Les populations de Ségou déterminées à empêcher la tenue de Miss ORTM 2006

0

L’élection Miss ORTM Ségou qui constitue un événement-phare de l’année à Ségou risque de tourner court ce week-end. Déjà qu’elle a été reportée du Samedi 2 décembre dernier à cette date du vendredi 8 décembre. Organisateurs, autorités religieuses et administratives ne parlent pas le même langage. Nonobstant les textes du pays que certains brandissent pour démontrer que nous sommes un pays laïc, il faut comprendre l’ire des confessions musulmanes par l’attitude peu glorieuse des Miss ORTM 2005 qui se sont données en spectacle ces derniers temps. Tout a commencé le 28 octobre dernier. Le Groupe "Wolosso" qui fait du "Coupé Décaler" arrive à Ségou.

 Dans un Théâtre Cientiguiba Danté de 1000 places où il n’ y a que des enfants, la première dauphine de Miss ORTM Ségou 2005, en l’occurrence Fadima Tall, dont le tronc n’est habillé que par une étoffe blanche en forme de soutien, laissant apparaître tout son dos, monte sur une chaise au son de la musique et s’ôte la jupe noire pour faire admirer son caleçon rouge. Au grand bonheur d’un public qui ne s’est pas privé de filmer la scène dont les images défilent même aujourd’hui dans le portable de Grande Mère Mémé. Tout cela pour gagner une moto Jakarta mise en jeu cette nuit. On était à commenter cette folie de ce qu’on pensait être les ambassadrices de Ségou quand Miss ORTM 2005, Astan Kané laisse pantois les plus grands défenseurs de notre Constitution. Dans un film qui dure près de 5 minutes et interrogée par une de ses amies (Mariam Sall), Miss ORTM 2005, au cours de son interview rappelle nom et prénom et révèle qu’elle tourne son film pornographique !

Elle commence à enlever son habit, laisse apparaître ses seins et commence à se masturber. Puis son interviewer lui demande de leur faire voir "la chose" de Ladji. On apprendra que ce dernier, contrairement à son nom est un jeune fils d’un grand opérateur économique de Ségou. Astan Kane se laisse aller au jeu et enlève son pantalon Jean pour laisser voir un caleçon blanc avec une large ouverture. La scène est kabakomatique dans une société où la pudeur est censée être une valeur déterminante. Le film est téléchargé de portable en portable et les ségoviens sont amers. Les religieux s’y engouffrent et demandent l’interdiction de cette élection. Un enseignant du Centre d’Enseignement Technique Industriel (CETI) de Médine appelle ses élèves à ne pas participer à l’événement mercredi dernier et réclame un Etat où la charia fait force de loi. Moussa Sidibé, Professeur de Comptabilité est interpellé et est gardé à vue au Commissariat du 1er Arrondissement. Ses élèves marchent sur l’Hôtel de Police et demandent son élargissement. Le Gouverneur convoque une réunion d’urgence et reporte l’évènement à une date ultérieure.

Ce week end, les organisateurs qui ne démordent pas annoncent la date du 8 décembre. Pendant ce temps Ségou est envahi d’affiches (poteaux téléphoniques et électriques etc..) émanant d’un Hezbollah Malien, pour dire non à l’élection de MISS ORTM à Ségou. Les religieux, eux, avertissent : "Tout parent qui laissera ses filles participer à l’évènement en aura pour son compte. Il ne priera pas dans une mosquée et sera banni de tous les évènements sociaux… ".

Jaffar Haidara Ségou

Commentaires via Facebook :

PARTAGER