Kolondieba : Une dizaine de jeunes talents à l’école de l’AVMIC

0

Cette formation vise à favoriser l’émergence de spectacles de qualité en milieu rural et mais aussi de faciliter leur insertion socioprofessionnelle aux jeunes artistes du cercle de Kolondièba par la qualité de leurs œuvres.

Initiée par l’association voix et musique pour l’intégration culturelle (AVMIC) en partenariat avec le réseau Kya et le fonds Maaya, cette formation se tient du 18 au 27 juillet prochain dans le cercle de Kolondièba.

L’objectif est de renforcer les capacités techniques des musiciens ruraux à travers une formation pratique sur les techniques de chant et d’occupation scénique ; établir la confiance en soi et bâtir des savoir-faire pour lutter contre la stigmatisation des artistes ruraux marginalisés et discriminés.

À travers l’initiative, le président de l’AVMIC Abdoul Berthé et ses partenaires veulent assurer la formation pratique des artistes à partir des instruments de musique, soutenir le travail des notes, gérer le souffle et le déplacement des voix à partir d’un micro, assurer le travail d’interprétation scénique, assurer des cours théoriques sur l’instrument de la voix, assurer le travail d’harmonie par petit groupe.

L’initiative se concentre sur les artistes ruraux du cercle, notamment les chanteurs, les instrumentistes, les formateurs, les opérateurs culturels privés, les gestionnaires de salles de spectacles, les techniciens de son, lumière, décorateurs… Les bénéficiaires indirects sont les partenaires techniques et financiers, le ministère de la Culture, les populations des aires culturelles de Kolondièba, les producteurs, diffuseurs, les programmeurs, les tours managers, les promoteurs des maisons de production, les détenteurs des studios d’enregistrement, les mélomanes.

Selon le président de l’AVMIC, Abdoul Berthé, cette initiative viendra combler les insuffisances constatées chez les bénéficiaires lors de leur participation aux différents festivals et tournées promotionnelles qui sont organisés au niveau régional par l’association et aussi par d’autres acteurs culturels.

Y Doumbia

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here