Ousmane Ouattara alias TENZAN : Un jeune comédien aux grandes ambitions

0

Entre deux figures emblématiques que regrette notre pays, notamment Tentemba et Ténèman Sanogo, le jeune artiste-comédien, Ousmane Ouattara alias Tenzan (diminutif de Tentemba-Zantigui) force une identité dans le monde des arts. Après sa licence au Conservatoire Balla Fasséké Kouyaté en théâtre, Ousmane Ouattara rêve de réaliser un film sur les aventures d’un villageois devenu citadin par le fil du temps.

Dans le monde du 7e art, le jeune artiste-comédien, Tenzan Ouattara, se démarque difficilement de son défunt oncle Ténèman Sanogo lorsqu’il est sur scène, de par son accent atypique Sénoufo de Sikasso. « Ténèman Sanogo était mon oncle. J’ai épousé ce métier grâce à lui », raconte-t-il.  Mais, le jeune comédien de 25 ans ne compte pas se limiter seulement à valoriser les œuvres de son oncle. Il est aussi un fan de feu Tentemba. Deux figures emblématiques qui ont occupé une place de choix dans le monde de la comédie au Mali que regrette aujourd’hui notre pays.

Titulaire d’un diplôme de formation théâtrale de l’institut national des arts (INA), Ousmane Ouattara a poursuivi sa formation au Conservatoire Balla Fasséké Kouyaté en théâtre, où il décrocha une licence.

Après cette formation professionnelle, Tenzan Ouattara a entamé sa carrière aux côtés de son oncle défunt, où il participera à plusieurs sketchs de la Troupe Nyogolon notamment sur l’assainissement. Il a joué aussi dans plusieurs films ; à savoir  le film « la classe » avec Abraham Kamara, la série Bamako la ville des 3 Caïmans, Dougouba Sigui ou la vie en ville comme vendeur d’œuf de Boubacar Sidibé, prisonnier de Sékou Doucouré, où il a eu à côtoyer  avec les stars Burkinabès Souké et Sidiki.

Se considérant toujours à l’école aux côtés des grands, Tenzan Ouattara rêve de réaliser un film sur les aventures d’un villageois devenu citadin comme à l’image de son oncle disparu, Ténèman Sanogo. Ce film sera, selon lui, mélangé à la  politique, société, l’éducation des enfants et la responsabilité des parents. Bref, un vrai mélange.

Bréhima Sogoba 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here