Statut particulier du personnel des Armées : Les explications du DRHA

0

Dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie et de travail du personnel des Forces armées maliennes (FAMa), une mission de sensibilisation et d’information a été dépêchée du 1er au 10 novembre 2020 dans les garnisons de Ségou, Markala, Bapho, Banankoro et Sikasso. La délégation était conduite par le directeur des Ressources Humaines des Armées (DRHA), le colonel Mohamed Ly et le secrétaire permanent du Conseil supérieur de la fonction militaire (CSFM), le colonel Cheick Oumar N’Diaye.

Cette visite avait pour objet d’élucider aux fonctionnaires militaires, le projet des nouveaux textes au nombre de 12 élaborés au niveau du ministère de la Défense et des Anciens Combattants. Ces textes sont, entre autres, le Statut particulier du personnel des Armées, l’engagement et le réengagement, la notation, le mode de recrutement, l’avancement, la formation, la prise en charge effective des blessés de guerre.

Au regard de la persistance des hommes à Ségou, Markala, Bapho en passant par Banankoro et Sikasso, sur les questions de rémunération, le colonel Ly a apporté une précision de taille. Selon lui, seulement les 12 textes sont à l’ordre du jour. C’est pourquoi, il les a rassurés que la DRHA est en train de travailler minutieusement « Il fallait qu’on vienne auprès de la troupe et qu’on se rassure que les textes qui sont sur le point d’être introduits pour adoption soient connus de tous les militaires » a indiqué le colonel Ly.

Pour le colonel Cheick Oumar N’Diaye, il s’agissait de passer dans les garnisons pour faire comprendre aux hommes les textes en les décortiquant, afin qu’ils puissent savoir que leur avenir en tant que militaire est pris en compte. Selon lui, l’objectif visé a été atteint, car beaucoup d’attentes ont été remarquées de la part des hommes par rapport à leurs conditions de vie et à la gestion de leurs carrières. « Je peux maintenant dire que ces textes vont complètement contribuer au bien-être et au raffermissement de nos capacités » a soutenu le colonel N’Diaye.

Partout où a passé la délégation, les hommes se sont montrés convaincus par les explications données. A l’image du sergent Noé Guindo, qui se dit très satisfait de la rencontre avec les délégués de la hiérarchie pour la sensibilisation. Ils ont ainsi affirmé qu’ils connaissent maintenant l’importance de ces nouveaux textes pour les militaires. Une mission comblée d’enthousiasme de part et d’autres prouve la réussite de cette initiative.

Bréhima Diallo, avec FAMa

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here