Sortie de la 40ème promotion de l’EMIA : Le sous-lieutenant Adama Tessougué en est le major avec une moyenne de 16,37

0

Le samedi 27 juillet 2019, la cour de l’Ecole militaire interarmes de Koulikoro (Emia) a abrité la traditionnelle cérémonie de sortie de promotion. Baptisée «Feu colonel Ousmane Coulibaly, la 40ème promotion compte 86 nouveaux sous-lieutenants dont 6 femmes.

D’entrée de jeu, le colonel Yacouba Traoré, directeur général du Centre d’Instruction Boubacar Sada Sy, communément appelé «EMIA», a d’abord adressé ses mots de bienvenue aux hôtes du jour. Il s’est réjoui de la présence effective des officiers supérieurs, des officiers, des sous-officiers et des militaires du rang à cette cérémonie de sortie.

Il a tenu à faire un bref aperçu historique sur la création du Centre d’Instruction Boubacar Sada Sy de Koulikoro. Avant de préciser que cette 40ème promotion se compose de trois cycles : le cycle ordinaire, le cycle spécial et le cycle d’adaptation.

Selon le colonel Traoré, la promotion Feu Colonel Ousmane Coulibaly est composée de 86 éléments et elle est repartie comme suit : 58 éléments pour le cycle ordinaire, dont 6 femmes, 18 éléments pour le cycle d’adaptation et 10 en cycle spécial. Dans ces effectifs, il y a 10 étrangers.

Ces élèves officiers qui seront désormais projetés sur les différents lieux de stage, détaillera-t-il, viennent de la sous-région. Il s’agit du Mali, du Niger, du Burkina, du Sénégal, du Togo, de la Guinée et de la Côte d’Ivoire. Le major de cette promotion est un Malien, le lieutenant Adama Tessougué, qui a obtenu une moyenne de 16, 37.

De son côté, après avoir accompli les honneurs, sinon le protocole militaire devant le chef de l’État, le général de Division Abdoulaye Coulibaly, chef d’état-major général des armées, a noté que tout le Mali est fier de cette promotion. Ces jeunes sous-lieutenants feront une année de stage probatoire afin d’être confirmés lieutenant plein. Il les a par ailleurs exhorté à être exemplaires partout où ils seront pour incarner leur parrain Feu colonel Ousmane Coulibaly, en matière de travail, de discipline, de l’honneur et de respect.

Au terme de la cérémonie, le président de la République s’est dit satisfait de ce qu’il a vu à cette sortie de promotion et a réitéré son engagement à aider les Fama (Forces armées maliennes). Un défilé des troupes a mis fin à la cérémonie. Lequel défilé a émerveillé le public et n’a pas laissé indifférent le chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Keïta.

Ousmane DIAKITE
Envoyé spécial à Koulikoro

==================

Encadré : Qui était Feu colonel Ousmane Coulibaly ?

Feu colonel Ousmane Coulibaly est né le 21 octobre à Koulikoro Ba. Fils de Sékou Coulibaly et d’Aminata Singaré, le colonel Ousmane Coulibaly fréquenta l’Ecole régionale de San puis l’Ecole militaire préparatoire de Kati (Prytanée Militaire de Kati actuel) avant d’être incorporé dans l’armée française comme engagé volontaire le 21 octobre 1956, pour une période de cinq ans.

Le colonel Coulibaly gravit rapidement les échelons pour accéder au corps des Officiers en 1961. Il effectua plusieurs stages importants, de 1959 à 1961, à l’Ecole militaire de Strasbourg, France ; de 1961 à 1962, au Centre d’instruction interarmes de Kati.

De 1965 à 1966, il a fait un stage à l’école du PCUS à Moscou (Ex URSS) ; de 1976 à 1978, à l’Académie de commandement des Unités supérieures blindées à Moscou et de 1983 à 1984, il a fait un autre stage à l’Ecole supérieure de Paris.

Quant à ses principales fonctions occupées, il fut Directeur des premiers pelotons d’élèves caporaux et d’élèves sergents du Mali à Ségou, de 1964-1965 ; de 1969 à 1972, commandant d’Armes, commandant de bataillon, commandant et chef d’arrondissement de Tessalit ; de 1978 à 1981, commandant d’Armes, commandant de bataillon, commandant de cercle de Kidal.

De 1983 à 1985, il fut l’adjoint au chef d’état-major de l’armée de terre ; de 1985 à 1986, l’adjoint au chef d’état-major des Armées ; de 1986 à 1989, il fut chef d’état-major de l’Armée de Terre.  Enfin, de 1989 à 1991, il deviendra chef d’état-major général des armées.

Le Feu colonel Ousmane Coulibaly a obtenu plusieurs distinctions honorifiques étrangères : la croix du commandant français et commandeur de l’Ordre du Lion du Sénégal. Il a fait valoir ses droits à la retraite le 31 décembre 1998.

Ousmane DIAKITE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here