Littérature : «Au Nom du Peuple» et «Le Destin et l’Instinct» d’Oumar Tounkara désormais sur le marché

0

Devant son lieu de travail, très attentif, passionné et concentré sur la lecture, nous avons rencontré un jeune auteur des ouvrages qui souhaitent contribuer au processus de développement et à l’apaisement au Mali. Sans anicroche, il nous révèle l’œuvre qu’il a déjà entreprise dans la conception de deux ouvrages pour les mettre à la disposition des grands lecteurs du pays.

Écrivain et juriste de formation, M. Oumar Tounkara est animé par une volonté inébranlable couronnée d’une curiosité, qui se plaît à étudier et à résoudre, par un raisonnement acéré, des situations plus ou moins complexes. C’est un opérateur économique de son état, qui est un véritable habitué du monde du commerce au Mali. Durant tout son cursus scolaire, ce patriote engagé a su se faire remarquer pour son goût prononcé pour la belle lettre.

Sa pensée a pu être rapprochée de celle de son idole l’écrivain SeydouBadian Kouyaté pour son caractère clair et ordonné. M.Tounkara le rencontra lorsqu’il a commencé à écrire son premier livre intitulé «Au Nom du Peuple». Malheureusement, ce fut une rencontre de courte durée. Car le destin en a décidé mais ce grand homme l’a beaucoup inspiré. Cependant, comme cet adage nous stipule «les relations brèves laissent parfois des empreintes les plus fortes et les plus indélébiles». M.Seydou Badian l’avait ainsi inspiré et lui avait donné du courage et l’amour de son pays.

Le livre intitulé «Au Nom du Peuple», publié en 2017, présente surtout une leçon, une expérience à méditer et à exploiter pour éclairer les actions futures. C’est un livre qui revalorise et incite à sacrifier l’intérêt individuel au salut de la collectivité, d’autant plus que les mots qui s’y trouvent sont justes et accessibles pour le peuple et par le peuple, parce qu’il nous donne l’occasion de renouveler les choses, de changer leur cours, de choisir notre propre destinée en tant que peuple. Il est le reflet de nos désirs les plus profonds en tant qu’être humain.

«Nous comprenons surtout qu’une nation sans une bonne éducation ne peut survivre à la grande tempête qui se prépare et qui n’est autre que l’évolution», nous enseigne le jeune écrivain.

Dans le second livre intitulé «Le Destin et l’Instinct», publié en 2019, l’auteur a voulu raconter une histoire, mettre dans la lumière du récit des personnages qui portent en eux des valeurs qu’il admire et qui lui sont chères.En plus de cela, le livre révèle la vie d’un jeune homme du nom de

Simba, qui, après des années de séjour chez les Blancs, retourne dansson pays natal et fait l’une des plus importantes découvertes de l’histoire de l’humanité.

Alors qu’il approfondissait les recherches, son destin prophétique qui bouleversa sa vie à jamais lui sera révélé. «Ce second livre nous transporte dans un monde à la fois terrifiant et merveilleux, peuplé de personnes à des personnalités uniques, dépoussiérant au passage un mythe vieux comme le monde», a dit Oumar Tounkara.

Pour sa part,  le préfacier  de ces deux livres, M.Fayira Diarra,  Gestionnaire de RH, nous livre ses impressions : «C’est avec honneur et grande joie que j’ai préfacé les livres d’Oumar. Ce sont des romans en terre d’argile d’un stylo léger comme le vent. Par ces lignes, il a pris un mot, il en a pris deux, puis plusieurs et les a fait cuir comme des œufs pour raconter une histoire si captivante, si motivante et d’actualité. Je lui souhaite le meilleur et espère qu’il inspirera beaucoup de jeunes de sa génération».

En conclusion, l’auteur déclare solennellement : «Nous avons discuté suffisamment longtemps de mauvaise gestion de notre pays. Nous en avons parlé pendant plus d’un demi siècle au moins, il est temps à présent d’écrire un tout nouveau chapitre de l’histoire de ce pays.Malgré les peines qui frappent notre pays, malgré les désespoirs qu’elles sèment dans nos cœurs, nous ne devons jamais oublier que tout problème a une solution. S’il advient que les réalités de demain diffèrent de celles d’aujourd’hui, certainement que l’attitude à adopter sera tout aussi différente. Nous vivons dans un temps difficile, mais je crois que le peuple va bientôt changer de vision si on lui parle avec sincérité et humilité. Et je vous exhorte à ne pas négliger la détermination d’un peuple outragé qui décide de réagir. En tant que peuple, en tant que nation, notre principe, c’est de ne se laisser museler par aucune personne ou par un groupe de personne, et de dire la vérité aux hommes de pouvoir. C’est ce qui nous caractérise, et si ça implique que cela devait déplaire à ceux qui détiennent le pouvoir, et bien qu’ils en soient loués. Que Dieu bénisse notre nation.»

Rappelons que ces ouvrages sont disponibles dans les librairies de la place au prix de quatre mille francs Fcfa.

Madihawa KEBE

Source : Le Wagadu

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here