Biennale 2023 artistique et culturelle : ‘’Mopti est prête à accueillir le Mali’’ rassure le ministre Guindo

2

La Biennale artistique et culturelle se tient à Mopti du  6 au 16 juillet 2023. Le ministère de tutelle est en pleine organisation de cet important rendez-vous. Où la paix, la cohésion sociale et  tolérance seront au centre des préoccupations. Des retrouvailles ‘’historiques’’ selon le ministre Andogoly Guindo qui a décortiqué, au cours d’une conférence de presse le lundi 29 mai 2023 au CICB, les mesures-phares en cours pour le succès de l’édition.

Le 15 mars 2023, le Conseil des ministres réuni en session ordinaire a décidé de la reprise de la Biennale artistique et culturelle au Mali. «Le président de la transition a bien indiqué que cette édition doit se tenir à Mopti, parce que les populations sont à l’attente de l’événement» a souligné le ministre Andogoly Guindo. Pour réussir le pari de l’organisation, le département de tutelle est à pied d’œuvre : «Le symbole de la Biennale, la mascotte, est déjà à Mopti. Toute patiente, elle observe, elle attend. Les populations la contemplent avec joie et impatience » a-t-il révélé.

Une Histoire commune, une seule Nation, un même Destin 

Le thème retenu pour ce rendez-vous artistique et culturel majeur, qui se tiendra du 06 au 16 juillet prochain, est «Le Mali : une Histoire commune, une seule Nation, un même Destin». L’événement, eu égard au contexte, est un grand défi organisationnel à relever par le département de la culture. «La Commission nationale d’organisation a été mise en place depuis  avril dernier. Cette commission est présidée par le Secrétaire général du ministère de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie Hôtelière et du Tourisme» a rassuré le ministre porteur de l’Agenda culturel du pays. A l’en croire, « la Commission nationale, en rapport avec la Commission régionale, voudrait se hisser à la hauteur des défis organisationnels, sécuritaires, logistiques pour garantir un spectacle haut en couleurs».

Plusieurs disciplines sont au programme de la Biennale 2023. Les compétitions officielles seront rythmées par les troupes de l’ensemble instrumental traditionnel, du solo de chant, de la pièce de théâtre, de la musique d’orchestre, de la danse traditionnelle, du chœur… Plusieurs autres espaces seront animés dans la ville pour promouvoir les expressions artistiques et culturelles.

Défis et opportunités

À la fois un défi politique et sécuritaire, la Biennale de Mopti « constitue une opportunité socio-économique, artistique et culturelle inestimable » à en croire le ministre de la Culture et de l’Industrie hôtelière, qui a salué «l’engagement des autorités régionales qui ne ménagent aucun effort pour la réussite de la participation de leurs représentants ».

Rassuré quant aux préparatifs, il déclaré qu’une mission officielle s’est rendue à Mopti pour évaluer les disponibilités logistiques, d’accueil, d’hébergement et d’organisation matérielle des différentes activités retenues. «La mission est satisfaite des avancées de la Commission régionale et, du constat général, Mopti est prête à accueillir le Mali !»

Réussir !

Après que Mopti ait reçu le flambeau de Sikasso, depuis la dernière Biennale, soit près de 13 ans après, la reprise marque une forte  volonté «des autorités de la Transition, de réaffirmer leur attachement à la paix et à la cohésion sociale par la culture » aux dires du ministre Andogoly Guindo pour qui «tenir la Biennale à Mopti, c’est aussi le message de la nécessité de faire vivre la culture pour que le Mali vive en toute sérénité ». Des efforts sont en cours au plan sécuritaire. « Tout sera mis en œuvre, pour une réussite totale». Faut-il le rappeler, le lancement officiel des activités de la Biennale a eu lieu dans la Venise malienne le 31 mars 2023.

Ousmane Tangara

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Leave the field below empty!