Tentative de coup d’Etat au Mali : Entre doute et réalité ?

1

Tentative réelle de renversement d’Assimi Goita ou machination subtilement ourdie pour réellement jauger la sympathie d’une population éreintée et asphyxiée par les sanctions de la CEDEAO après le couac notoire de la manifestation du vendredi 13 mai 2022 ? Sur ces deux hypothèses, les Maliens sont grandement partagés depuis le communiqué du gouvernement du 16 mai 2022 faisant mention d’une tentative de putsch avortée dans la nuit du 11 au 12 mai 2022.

Il est de notoriété publique, en effet, qu’au Mali on est logé depuis la prorogation de la transition dans un infernal cercle de méfiance et de suspicion qui nous fait très souvent voir que la part crapule de l’autre et rien d’autre. Dans un tel climat délétère, difficile de croire à la véracité de l’échec d’un coup d’Etat – éclair estampillé de quelques noms de la grande muette à la limite méconnus du grand public. Cependant, la simple évocation  qui n’était que de rumeur  d’une éventuelle interpellation de Malick Diaw, président du CNT, dans cette affaire est de nature à nuancer le scepticisme de beaucoup, tout en relançant le fameux débat du supposé malaise entre les cinq colonels qui gèrent actuellement le Mali d’une main de fer. En tout cas, dans le contexte présent, rien n’est jamais sûr et cela est une réalité logiquement inhérente à toute période transitoire.

Sur un tout autre plan, abstraction faite des considérations farfelues qui ne servent qu’à alimenter les clivages et autres suspicions, on se rendrait compte qu’un coup d’Etat dans une telle circonstance ne peut qu’être fatal au Mali pour la raison simple que notre pays, du fait de sa témérité, n’a jamais paru tant esseulé et funambule qu’aujourd’hui.

En somme, théâtre ou réalité, les Maliens ne veulent pas d’un troisième recommencement ou d’une énième rectification de cette transition. Pour éviter un tel fâcheux scenario, le colonel Assimi Goita, qui jouirait selon un récent sondage d’opinion de 72% de la confiance du peuple, devra avec sa suite fixer un cap sincère et crédible à cette période d’exception qui n’est peut-être pas à l’abri d’une tournure dramatique.

Ousmane Tiemoko Diakité

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here