2e congrès statutaire du Syndicat National des Artisans du Mali (SyNaM) : La problématique du développement de l’artisanat au cœur des débats

0

Le 2ème congrès statutaire du Syndicat national des artisans du Mali (SYNAM) a eu lieu, le jeudi 18 avril, au siège de la Centrale démocratique des travailleurs du Mali (CDTM). C’était sous le magistère du ministre de l’Artisanat et du Tourisme, Nina WaletIntallou.

La Secrétaire générale, Mme SimparaAstan Kéita, a déclaré que le  2èmecongrès statutaire du Syndicat national des artisans du Mali se tient à un moment où le monde du travail traverse un processus de changement majeur. La question de l’emploi des jeunes est devenue, selon elle, une question de sécurité nationale.

Elle a plaidé auprès de Mme la ministre afin qu’elle use de toutes ses prérogatives pour que les points d’accord N°1,2,3 et 4, inscrits au cahier de doléances de la CDTM, et ceux du procès-verbal de conciliation du 7 mai 2018, soient éteints.

Pour sa part,la ministre de l’Artisanat et du Tourisme, Nina Walet Intallou, a indiqué que le développement du secteur del’artisanat illustre bien la validité et la diversité du savoir-faire des artisans.

«Vous  avez chacun vos particularités, chacun votre identité, mais vous partagez un attribut fondamental : votre indépendance dans la créativité et l’innovation», a lancé la cheffe du département de l’Artisanat et du Tourisme. Elle affirme être consciente des défis et des difficultés des artisans.

Selon Nina WaletIntallou, le rôle  de l’Etat est d’accompagner les mutations de l’artisanat, de s’assurer qu’il ait un bel avenir. «Si les chantiers sont nombreux, les perspectives, elles, sont enthousiasmantes», soutient-elle.

Nina WaletIntallou aréaffirmé la disponibilité de son département à poursuivre avec les artisans un dialogue franc autour des problématiques de développement de l’artisanat malien, afin d’améliorer progressivement et,en fonction des moyens de l’Etat, la valeur du travail des artisans, vecteur de développement durable. Avant d’indiquer la volonté du gouvernement d’adopter la politique de construction de villages artisanaux et son appui aux campagnes des artisans et centres de ressources.

 Abou Ouattara

Stagiaire

Source : Le Wagadu

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here