L’Etat de droit ridiculisé : Les populations continuent à lyncher et à brûler les “voleurs” à Bamako…

31

A Bamako, le phénomène qui consiste à brûler vifs les voleurs a largement conquis les esprits des populations. Celles-ci trouvent du reste que c’est l’unique et meilleur moyen de se rendre justice, en lieu et place de la justice. Cette pratique inhumaine mérite beaucoup plus d’attention de la part des autorités compétentes qui doivent faire respecter la loi une bonne fois pour toutes.

voleur
Un voleur abattu par la population

Le tout premier article de la Constitution malienne stipule que “ la personne humaine est sacrée ” et que nul n’a le droit de porter atteinte à son intégrité. Seulement cette phrase et son sens sont le dernier des soucis de certains Maliens qu’on peut qualifier de ” hors la loi “.

 

En effet, depuis des années, certains ont pris l’habitude de lyncher les ”voleurs” au point que cela est ancré, de nos jours, dans nos mœurs. A l’allure où vont les choses, nous risquons de nous retrouver dans une société où le droit sera remplacé par la sauvagerie et où notre raison sera remplacée par l’instinct bestial. Si ce n’est déjà le cas.

Ces actes de lynchage ne cessent de croitre à Bamako et dans certaines zones du pays consécutivement au nombre de vols et de braquages.

 

Une cruauté sauvage et ignoble

Personne n’ose et ne s’avisera de dire qu’un voleur est quelqu’un de bien. Néanmoins nous sommes avant tout des êtres humains vivant dans une société régie par des lois et des règlements. Et, c’est en fonction de ces lois et règlements qu’on doit se comporter vis-à-vis de son prochain. Par ailleurs, la raison est la seule chose qui nous différencie des animaux et rien d’autre. C’est cette raison qui doit aussi nous pousser à agir de manière raisonnable devant certaines situations.

 

Quand on assiste aujourd’hui dans les rues de Bamako à la manière dont on maltraite les malfaiteurs, la seule question qui taraude l’esprit est de se demander si nous sommes vraiment dans une société humaine, une société civilisée ou de s’interroger encore si ces gens qui battent à mort leurs semblables avec sang froid ou en les brûlants vifs sont-ils mieux que le Mujao qui se contentait de ne couper qu’une main. La réponse est évidemment non. Le traitement que réservait le Mujao aux voleurs dans le nord du pays est largement plus acceptable que celui de nos compatriotes du XXIème siècle. Tout cela par manque de justice sociale. Ces voleurs ne valent-ils pas mieux que nos compatriotes qui veulent se rendre justice à la place de la justice elle-même ? Et, quoi que l’on puisse prendre, rien n’égalera le coût de la vie qu’on ne respire qu’une seule fois. Par conséquent nous devons agir en fonction de la loi qui stipule qu’on mette les malfaiteurs à la disposition de la justice qui saura quoi faire d’eux.

 

Ce n’est nullement pour encourager le vol ou la délinquance dans nos sociétés, mais il est clair que la violence ne saurait être une solution à la violence. Un malfaiteur se sentirait beaucoup plus mal en passant le restant de ses jours dans une prison, privé de sa liberté en méditant sur son sort. Chose qui pourrait même l’inciter à redevenir un homme normal comme tous les autres. Le malheur c’est que n’importe qui peut être lynché aujourd’hui par ces ”justiciers”. Il suffit de crier “ au voleur “ pour que les gens affluent sur les lieux et s’adonnent à leur besogne sans chercher à comprendre.

 

Le manque de justice à la base du phénomène

En effet, nous ne devons pas être surpris de ce phénomène dans notre société où la justice est loin d’appartenir à tout le monde. Quand la justice ne fait pas son devoir, la rue se rend justice elle-même. ” C’est la faute à la justice et la police ” nous confie un jeune homme dans les vingt ans avant d’ajouter que ” ceux qui remettent leurs voleurs à la disposition de la police se mettent tout simplement en insécurité car il est automatiquement libéré dans les minutes qui suivent et qu’est ce qui me dit qu’il ne va pas revenir pour me tuer ?”.

 

Il apparait plus qu’évident que si nos compatriotes s’adonnent à de tels agissements, c’est tout simplement par manque de justice au sein de nos commissariats de police et tribunaux. Les citoyens ne font plus confiance en leur justice qui les a déçus à tous les coups. Ils vont jusqu’à accuser les policiers et magistrats de comploter avec les malfaiteurs, car chaque fois qu’ils sont sollicités pour des cas de vols ou autres, les auteurs se retrouvent en liberté et reprennent leur sale besogne. Ou pire encore, ” souvent ce sont les policiers eux-mêmes qui demandent aux gens de ne plus leur faire appel quand ils traquent un voleur “, nous confia un autre.

 

Ce combat relève donc de la justice. Elle doit faire respecter les lois non seulement en punissant les malfaiteurs conformément aux textes en vigueur mais aussi en appliquant la loi aussi sur ceux qui s’aviseraient de torturer, de brûler ou de tuer leur semblable.

Aboubacar DICKO* *stagiaire

 

…La communauté de Sant’ Egidio du Mali s’insurge contre cette pratique

Pour lutter contre la recrudescence des lynchages à Bamako, la communauté de Sant’Egidio du Mali rompt le silence. Dans un communiqué qui nous est parvenu, hier, elle s’est dite préoccupée devant la diffusion de la violence à Bamako et condamne avec fermeté la pratique du lynchage dans la capitale malienne.

 

Cette décision de l’organisation catholique à monter au créneau, fait suite à l’exécution d’un présumé voleur le 3 août 2014 dans le quartier de Banankabougou. En effet, la victime (accusée à tort ou à raison) a été torturée sérieusement avant d’être brulée avec un pneu arrosé d’essence.

 

Pour la communauté de Sant’Egidio du Mali, il s’agit d’une vengeance aveugle qui n’a rien à voir avec la justice et qui est ennemie de la miséricorde. Elle précise que ces actes de barbaries ne pourront jamais justifier le fait de se faire justice soi-même. Cela malgré l’accroissement de la criminalité dans notre pays. La communauté ajoute que beaucoup d’innocents ont été frappés à mort ou blessés gravement. Toute chose qui peut arriver à n’importe qui. C’est pourquoi, elle invite les citoyens de toute appartenance et tendance ainsi que les croyants de toutes les religions à défendre et protéger la vie humaine et, de manière particulière, celle des plus pauvres.

 

Rappelons que la communauté de Sant’Egidio est une organisation catholique fondée en 1968 à Rome. Elle est active sur plusieurs plans. On peut citer, entre autres, la lutte contre la pauvreté dans les villes, l’abolition de la peine de mort (la communauté de Sant’Egidio est cofondatrice de la Coalition mondiale contre la peine de mort), l’éducation dans les quartiers populaires, l’accompagnement des communautés nomades, la présence auprès des personnes âgées dans des maisons, la lutte contre le SIDA…

 

   Sory Ibrahima Coulibaly

 

PARTAGER

31 COMMENTAIRES

  1. que dieu nous assiste.je prefere qu’en meme les bien tabasser que de bruler un etre humain vif.seul dieu qui peut bruler un humain vif.je ne encourage jamais les voleurs mais ne les brulons pas vif.personnellement je ne peux pas bruler un chien vif a fortiori une personne.que dieu sauve le mali.

  2. comment peut defendre sè inbecille qui non pas de coeur qui n’ont rien avoir avec la loi. si tu parle des Mujao ils viendront te coupé ton “Pennis” je me demande coma tu a eu ton diplome de journaliste, ignorant mais fait attention cè ton tour.

  3. ce journaliste est con parce que les voleurs n’on pas tuer sa petite soeur a cose de sa motos ces pourquoi il se permet de dire ces bitises
    si les gens trouve les voleur qu’il l’egorge avec un couteau et partager sa viande entre les chiens du quartier tu parle de la lois et les voleurs ne connaissent pas la lios ils savent pas qu’on doit braquer un epersonne si je devien president j’aplique la loi d’Italion oiel pour oiel dent pour dent tu es imbecile de journaliste

  4. Aux grands maux les grands remèdes….. La rue c’est la CPI, la Cours Pénale Instantanée……….. Si vous tenez un voleur, conduisez le au commissariat…… S’il est relâché le lendemain, tenez le et brûlez le, ensuite allez brûler le commissaire…..Comme ca on aura tous la solution à ce problème!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  5. MON CHER JOURAN TU AURAIS DU ALLER ENQUETER A FINKOLO GANADOUGOU LORSQUE SOULEYMANE SANGARE A ENLEVE OUSMANE JEUNE PERE DE FAMILLE PARCEQUE IL ETAIT “GOMBELE FING” POUR LE VIDER DE SON SANG ET ABANDONNER SON CADAVRE DANS LA RUE;
    SOLO ET SES COMPLICES SONT LIBRE APRES UNE ANNEE DE PRISON; IL SE PAVANE DANS LE MEME VILLAGE DEVANT LES HABITANTS IMPUISSANTS.

  6. Bonjourn,
    Au fait je dirai que l’éducation malienne est malade car personne n vont ces devoires.
    On sait bien que nul n’est au dessus de la loi es-ce que cela est vérifié au Mali.

    Souvent on se pose la question de quoi pense nos cadre qui gouverne c pays. Le fait d brûller un quelqu’un a une conséquence grave car par fini il va y avoir des massacres entre nous ds la société.

    Je demande aux autorités d jouer leur role comme il faut.Et d’améner tout les voleurs à l’Office du Niger pour cultiver

  7. Si les voleurs n’on pas apprend l’education chez leur parents, il seron bien eduque par la population,

  8. « Un malfaiteur se sentirait beaucoup plus mal en passant le restant de ses jours dans une prison, privé de sa liberté en méditant sur son sort. » Combiens de voleurs passent assez de temps en prison afin que les paisibles citoyens se trouvent en sécurité. Au lieu d’essayer de sensibiliser la population sur le problème de « Lynchage » il faut surtout et beaucoup parler sur le problème de la justice. L’injustice, quand elle est de règle dans une société, il va de soi que ça engendre de tels problèmes. Le proverbe bambara dit : Ba dengun né bè kinikè « la chèvre peut mordre quand elle en a mare ». Qu’est ce qui fait que les gens créent des milices dans les quartiers ? Vous pensez que c’est de gaité de cœur ? Vous pensez que quand les gens sont entrain de lyncher un voleur (doublé de tueur) ils jubilent de joie, mais non ils écument de rage contre ce malfrat qui n’hésiterait pas une seconde à ôter une vie pour s’accaparer d’un bien d’autrui. Alors, que toutes les personnes qui sont appliquées dans l’application stricte de la loi, de la justice fassent le travail normalement vous allez voir que la phénomène va diminuer voire disparaitre et force serrai à la loi.

  9. Confusion chez beaucoup de lecteurs, je pense que le stagiaire dit qu’on lynche les voleurs, il a raison de se plaindre sinon même Allah dit de couper la main, mais mais, du moment ou le voleur tue, il est criminel, il doit être tuer sur le champ!

    • Salut Niyéf. Personne ne défend les voleurs ici. Seulement le stagiaire veut nous dire qu’en brûlant systématiquement les voleurs, on peut se tromper et brûler un innocent à la place du vrai voleur! Après rien ne pourra corriger un tel abus puisque l’innocent serait déjà mort. Alors pour éviter des erreurs de ce genre, mieux vaut ne pas se rendre justice soi-même….Sinon un voleur qui tue est pire qu’un assassin puisqu’il vole en plus. 😉

      • Effectivement, comme Monsieur Samboudjan, tu l’avais écrit hier, la prostituée et son client

  10. Ces voleurs-là, qui les protège ? Ce ne sont pas ces juges , gendarmes , policiers et avocats véreux qui les défendent? Donc , comme ils ne sont tjours dehors après leurs forfaits , eh bien c’est la maintenant la rue qui va faire le ménage. Toi , pauvre journasliste tu n’as jamais été victime d’un voleur. Peu-être le jour ou un de tes parents en serait victime , tu changeras le fusil d’épaule.

    • No comment Mr le coq , très bien dit, le jour que ce pauvre petit journaliste va entendre l’assassinat de sa propre petite sœur à cause d’une putains de moto , il va comprendre la décision prise par la population ce jour la. 😈 😳 👿

  11. Bravot Mr le journaliste, nous prions dieu le tout puissant pour qu’il te met sur le chemin de ces tueurs a fin que tu sois tué toi même. comme cela on en parlera toi et nous. comment tu peux accepter a ce qu’on tue son prochain a cause de 200.000 ou même 100.000.car ces battars vend 🙄 les motos des victimes a des sommes derisoirs.de grace si tué n’est pas bon ça doit être egal a tout le monde. nous demandons aux voleurs et leur complisse journaliste de cesser de tuer les gents. merci. donc reflechi bien avant de paler leçon de la 3émé année. 😳

  12. Cest tout a fait normal de voir des choses comme ça dans une societe injuste. Cest la consequence logique. Dans un pays comme le Mali, un voleur armé qui tue a cause d’une jakarta merite plus qu’un simple lynchange. Quand les lois dorment elle doivent dormir pour tous, y compris pour les lynchers! Que faire…on n’a pas le choix…

    • Vision2014 Je l’admets forcement ton commentaire. Et en plus la justice populaire est la seule facon de satisfaction des fois, helas oui.

  13. bonjour moi je ne comprend pas du tout ces défenseurs des droits de l’homme vous défendez les voleurs en laissant leur victime. le voleur te tue aucun de ces défenseurs des droits de l’homme n’en fait un cas on dirait qu’ils ( droit de l’homme) sont heureux lorsqu’un voleur tue ou dérobe quelqu’un; puisqu’ils ne parlent pas. il y’a un adage qui” qui ne parle pas conçoit”. il est dit extirper le mal parmi vous a bon attendeur salut.

  14. Mais comment voulez vous que la population réagissent face au voleur qui ne volent pas simplement mais qui tuent,si on les amène a la police le lendemain tu vas te croisé avec les mêmes voleurs,donc le lynchage est notre solutions à nous.

  15. mais les gens en ont marre d’être tué ou d’entendre que son frère ou soeur vient d’être tué pour leur moto.
    Tu oublies qu’on ne tue pas à l’aveuglette,il y’a toujours une preuve et la plupart du temps le malfrat est en possession d’arme ou vient de finir son forfait.
    T’as déjà parlé des causes de cette révolte de la population (l’injustice des gens chargés de rendre la justice) alors tu veux quoi?

  16. toi tu parle de mujao qui coupe la main des voleurs est ce que c’est mujao son musulmans avant ecrire de telle facon si tu es musulman lire le coran et apret faire dit ton idee( be a dima dakourouya kele abou jahil ya dabo an kountiqui kischi ni nema baye kaba malo makan kono ni allah ya ka tieba lakana kabo aka djanfa kono massa keye niakome dit ko oukanadi kira ma bekani kelahou bena ouka aly tara ou mine kana wahayou djikina ) mounfora

  17. Merci Aboubacar DICKO* *stagiaire. Le plus grand danger et ” Le malheur c’est que n’importe qui peut être lynché aujourd’hui par ces »justiciers ».”.C’est triste mais c’est comme ça! Il suffit qu’un débiteur ou un rival te crie “au voleur”… 😉

  18. les voleurs qui sont armés méritent d’être lynché. il ne sert à rien de prendre des voleurs(violeurs et assassins)de les garder 1 mois et les laisser dans la nature pour qu’ils recommencent

  19. Pour tout le respect que j’ai pour le journal Indépendant évite de publier des articles bidons comme ça comment on peut défendre des gens qui te tuent à cause de ta moto à moins que tu ne sois de mèche avec ces voleurs ou que tu ne soit toi même voleur

  20. Un Etat sans justice ou un Etat où la justice est bafouée c’est comme la jungle (où ne vivent que des animaux privés de raison). Au Nord du Mali le MUJAO en son temps jugeait les prévenus avant l’exécution de la sentence et souvent demandait aux accusés de se repentir pour bénéficier de de la clémence ou du pardon des victimes. Dans tous les cas un ”jugement” était rendu et l’accusé avait le droit de se ”défendre” sinon de justifier son acte. A Bamako aujourd’hui ”comparaison dit-on n’est pas raison” certes mais la situation est déconcertante! battre à mort un individu sans se soucier de la valeur de l’objet volé, des raison du vol et des conditions dans lesquelles ‘acte s’est produit? Inna lilAhi wa inna ilyahi rajioun. Que le Tout Puissant sauve le Mali Amin

  21. Je veux savoir si la communauté de Sant Egidio a eu à apporter assistance à une quelconque victime des malfaiteurs. A-t-elle plaidé de facon concrète auprès des autotités compétentes pour protéger de paisibles populations? A t-elle eu à comptabiliser les morts et d’autres blessés victimes des malfrats ce dernier temps? de grâce, je pense que le seul combat qui mérite d’être mené est d’inviter les autorités à prendre leur responsabilité, toute leur responsabilité. S’ériger en donneur de leçon dans ce cas spécifique ne sert à rien.
    Les enfants qui viennent de se trouver orphelins n’auront certainement pas la même vision que vous. Loin de moi l’idée d’encourager la vengence, mais cessons dê jouer à l’hypocrisie.

  22. Les voleurs qui tuent ne sont-ils pas des personnes? Tu doit-être un voleur ou nourri du vol pour écrire ses idiotie. et l’enseignant qui a été tué que dit tu à ses tueurs?

Comments are closed.