Défense : L’armée de l’air fête ses 43 ans

0
Les visiteurs pouvaient voir quelques appareils lors de cette fête d’anniversaire
Les visiteurs pouvaient voir quelques appareils lors de cette fête d’anniversaire

En 2018, les vecteurs aériens ont réalisé plus de 3000 heures de vol en 2041 sorties dans des missions de reconnaissance, de surveillance, d’escorte et de guidage de convois, de transport militaire et civil, d’appui feu et d’évacuation sanitaire.

Le souci du chef suprême des Armées, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, est de redonner à notre armée son lustre d’antan. Ainsi, à la faveur de la Loi d’orientation et de programmation militaire (LOPM), l’Armée de l’Air repart progressivement à la conquête du ciel malien, à travers l’acquisition de nouveaux aéronefs tels que des hélicoptères de combat, des avions de transport. Sans oublier les ressources humaines de mieux en mieux formées.

C’est dans ce contexte de montée en puissance que l’Armée de l’Air a fêté, hier, à la Base aérienne 101 Senou le 43è anniversaire de sa création. La cérémonie était présidée par le chef d’Etat-major de l’Armée de l’Air, le général de brigade Souleymane Bamba, en présence du général de brigade Abdoulaye Cissé, représentant le chef d’Etat-major général des Armées.

L’évènement a aussi enregistré la présence des représentants des directeurs généraux des Aéroports du Mali, de l’ASECNA, de l’ANAC, ainsi que plusieurs hauts gradés des forces de défense et de sécurité.

La cérémonie a débuté à la place d’armes de la Base aérienne 101 Sénou, par la revue de troupe effectuée par le chef d’État-major de l’Armée de l’Air, qui a ensuite procédé au dépôt d’une gerbe de fleurs en la mémoire des disparus.

Dans son allocution d’ouverture, le général Souleymane Bamba a rappelé que l’année 2018 a été marquée pour l’Armée de l’Air par la consolidation de certains acquis depuis 2016 et 2017 et la mise en place d’autres capacités. L’année écoulée a vu aussi des activités marquantes dans les domaines comme les activités opérationnelles et le soutien logistique. Par ailleurs, le général Bamba a indiqué qu’avec le renforcement du parc avions par l’acquisition de nouveaux vecteurs courant 2018, l’Armée de l’Air a efficacement contribué au rayonnement des FAMas face aux défis sécuritaires.

«Courant l’année écoulée, les vecteurs aériens ont réalisé plus de 3000 heures de vol en 2041 sorties dans des missions de reconnaissance, de surveillance, d’escorte et de guidage de convois, de transport militaire et civil, d’appui feu et d’évacuation sanitaire…», a relevé l’officier général.

Au cours de la même période, a affirmé le général Bamba, l’Armée de l’Air a transporté 16.092 passagers et 225 tonnes de fret, contre 8.596 passagers et 110 tonnes de fret en 2017. Pour lui, les différentes missions d’appui feu ont permis de démasquer des poseurs d’engins explosifs improvisés et de neutraliser des éléments dans plusieurs nids terroristes.

«Certes, l’objectif final est de s’inscrire dans une dynamique d’autonomisation de l’Armée de l’Air comme le prescrit la LOPM. En vue de parachever et de consolider l’acquisition des capacités nécessaires à l’exécution de notre contrat opérationnel, l’Armée de l’Air a bien des perspectives pour 2019», a souligné le général Bamba.

Avant d’affirmer que tout en consolidant les acquis, l’Armée de l’Air, au cours de cette année, poursuivra les efforts pour le renforcement des acquis de la LOPM, le maintien en condition opérationnelle des hommes et du matériel, l’acquisition d’aéronefs et d’équipements techniques supplémentaires, l’amélioration du cadre de vie et de travail du personnel et du commandement.

S’agissant des défis, il a cité, entre autres, l’augmentation des lignes budgétaires existantes, l’acquisition de véhicules de fonction à tous les niveaux de la chaîne de commandement, l’amélioration des textes et procédures.

Aboubacar TRAORé

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here