Crise au nord : Les femmes en sont les premières victimes

2 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

En effet, les impacts de cette crise pèsent lourdement sur les femmes et les enfants. Selon des témoignages, avec l’occupation de trois régions du Nord, les femmes ont subi toutes sortes de violences qui vont des viols individuels et collectifs aux mariages forcés et précoces, en passant par les lapidations par des bandits et autres groupes rebelles. Aussi, il est aujourd’hui urgent de prendre des dispositions en vue d’aider ces femmes à sortir de ces difficultés pour qu’elles puissent vivre la tête haute.
Depuis le début de la crise du Nord, les femmes ont été les premières cibles de ces groupes armés. Et elles continuent de souffrir dans leur âme et leur chair. Après les derniers développements de la situation actuelle du Nord, les femmes ont été les premières à manifester leur ouf de soulagement, même si elles continuent de souffrir des séquelles de ces violences commises sur elles. Selon des témoignages de femmes qui ont fui le Nord à cause des viols de femmes et de filles qui portent des bébés dont elles ignorent le père,  certaines d’entre elles sont infectées par le VIH-SIDA. Cette crise du Nord a provoqué des séparations forcées de couples et de foyers, et certaines femmes ont ainsi perdu leurs maris. Un autre aspect : l’enrôlement des enfants soldats.  Mais on peut dire que l’espoir renait aujourd’hui chez les femmes du Nord qui n’ont pas manqué de saluer l’intervention militaire française aux côtés de notre armée. Au-delà, les impacts de cette crise du Nord sur les femmes sont énormes. D’abord, tous les droits des femmes ont été bafoués à travers toutes ces violences commises contre elles.
Lors de l’occupation des trois régions du Nord du Mali, les femmes et les enfants, qui en étaient les premières victimes, avaient beaucoup souffert. A cause de cette crise, beaucoup d’entre elles se sont déplacées ou refugiées ailleurs, les  mains vides. En se déplaçant, elles s’étaient butées à d’énormes problèmes dont ceux de leur logement, leur insertion et surtout leur autonomisation. En somme, elles avaient été privées de leurs droits les plus élémentaires.  En imposant la charia, les bandits armés ont fermé de nombreuses écoles publiques, amputant les programmes dans d’autres et forçant des centaines d’enfants à fréquenter des écoles coraniques et les femmes à porter le voile. Face à cette crise du Nord, les femmes ont besoin d’assistance afin de supporter leurs souffrances. Aussi est-il urgent de mettre en place des dispositifs pour aider ces femmes. Les acteurs de ces crimes commis au Nord doivent être punis avec la dernière rigueur. Et l’urgence, s’est la création d’un fonds d’appui pour l’assistance aux femmes et filles rendues vulnérables par la crise et leur autonomisation. Ce qui pourra un tant soit peu soulager leurs souffrances.
Salimata Fofana

SOURCE:  du   17 jan 2013.    

2 Réactions à Crise au nord : Les femmes en sont les premières victimes

  1. jeunesoldat

    Elles sont magnifiques les femmes de notre Mali, les plus belles!

  2. M'BAYIIRI

    Comment j’admire mes belles tarkia !