CNSP: La présidence entre les mains du jeune Colonel Goïta

0

Le Mali encore frappé par le virus du coup d’Etat. Après le coup de force du mardi dernier ayant occasionné la démission du président IBK, les putschistes après l’officialisation de leur acte sur les ondes de l’ORTM, ont désigné à la suite d’une concertation interne, le colonel Assimi Goïta comme Président du Comité National pour le salut du Peuple (CNSP) comme président.

Qui est le Colonel Goita ?

Agé de 37 ans,  marié et père de trois enfants, le colonel Assimi Goïta est peu connu par le grand public. Homme de confiance et de terrain, il a participé, de 2012 à nos jours, à plusieurs opérations dans les régions du nord, de Mopti et Ségou.

Produit des Écoles militaires maliennes, le désormais président du CNSP est le fils d’un officier de l’armée de terre, il s’intéresse dès sa tendre enfance au métier des armes et intègre alors le Prytanée militaire de Kati (1992-1998). Il poursuivra sa formation à l’École militaire interarmes de Koulikoro (EMIA). Il est affecté, dès sa sortie de l’EMIA, au 134ème Escadron de reconnaissance de Gao en 2002, où il servira pendant trois ans.

En 2005, Assimi Goïta rejoint le 123è Escadron de reconnaissance de Kidal jusqu’en 2008, année à partir de laquelle il est nommé commandant du Groupement tactique n°3 dans le cadre de la lutte contre les groupes armés terroristes et les narcotrafiquants. Deux années plus tard, il prend les commandes de la 2è Compagnie de soutien (2011-2013), puis celles du 37è régiment de transport.

En 2014 le nouveau président du CNSP est breveté de l’enseignement militaire supérieur n°1 ou il a été appelé à occuper des postes de responsabilité dans la haute sphère de l’armée. D’abord à l’état-major général des armées, comme officier d’état-major au centre opérationnel interarmes; puis comme chef de division opération de l’état-major de l’armée de terre.

Détaché en qualité de coordinateur des opérations spéciales du ministère de la Défense auprès de celui de la Sécurité, suite à l’attaque terroriste contre l’hôtel Radisson Blu, l’homme d’action retourne sur le terrain pour commander, de 2016 à 2017, l’unité opérationnelle du Bataillon autonome des forces spéciales déployées à Sofara (Région de Mopti).

Ensuite il devient en 2018, le patron de ce Bataillon et des Centres d’aguerrissement.

Par rapport aux formations, le colonel Assimi Goïta a effectué des stages en France, en Allemagne, en Égypte et aux États-Unis dans le cadre d’entraînements des forces spéciales. Il a été plusieurs fois décoré : Croix de la valeur militaire, Médaille de mérite militaire, Médaille commémorative de campagne, Médaille de la défense française avec échelon or et Médaille des Nations unies au Darfour.

Bréhima DIALLO

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here