5e édition de la Journée Internationale des Archives: la numérisation au cœur des débats

0

Pour la cinquième fois, le Mali a célébré la Journée Internationale des Archives (JIA). Sous le thème : «Concevoir les archives», l’évènement, placé sous le haut patronage de Mme le  Secrétaire général du Gouvernement, a eu lieu, ce 09 juin, dans la salle de conférence de la Direction nationale des Archives du Mali.

«Sécurisation et dématérialisation des archives foncières et cadastrales de Bamako, Kati et Koulikoro». C’est le thème national retenu pour la JIA 2019. Elle a été développée, au cours de la journée, par Mme Goïta Mariétou Diarra, Responsable du service de déménagement et de dématérialisation des archives foncières et cadastrales. L’objectif visé à travers ces thèmes est de: faire prendre conscience aux décideurs des avantages d’un bon archivage pour une bonne gouvernance et pour un développement bien conçu; faire prendre conscience au public, aux secteurs public et privé, de la nécessite de bien conserver les archives sur le long terme et faciliter l’accès à celles – ci.

Les archives du 21e siècle ne peuvent plus être réduites à leur dimension historique, a indiqué Mme Sanogo Aminata Mallé, Secrétaire général du Gouvernement. «Avec l’intégration des technologies de l’information et de la communication, il convient de prendre en considération les nouvelles attentes des usagers en matière de sélection, de conservation ou de valorisation des archives», a affirmé Mme Sanogo Aminata Mallé, dans son discours de lancement de la journée.

«Concevoir les archives» a été la première communication présentée à la célébration de la Journée Internationale des Archives. Elle a été développée par Seydou Diabaté, Directeur national des Archives. Selon lui, des efforts sont en cours pour la numérisation des archives nationales. L’adoption de la Politique nationale des Archives du Mali et son Plan d’action 2018-2022 s’inscrit dans cette dynamique. Cependant, indique-t-il, il urge d’accélérer la numérisation des archives notamment coloniales à cause de l’impact néfaste de la forte chaleur dans notre pays. «Nous sommes les mémoires de demain, sans les archivistes le monde de demain aura une mémoire à plat», lance le Directeur national des Archives à ses collègues, en paraphrasant un archiviste célèbre.

Mamadou TOGOLA/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here