Tourisme : Des inquiétudes pour la survie du secteur !

0

L’Agence de Promotion Touristique du Mali a tenu sa 5ème session ordinaire du conseil d’administration avant-hier lundi 31 août 2020, à l’hôtel Onomo de Bamako. C’était sous la houlette du secrétaire général du ministère de l’Artisanat et du Tourisme, M. Hamane Demba Cissé.

Au menu de cette session : adoption du procès-verbal de la 4ème session du conseil d’administration de l’Agence de Promotion Touristique du Mali et suivi des recommandations ; examen et adoption du rapport d’activités au 31 décembre 2019, des comptes de gestion de 2018 et 2019 de l’APTM ; examen des rapports du commissaire aux comptes ; examen et adoption du rapport d’activités au 30 juin 2020, du projet de décision portant organisation des services de l’Agence de Promotion Touristique du Mali.

Cette 5ème session a été une occasion pour le secrétaire général du ministère de l’Artisanat et du Tourisme de déplorer les difficultés que vit le secteur touristique au Mali. « La présente session se tient dans un contexte très difficile pour le secteur du tourisme », a regretté M. Cissé. Ce contexte, explique-t-il, est marqué d’une part par la pandémie de la Covid-19 et d’autre part par l’évolution de la situation sociopolitique de notre pays.

Selon le secrétaire général, ces facteurs ont eu comme conséquences sur le secteur : la baisse de la fréquentation de la destination ; la détérioration du patrimoine culturel ; la fermeture des emplois et entreprises touristiques avec son corolaire de suppression d’emplois etc. Malgré les difficultés, l’Agence de Promotion Touristique du Mali a enregistré quelques résultats. Elle a réalisé 27,77% sur une prévision de 56% des activités du premier semestre avant le premier cas de la Covid-19 au Mali. Pour conclure, M. Cissé a proposé aux administrateurs de redéfinir les activités à prioriser pour le reste de l’année, compte tenu de la réalité du moment.

Oumar Sanogo

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here