“Complot contre le gouvernement, association de malfaiteurs, offense à la personne du chef de l’état et complicité de ces faits” : Mahamadou Koné, Vital Diop, Souleymane Kansaye, Aguibou Macky Tall etRas Bath placés sous mandat de dépôt

0

Le Procureur de la République près le Tribunal de grande instance de la commune III du district de Bamako a fait un communiqué pour informer l’opinion que des enquêtes envisagées par le Service d’Investigations Judiciaires (SIJ) de la Gendarmerie nationale sur les faits d’atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat, dénoncés au parquet par les Services de sécurité, ont retrouvé des indices graves et concordants de faits requis présumés de l’existence d’une entreprise criminelle. 

Selon le communiqué, les éléments de l’enquête révèlent, entre autres, des contacts suspects soutenus entre certaines personnes mises en cause en des lieux et à des heures faisant apparaitre leur volonté de tenir sécrètes leurs activités ; des déplacements suspects à l’intérieur du pays auprès de certaines personnalités ; des actions de sabotage de certaines initiatives des autorités de la Transition.

A en croire le Procureur, il a également été relevé des indices établissant la possibilité de liens entre les suspects et certaines associations, organisations et personnalités influentes du monde médiatique dans le cadre d’actions coordonnées pour les besoins de l’entreprise criminelle projetée. Ainsi, poursuit le communiqué, en vue de faire toute la lumière sur ces faits suffisamment graves, leurs circonstances exactes et les éventuelles implications, une information judiciaire a été ouverte contre les nommés Mahamadou Koné, Vital Robert Diop, Souleymane Kansaye, Aguibou Macky Tall, Youssouf Mohamed Bathily alias Ras Bath et Boubou Cissé pour “complot contre le gouvernement, association de malfaiteurs, offense à la personne du chef de l’Etat et complicité de ces  faits”, le Juge désigné pour instruire l’affaire a ordonné le placement en détention provisoire des personnes citées plus haut, à l’exception de l’ancien Premier ministre Dr Boubou Cissé qui reste introuvable.

Selon le communiqué, s’agissant du nommé Sékou Traoré, compte tenu de son statut de magistrat et de sa fonction qui lui confère le rang de ministre, les éléments d’enquêtes le concernant ont été transmis au Procureur général près la Cour suprême, conformément aux dispositions pertinentes des articles 614 et 616 du Code de procédure pénale.

Et de poursuivre que les enquêtes continuent sereinement au niveau du cabinet d’instruction et les évolutions substantielles seront portées à la connaissance de l’opinion dans le strict respect du secret de l’information.  Et de rappeler que les personnes mises en cause, à ce stade, bénéficient de la présomption d’innocence.                                                                                     

 Boubacar PAÏTAO

XXXX

Cité dans une affaire de déstabilisation des institutions de la République

Les avocats de l’ancien Premier ministre Boubou Cissé réagissent au communiqué du Procureur de la commune III

Le feuilleton judiciaire dans l’affaire dite désormais de tentative de déstabilisation des institutions de la République où plusieurs personnalités ont déjà été placées sous mandat de dépôt par le juge du 4ème cabinet pour “complot contre le gouvernement, association de malfaiteurs, offense à la personne du chef de l’Etat et complicité de ces faits” n’a pas encore fini de livrer tous ses secrets. En effet, dans un communiqué, le Procureur de la République près le Tribunal de grande instance de la commune III du district de Bamako déclare que l’ancien Premier ministre Dr Boubou Cissé, cité dans cette affaire, est introuvable. Les avocats du mis en cause réagissent.

Après la diffusion de ce communiqué, la réaction des avocats de l’ancien Premier ministre ne s’est pas fait attendre parce que ses conseils, à travers le Cabinet Tapo et associés ont, dans un communiqué, apporté un démenti formel aux allégations contenues dans le communiqué du Procureur de la République du tribunal de grande instance de la Commune III du District de Bamako, diffusé dans le journal télévisé de 20h du 31 décembre de l’Ortm, selon lequel, le Dr Boubou Cissé serait introuvable.

Ainsi, ils ont tenu à informer l’opinion que leur client n’a reçu aucune convocation de la part d’aucune autorité judiciaire, policière ou administrative. Aussi, disent-il, Dr Boubou Cissé est prêt à se mettre à la disposition de la justice de son pays. Par ailleurs, les Conseils de l’ancien Premier ministre ont saisi l’occasion pour s’indigner et s’insurger contre les graves violations des libertés fondamentales garanties par la Constitution ainsi que les atteintes intolérables aux droits de la défense et à la présomption d’innocence dans cette procédure qu’ils estiment relever “d’une autre époque”. Ainsi, ils se réservent le droit de saisir les juridictions nationales et internationales compétentes.                                                                                                                    

 Boubacar PAÏTAO

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here