« Laisse-moi te dire » : Les tares de la société par le prisme de Sitan Koné

0

Journaliste et élève professeur à l’Ecole normale supérieure de Bamako (ENSup), Sitan Koné est l’auteure du recueil de poèmes intitulé « Laisse-moi te dire… », paru en février 2021 chez Innov Editions. A travers sa plume, l’écrivaine parle des dysfonctionnements de notre société.

 

Lauréats du prix féminin du concours « Eté des plumes », initié par l’Association Lire pour Exister, Sitan Koné est également membre fondatrice du regroupement les Jeunes esprits de la littérature malienne (Jelma) et secrétaire aux relations sociales au sein de l’Union des écrivains du Mali. Passionnée par la lecture, Sitan Koné a voulu s’aventurer dans l’écriture en 2014. Selon ses dires, son recueil ‘’Laisse-moi te dire’’ qui est sa première publication individuelle, marque le début de son entrée dans l’univers des écrivains.

Vue la situation sécuritaire et sociopolitique du pays, l’écrivaine a voulu peindre les tares de la société à travers sa plume. « Si c’est vrai que l’écrivain est le témoin de son temps, je suis aussi témoin des événements dont le Mali fait face ces derniers temps, d’où l’idée de prendre la plume », affirme Sitan Koné.

Le recueil de poème ‘’Laisse-moi te dire’’ est composé de 33 poèmes, faisant 57 pages. son recueil traite diverses thématiques, notamment l’union, le travail, l’amour, la paix, l’émigration, la guerre, le vivre ensemble, etc. C’est un ouvrage qui résume les différents événements que le pays a connus dans ces dernières années. Il est aussi un cri de cœur pour la stabilité au Mali.

‘’Laisse-moi te dire’’ est un titre interpellateur, c’est un appel d’abord à la lecture, « on a l’habitude de dire que si tu veux cacher quelque chose à un jeune malien, il faut le mettre dans un livre. Cette expression met l’accent sur le désintérêt de cette jeunesse malienne de la lecture. Pour bannir cette image négative, j’ai intitulé mon œuvre ainsi pour m’adresser particulièrement à ladite jeunesse. Car si tu veux savoir ce que j’ai à te dire, il faudra lire ce que je t’ai offert », relate l’écrivaine.

Ensuite, elle dira que le titre ‘’Laisse-moi te dire’’ appelle à l’union sacrée de tout le peuple malien afin de relever le défi de la guerre. « Ainsi, laisse-moi te dire que la paix n’a pas de prix. Laisse-moi te dire que le travail nous ennoblit. Laisse-moi te dire que l’union mène au développement. Laisse-moi te dire que la guerre nous ramène au commencement. Laisse-moi te dire que le sang a tant coulé », clame-t-elle dans son œuvre.

« On dit généralement que la jeunesse est l’espoir d’une nation. Cela montre que cette couche a aussi une place prépondérante dans le développement d’un pays. C’est pour dire aux jeunes qu’être jeune est un atout, alors engageons-nous pour le meilleur. Pour ceux qui veulent suivre mon chemin, je leur dirai tout simplement de croire en eux et à leurs projets », lance Sitan Koné.

Zeïnabou Fofana

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here