Après la biennale Mopti 2023, les remerciements du ministre Andogoly Guindo : “On doit ce succès en grande partie à la presse”

0

Après la Biennale artistique et culturelle Mopti 2023, le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Andogoly Guindo, a tenu à remercier les hommes de médias, les sponsors, les partenaires et les acteurs pour leur contribution à la réussite de l’événement. C’était au cours d’un point de presse tenu le jeudi 27 juillet 2023 dans la salle Wa Kamissoko du CICB. Selon le ministre, l’édition 2023 de la Biennale a été un succès, et cela grâce à la presse.

D’entrée de jeu, le ministre Andogoly Guindo a salué et félicité la presse dans son ensemble pour sa grande mobilisation, sa participation de qualité à la Biennale Mopti 2023 et la couverture médiatique exceptionnelle de l’événement en lui donnant un éclat et une visibilité particulière. “De l’avis de tous, cette édition de  la Biennale Mopti 2023 tenue du 6 au 16 juillet 2023 a été un succès et on doit à la presse en grande partie, ce succès”, a reconnu M. Guindo. Il a rappelé qu’au moins 2500 artistes et animateurs et plus de 300 000 festivaliers ont pris part à la Biennale artistique et culturelle, édition 2023, avec ferveur et assiduité.

En plus des soirées de compétition qui se sont déroulées dans la saine émulation, elle a été émaillée de concerts, lutte traditionnelle et d’autres spectacles sur des sites “off”, à travers les villes de Mopti et de Sévaré et une foire d’exposition au village artisanal de Mopti. Elle a été aussi l’occasion de visites touristiques, de croisières sur le fleuve Bani, de conférences-débats de haut niveau, une table-ronde, etc. bref, elle aura été une véritable opportunité pour les acteurs économiques (transports, tourisme, hôtellerie, commerce, artisanat…)

A l’issue des délibérations du jury, la troupe de la région de Ségou s’est classée première devant celles de Bougouni et de Dioïla, arrivées respectivement, deuxième et troisième au classement général. Plusieurs distinctions spécifiques et des prix spéciaux ont été décernés aux artistes qui se sont le plus illustrés. Il s’agit, entre autres, de sept trophées dans les disciplines de compétition ; dix trophées dont trois dans le classement général ; sept trophées dans les disciplines de compétition ; hui diplômes de reconnaissance et un diplôme de fair-play ; 16 prix spéciaux du jury. Il a précisé que tous les prix de cette édition ont été entièrement financés par le président de la Transition, chef de l’Etat.

La sécurité de l’événement a été totale grâce aux Forces de défense et de sécurité qui ont déployé les gros moyens.

Un franc succès

“La Biennale Mopti 2023 a été un franc succès tant au plan organisationnel que de la créativité et de la production artistiques. Pour ce succès, je voudrais saluer et remercier encore une fois, S. E. le colonel Assimi Goïta, président de la Transition, chef de l’Etat pour sa vision éclairée qui a permis la tenue de cette Biennale à Mopti. Ce succès a été atteint grâce à l’implication et à la solidarité active de tous les membres du gouvernement, sous le leadership du Premier ministre chef du gouvernement, mais je tiens à remercier particulièrement le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, porte-parole du gouvernement, le ministre de la Défense et des Anciens combattants, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le ministre de l’Economie et des Finances pour leur implication personnelle et les diligences faites. J’associe à ces remerciements les gouverneurs de région et du district de Bamako, les présidents des collectivités régionales et le maire de la Commune urbaine de Mopti. Je félicite et remercie le jury dont le travail a dû être délicat, eu égard à la qualité de las prestations des troupes artistiques dans les différentes disciplines”, s’est réjoui le ministre Andogoly Guindo. Il a insisté sur les remerciements au ministre de l’Economie et des Finances pour sa promptitude à décaisser l’argent qui était le nerf de la guerre de la Biennale. Il a précisé que la Biennale a été organisée en trois mois au lieu de deux ans habituellement. Il a déploré le fait que l’éclat de ce succès a été assombri par un malheureux accident de la route survenu à quelques encablures de Koutiala et qui a coûté la vie à Mme Dembélé Fatoumata Koïta, membre de la délégation de Sikasso. A sa mémoire, le ministre a fait observer une minute de silence. “Nous renouvelons les condoléances des plus hautes autorités à sa famille, et les prions pour le repos de son âme. Souhaitons prompt rétablissement aux douze personnes blessées dans l’accident survenu sur la route de Koutiala et qui ont pu regagner leurs familles respectives après des soins”, a-t-il dit.

Le ministre a rappelé que la région de Tombouctou a été désignée pour accueillir la prochaine édition de la Biennale artistique et culturelle, prévue en 2025. “Tombouctou 2025 se prépare dès maintenant. A nos marques !”, a-t-il lancé en guise de défi.

                              Siaka Doumbia

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here