Département de la Culture, de l’artisanat et du Tourisme : Dramé Kadiatou Konaré s’enquiert de l’état de la Tour de l’Afrique

2

Après ses visites à l’Assemblée permanente des chambres des métiers du Mali (APCM), au Conservatoire Balla Fasséké, aux opérateurs culturels du Mali, à l’Hôtel de l’Amitié, à Ségou, Mme Dramé Kadiatou Konaré a effectué, le 26 octobre 20202, une visite de prise de contact avec le personnel de la Tour de l’Afrique. Elle a profité de l’occasion, pour visiter le chantier des travaux portant sur la peinture de l’intérieur et de l’extérieur de l’ascenseur de la Tour. Dramé Kaidiatou Konaré a été accueillie par la Directrice de la Tour de l’’Afrique, Mme Maïga Mariam et son équipe.

Après sa prise de contact avec les travailleurs de la Tour de l’Afrique, a déclaré Mme Maïga Mariam, Dramé Kadiatou Konaré, a également visité les 10 niveaux de la Tour de l’Afrique ; s’est enquise de l’état d’avancement des travaux de la peinture de l’intérieur et de l’extérieur du joyau de même que l’ascenseur. A cette occasion, a ajouté Maïga Mairam, nous lui avons expliqué les difficultés auxquelles la Tour est confrontée aujourd’hui. Elles sont liées, dit-elle, à l’accès difficile à la Tour qui est la croix et la bannière aujourd’hui ; la caducité des textes ; l’insuffisance du budget pour permettre à la Tour de faire face à son bon fonctionnement; le manque de personnel. «Nous nous réjouissons fortement de cette visite de courtoisie de la première responsable du département de la culture, de l’artisanat et du tourisme au sein de notre structure. Cela dénote, à notre avis, de l’intérêt qu’elle accorde au plus grand monument de Bamako dont la mission est de vivifier le panafricanisme, l’intégration et l’unité africaine, les trois pieds sur lesquels reposent les missions de la Tour de l’Afrique», a déclaré avec satisfaction, la Directrice de la Tour de l’Afrique.

Mme Maïga Mariam n’a pas manqué d’expliquer la structuration de la Tour de l’Afrique. Selon elle, elle est subdivisée en deux cellules (cellule de documentation et de recherche, et cellule de la promotion culturelle. En terme d’activités, a-t-elle ajouté, la Tour de l’Afrique réalise entre autres activités comme le Weekend panafricain, le parcours pédagogique. Elle a regretté l’arrêt de plusieurs activités qui souffrent de financement.

Dramé Kadiatou Konaré a, à son tour, rassuré les travailleurs de la Tour de l’Afrique en leur promettant que son département mettra tout en œuvre pour trouver des solutions aux problèmes soulevés.

A Rappeler que la Tour de l’Afrique a été créée par décret 589 PRM de novembre 2000.

Hadama B. Fofana

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Au lieu de pavaner dans les rues de Bamako et regarder les monuments construits par son père, qu’elle développe des idées créatives, novatrices pour créer la cohésion sociale entre maliens par des actions de cultures sur le territoire national. Biennale est un exemple. Ce ministère est important pour la cohésion sociale et le rayonnement culturel de notre pays, mais il est tout le temps dirigé par des ministres qui ne viennent pas pour travailler. Celle-là est venue pour entretenir les vilains monuments de son père dans les rues et carrefours de Bamako. Les mentalités et le Mali doivent changer.

  2. Ces visites ne s arrêteront jamais, ces ministres sont déboussolés, et ne savent quoi faire, alors bjour prises de contact, visites de courtoisie pour PM et mille audiences pour président, ce pays n est tout simplement pas reel,de la fiction, du mirage.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here