A l’appel de la coalition malienne de soutien à la Grande Jamahiriya libyenne : Grande marche funèbre, le vendredi 28 octobre, sur les ambassades des pays membres de la coalition occidentale

0

Un ultime hommage sera rendu à feu Mouammar Kadhafi, le vendredi 28 octobre, à la Grande Mosquée de Bamako,  après la prière du vendredi. Au cours de cette cérémonie, il sera procédé à une lecture du Saint Coran pour le repos de l’âme du disparu. Puis suivra un meeting d’information visant à perpétuer les idéaux de l’ancien dirigeant libyen. Une marche funèbre sur les ambassades des pays membres de la coalition occidentale mettra un terme à cette journée d’hommage dédiée à la mémoire de Mouammar Kadhafi.

ne manière de manifester la reconnaissance du peuple malien à l’endroit du défunt pour les investissements importants qu’il a réalisés dans plusieurs secteurs de l’économie nationale. Telle est la décision prise par la coalition malienne de soutien à la Grande Jamahiriya Libyenne, au cours d’une assemblée générale tenue à son siège, le dimanche 23 octobre. Rencontre au cours de laquelle, la coalition a salué le rôle capital joué par Mouammar Kadhafi dans la construction de notre pays. Elle a aussi  tenu à saluer son action au service du continent africain.

Le président de ladite coalition, Mohamed Macki Bah, non moins président de l’Union des jeunes musulmans du Mali (UJMMA) a déclaré que "Mouammar Kadhafi est un martyr tombé sous les balles de l’impérialisme". Il a ajouté que le Guide de la Jamahiriya Libyenne a subi le même sort  que les grands révolutionnaires africains à l’image de Patrice Lumumba, Thomas Sankara etc. "Nous ne regrettons pas  sa mort, puisqu’elle devait de toute façon survenir un jour. Seulement nous déplorons les circonstances dans lesquelles il a été tué" a-t-il fait remarquer.  Mohamed Macki Bah  a clamé haut et fort  que "Kadhafi a été assassiné par des ennemis de l’islam comme l’ont été les petits fils du prophète (PSL) Alhassani et Husseini. Comme l’ont également été les califes Omar, Othman et Badr Ali".

Au cours de la rencontre, la coalition de soutien à la Grande Jamahiriya Libyenne a dressé le portrait d’un homme au service du continent noir. A titre d’illustration, elle a établi une longue liste des investissements libyens au Mali et à travers tout le continent africain.

 Il s’agit, entre autres, de la création de l’Union africaine à Syrtre en 1999 sur les cendres de l’OUA, du financement de l’Union africaine avec la Libye comme bailleur principal, des investissements à hauteur de plusieurs dizaines de milliards FCFA dans l’hôtellerie de beaucoup de pays africains, des investissements colossaux dans le secteur agricole, du versement des salaires de 500 professeurs arabisants au Mali et ailleurs. Autant de raisons qui poussent la coalition malienne à rendre un ultime hommage à Mouammar Kadhafi.

La coalition malienne de soutien à la Grande Jamahiriya Libyenne qui compte en son sein outre des associations islamiques mais aussi plusieurs associations culturelles et des clubs de jeunesse, s’est  dite  résolue à perpétuer les idéaux panafricanistes de Mouammar Kadhafi.

Sa disparition, estime t-on, ne signifie pas la fin de son combat idéologique.

Abdoulaye DIARRA

 

PARTAGER