Un soldat français grièvement blessé dans une explosion au Mali

20
Dans la vallée d'Amettetaï, le 5 mars. | Sylvain Cherkaoui/Cosmos pour Le Monde.
Dans la vallée d’Amettetaï, le 5 mars. | Sylvain Cherkaoui/Cosmos pour Le Monde.

PARIS, Un soldat français a été grièvement blessé samedi dernier près de Gao, dans le nord du Mali, par l’explosion de munitions qu’il était en train de manipuler, a indiqué jeudi à Paris l’état-major des armées.

 
L’état de ce sous-officier est toujours jugé “très inquiétant” par les médecins, a précisé le porte-parole adjoint de l’état-major, le colonel Pascal Georgin. Le soldat blessé a été rapidement évacué vers Gao, puis vers un hôpital militaire en région parisienne, où il est actuellement soigné.

 
Selon l’état-major, lors d’une opération de “contrôle de zone” à environ 70 km à l’est de Gao pour rechercher des groupes de combattants islamiques, les
militaires français ont découvert une cache d’armes et de munitions, notamment des roquettes. Une section du 6e régiment du génie basé à Angers a entrepris de détruire ce matériel et c’est au cours de l’opération que le sous-officiera été blessé.

 

Les opérations “sont permanentes” autour de Gao, où les soldats français pénètrent “dans des zones assez reculées”, a indiqué le porte-parole.
La France compte actuellement environ 3.000 soldats au Mali, a-t-il précisé, avec pour objectif de ramener ses effectifs à un millier d’hommes fin
janvier.

 
dch/rh/nm

Commentaires via Facebook :

20 COMMENTAIRES

  1. Nos militaires ont fui lancer d’importante quantité d’arme de guerre, de véhicules tout terrain et de véhicule de guerre au envahisseurs. On intoxique les gens pour dire que nous sommes sous équipés etc…
    Même demain, ils vont fuir devant ces djihadiste.
    Allah ka Mali soutouroura. Amen; 🙁

  2. Hier soir je ne sais pas si vous avez suivi l’émission « Envoyé Spécial » qui portait sur l’opération serval……D’importantes caches d’armes et de munitions ont été découvertes et selon les experts français, il s’agit de matériels qui appartenaient à l’armée malienne…….. Ceci m’a offert la preuve que l’armée malienne a fui les combats en abandonnant tout un arsenal militaire derrière elle, chose que Sanogo et sa cliquallie ont toujours dementie

  3. Atantion les malien si lafrance ki vas crie autre probleem comme kidal>>!!
    pour la blesse arrme ses tre bon!!parce que ces la franc ki a divise les mafie pour sport un cote chasse un cote .donk maitena la concekace voir

  4. Peut être qu’il apprenait aux bandits du Mnla la technique d’utilisation des explosifs?

  5. De tout cœur avec ce militaire et tous ses compagnons. Prompte rétablissement. Merci pour votre dévouement.

  6. C’est vraiment paradoxal: IBK le ferme s’avère plus mou que Dioncounda le faible. Verbiage et ton guerrier ne sont guère synonymes d’actes conséquents.
    Il faut mettre en regard dans le préaccord de Ouaga (qui n’est qu’un préaccord) :
    – l’article 6 précise que ‘’le désarmement est accepté par tous et que la première étape est le cantonnement des élements des groupes armés’’ : LES GROUPES ARMES SONT-ILS CANTONNES SOUS LA SUPERVISION DE LA MINUSMA? A L’EVIDENCE NON. NE PARLONS MEME PAS DE DESARMEMENT.
    – l’article 11 annonce que ‘’les groupes armés s’engagent sans délai au cantonnement de leurs élements sous la supervision de la MISMA/MINUSMA et précise le déploiement progressif des forces de défense et de sécurité dans la Région de Kidal’’ : L’ARMEE MALIENNE EST-ELLE DEPLOYEE A KIDAL ? IL FAUT SE RENDRE A L’EVIDENCE : CEST L’ARMEE MALIENNE QUI EST CANTONNEE AU CAMP DE KIDAL.
    – l’article 12 déclare que ‘’les Parties s‘engagent à faciliter le déploiement de l’administration générale et des services sociaux de base dans le Nord du Mali’’. C’EST L’ADMINISTRATION MALIENNE QUI EST CANTONNEE A LA MAIRIE TANDIS QUE LE SIEGE DU PREMIER ADMINISTRATEUR EST SOUS L’EMPRISE DE BANDES ARMEES SOUS LE REGARD GOGUENARD DE LA MINUSMA. IMAGINEZ LE GOUVERNEUR DE LA CORSE OBLIGE DE SE TAPIR A LA MAIRIE ALORS QUE LES TRUANDS CORSES OCCUPENT LE GOUVERNORAT SOUS LE REGARD IMPUISSANT DE SOLDATS FRANÇAIS CANTONNES DANS UN COIN DE LA VILLE.
    – l’article 18 proclame que ‘’les Parties s’engagent à mettre en place une commission internationale sur les crimes de génocide, de violence sexuelle, le trafic de drogue… et à libérer les personnes détenues du fait du conflit armé’’ : MNLA/HCUA/MINUSMA et apparemment même le Gouvernement d’IBK ne retiennent de cet article que la dernière phrase. Bien que conscient des règles du secret de l’enquête, on comprend dificilement que personne ne soit clairement encore inculpée ou jugée et qu’un procès équitable libère les innocents. Au contraire, le Gouvernement d’IBK amnistie, libère les têtes pensantes de révoltes contre la patrie, de pillages, de vols, de viols, de pillages pour qu’ils facilitent les négociations. ET ON REPREND EXACTEMENT CE QUE QU’ON A REPROCHE A ATT : Violence/impunité/récompense /violence/impunité/récompense. Comme au Congo. Comme en Centrafrique. AU RISQUE DE LAISSER LES POPULATIONS CIVILES SE RENDRE JUSTICE.
    Quelle leçon tirer de tout cela ?
    – IL EST INTRINSEQUEMENT MALHONNETE DE DISTINGUER LE MNLA/HCUA DES GROUPES TERRORISTES : tout le monde les a vus se coaliser pour attaquer le Mali et commettre les pires exactions contre les militaires d’Aguelhoc et les populations civiles, pour divorcer ensuite. Les documents de Doukdel ne font que confirmer les témoignages de l’ensemble des maliens et de la communauté internationale. Aussitôt que le MNLA/HCUA se sont rétirés du Comité de suivi des réformes, il y eut les attaques de Tombouctou, Gao et de Kidal par des ‘’terroristes’’.
    – LES GOUVERNEMENTS SUCCESSIFS DU MALI SONT IMPUISSANTS FACE A LEURS AMIS FRANÇAIS QUI UTILISENT LE MNLA A LEUR PROPRE FIN : la gestion en gré à gré des marchés des 3,2 milliards € promis par les partenaires ? l’emprise sur le Nord Mali afin de sécuriser leurs intérêts dans les mines et autres industries dans la sous-région? la vente de leurs armes ? Etc. Si cela est gérable à court terme, cette position est intenable à moyen terme : soutenir deux armées ennemies dans le même pays, aider le voleur et le propriétaire, ménager le chou et la chèvre, s’entendre avec l’indicateur et le trafiquant. Mais apparemment ces français sont incorrigibles : ils ont toujours divisé pour régner (il y aura toujours des apatrides pour trahir leur pays), même si cela finit toujours par exploser dans leurs mains.
    -Après les déclarations de la MINUSMA aux Nations Unies sur l’insuffisance de leurs moyens, ces soldats étrangers sont et ont toujours été en tourisme militaire et à la quête de leurs primes et perdiems. IL N’Y AURA AUCUNE SOLUTION DURABLE EN DEHORS DE L’ARMEE MALIENNE. Les autres ne viendront pas continuellement défendre notre pays à notre place, au prix du sang, tandis que certains de nos soldats ne s’intéressent qu’à leurs propres galons de salons. Etant donné que des militaires maliens sont prêts à se battre, il faut les équiper pour patrouiller, les doter de petits avions de combats pour poursuivre les bandits qui ne savent qu’attaquer et fuir, former des brigades d’autodéfense encadrées par l’armée malienne (seuls ces bénévoles peuvent compenser l’insuffisance de combattants), mettre en place un système de renseignement efficace dans le désert, se serrer la ceinture pour financer la guerre qui est inévitable par quelque bout que vous le prenez : l’autonomie/indépendance (le MNLA est minoritaire même à Kidal et n’y règne que par la terreur et la manipulation), la fiscalité (les recettes fiscales de Kidal ne peuvent même pas prendre en charge l’hôpital de Kidal), le développement (les cadres du MNLA/HCUA ont toujours participé à la mauvaise gouvernance de leur Région et la présence de leurs hommes armés handicape et leur Région et le pays en entier), la justice (l’impunité ne saurait continuer), le partage de gâteau (ces 20 dernières années ont prouvé que les postes juteux et le paiement de rançons ne font qu’encourager la violence)…
    CONCLUSION : FACE A UNE MINUSMA ET UNE FRANCE QUI NE PENSENT QU’A LEURS INTERETS IMMEDIATS, LE GOUVERNEMENT MALIEN DOIT POUVOIR S’ADOSSER A SA SOCIETE CIVILE, POUR QUE LES PUISSANCES ETRANGERES COMPRENNENT CLAIREMENT QU’IL EST IMPOSSIBLE DE S’ENTENDRE AVEC LA MAJORITE DES MALIENS ET LE MNLA/HCUA. AVEC DES GOUVERNEMENTS SUCCESSIFS FAIBLES, IL N’Y AURA GUERE DE SOLUTION DURABLE SANS UNE REACTION ENERGIQUE ET COORDONNEE DE LA SOCIETE CIVILE MALIENNE ENTENDUE AU SENS LARGE DU TERME: ONG, ASSOCIATIONS/TOUT GROUPE PACIFIQUE CONFONDU DU NORD, PARTIS D’OPPOSITION, JUSTICE, ASSEMBLEE NATIONALE, HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES, SYNDICATS, JOURNAUX… POUR DEFENDRE LA JUSTICE, LA LIBERATION DE KIDAL, LA REVISION EN PROFONDEUR DE L’ARMEE MALIENNE ET LE DEVELOPPEMENT DU MALI TOUT SIMPLEMENT.

    • Trés long texte qui certes a, comme un feu; tout embrasé,mais j’en retiens une sorte de colére
      voire de la haine.Soyons humbles et de gråce sachons rendre la politesse aux autres.
      To be honnest;things may last longer than expected.Just let’s wait and see….

    • si la France ne regardait que ses intérêts directes… le Mali ne serait déjà plus !

  7. ce soir sur France2 ,émission “Envoyé Spécial” un reportage sur SERVAL au Mali !! à 20h40 heure française

    • alors tu as trouve du travail???lol lol lol lol lol tu es devenue rarissime dhèèèèèè 😆 😆

      • salut Saly , rassure toi je n’ai pas besoin de bosser ,mais ta sœur ,mon ex épouse m’emm..erde encore plus depus le divorce qu’avant . Celle la bagarre pour la garde de ma fille , voilà pourquoi je suis moins ici 😳 ………………..et puis la période des élections etait vraiment ch..iante ,c’était pareil tous les jours .

    • Ce n’est rien d’autre que de la publicité genre Rambo.Le danger existe et il n’est pas loin.Au nord la plus petite erreur est mortelle.

Comments are closed.