  26. Le plus court chemin d’une personne à une autre… c’est un brin de gentillesse. La reconnaissance silencieuse ne sert à personne.
    Merci à La première dame pour tous ses bien faits envers les maliens…

  27. Mille merci à notre tante Mme Keïta Aminata Maïga.
    Ce qui est le plus important dans la vie, c’est de donner à quelqu’un un peu de bonheur, et Madame Keïta sais comblée les maliens en bonheur.

  28. En tout cas, la première Dame fait de son mieux pour apporter le sourire aux lèvres des maliens, On se rappelle que cette dame Charmante interviens pour les personnes réduise, elle apporte cadeaux et opportunités à ses personnes et nous sommes contant de ses biens.
    Pour les gens qui ne peuvent pas le rendre, un cadeau n’a pas de prix que s’il n’a pas de valeur

  29. Mme Keïta a bien compris la vie, son cas n’est pas du tout comme celle pour autres, tout pour moi et rien pour les autre, seul Allah peut rembourser cette bonne dame.
    Le bonheur est le parfum de l’âme, l’harmonie du cœur qui chante.

  30. Après l’inauguration du centre de formation pour les jeunes filles de Segou.vous êtes encore là en collaboration avec SAVE CHILDREN pour venir en aide aux enfants pour réduire la mortalité néonatale et infanto jevénille dans ce pays en voix de développement.

  31. Plus on partage, plus on possède. Voilà le miracle.
    Merci aux premières dames de ses pays…

  32. Nous saluons, la première Femme de l’Etat, sa majesté, Mme Keita Aminata Maiga, pour le lancement de cette campagne qui permettra au gouvernement de connaitre, ce dont subi les enfants de ce pays, sans enfant, pas d’avenir pour ce pays.

  33. Mme Keïta sais donner ce qu’il faut aux maliens, elle est toujours là pour partager la peine de ses maliens.
    Les émotions sont faites pour être partagées.
    Je salut sa bonne façon de comprendre les maliens…

  34. Mme Keita Aminata Maiga nous les femmes nous ne pouvons que te remercie voila que vous nous veniez en aide encore sur point qui as toujours été un de nos soucis majeurs la mortalité néonatale et la mortalité infanto-juvénile.

  35. Nous demandons au gouvernement a profité de cette occasion pour prendre cette préoccupations des enfants en charge ,et que les autorités doivent considérer pour leur donner un avenir radieux. «Rendre effective la couverture maladie universelle en adoptant et en mettant en œuvre la nouvelle politique de financement de la santé ; réintégrer socialement et professionnellement les enfants en situation de mobilité, les enfants mendiants, les enfants déscolarisés et prendre des mesures législatives pour mettre fin aux mariages précoces »

  36. Nous remercions Mme Keita Aminata Maiga qui n’a ménage aucun effort pour l’élection du Mali parmi les 120 pays dans lesquels se déroulera cette nouvelle campagne internationale en vue d’accélérer la réduction de la mortalité infantile et inverser la tendance.

  37. L’ONG « Save The Children » doit être soutenue et encouragée pour cette nouvelle initiative qui consiste à faire en sorte que tous les enfants aient accès aux soins de santé, à l’éducation, à un environnement sain, j’en passe.

  38. Cette nouvelle initiative de l’ONG «Save the Children » qui est « Aucun Enfant oublié au Mali » est importante et doit être accompagnée et soutenue par les autorités de notre pays. Le haut parrainage de la Première Dame, Mme Keïta Aminata Maïga, épouse du chef de l’Etat ne sera pas vain. Cette dame est engagée pour les causes des diminues de notre pays et du monde entier.

  39. Les enfants ne doivent pas être abandonnés et laissés à eux-mêmes. Ils doivent être mis dans tous leurs droits. Les maliens sont invités à s’engager à ce que cette initiative arrive au bout de ses objectifs. La première Dame a invité les parents à ne pas abandonner leur enfant malgré la situation.

  40. Les enfants de la rue ne doivent pas être abandonnés par les gouvernants. Ils doivent de la considération envers ces pauvres enfants. Laisser tomber ces enfants revient à les pousser vers des activités malsaines. Raison pour laquelle l’ONG Save The Children veut mettre en place cette initiative pour que ces enfants aient accès aux soins de santé vitaux, à l’éducation et à un environnement sain.

  41. On doit prendre soin des pauvres enfants qui vivent dans la rue. Ce n’est pas du tout bon de la part des autorités de ne pas se soucier de ce que peut devenir ces milliers d’enfants qui se promènent dans la rue. Si nous arrivons à faire de cette initiative de Save The Children une vraie du genre, d’ici l’horizon 2018 on aura le résultat « Aucun Enfant Oublié au Mali ».

  42. Quand une personne se sent délaissée par tous, elle est capable de tout et n’aura aucune pitié envers qui que ce soit. Un enfant de ce genre serait même prêt à se donner au terrorisme, au banditisme, au narcotrafic, et autres. C’est pour éviter tout cela que l’ONG « Save The Children » a mis en place cette initiative dont le lancement était placé sous le haut parrainage de la 1ère Dame, M. Keïta Aminata Maïga.

Comments are closed.