CEDEAO : Une force anti-putsch en gestation

2

En marge de la visite du président français en Guinée-Bissau, Umaru Sissoko Emballo, président de la Guinée-Bissau non moins président en exercice de la Cédéao a affirmé qu’un projet de création d’une force anti-putsch est sur la table de la Cédéao.

 

Pour mettre fin à cette pratique, le nouveau président de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, Umaru Sissoko Emballo a affirmé, lors d’un point de presse conjoint avec Emmanuel Macron, qu’une force anti-putsch est en gestation qui pourrait intervenir, au besoin, en Afrique de façon générale et dans l’espace Cédéao en particulier.

« On est au 21e siècle, c’est inadmissible les coups d’Etat », a-t-il lancé devant un parterre de journalistes. Avant d’ajouter : « on ne peut penser que pour arriver au sommet de l’Etat, c’est fast-track. Il y a des procédures pour être chef d’Etat. Il faut qu’on soit tous des Républicains». « C’est un instrument extrêmement efficace pour lutter contre les déstabilisations dans la région où des groupes militaires ont exploité parfois l’affaiblissement de l’Etat pour prendre le pouvoir. Voilà ce qui est attendu de la Cédéao », a répondu Emmanuel Macron.

Pour les uns, cette création d’une force anti-putsch n’est qu’une poudre dans les yeux. Car en raison de son budget de fonctionnement, cette force ne verra jamais le jour.

Pour les autres, si la Cédéao crée une force anti-putsch, elle doit aussi songer à créer une force anti-tripatouillage des constitutions comme ce qu’Alassane Ouattara et Alpha Condé ont fait dans leur pays.

Selon les statistiques, de 1952 à nos jours, l’Afrique a connu 214 coups d’Etat. Umaru Sissoko Emballo a lui-même échappé de justesse à un coup d’Etat en février dernier.

Ousmane Mahamane

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Moi je comprends le jeune President Emballo, le manque d’experience ! sinon, annoncer de telle decision devant l’entité pro-putsch de l’Afrique devant soi, c’est faire preuve de naïveté.
    Parlons de force anti-putsch !
    vous ne trouvez pas que c’est un stratageme pour essayer de creer une force pour maintenir les cannibals a la presidence meme s’ils ne font que boire le sang du peuple ?
    Si par exemple la Nigeria connait un putsch militaire (je ne le souhaite pas du tout !) c’est dire qu’il y aura une regle a double vitesse car aucun soldat de la sous regions n’osera se pointer labas pour retablir l’ordre ! je dis aucun ! a moins que la CEDEAO fasse appel a l’OTAN comme on les soupconne de faire depuis peu pour acrrement detruire le Nigeria comme la Syrie !
    C’est l’idee la plus stupide que la CEDEAO peut mettre sur la table au lieu de renforcer la gouvernance dans la sous region:
    Il n’y aura jamais de coup d’Etat quand la justice est independante et les lois sont respectées
    Il n’y aura jamais de coup d’Etat quand les citoyens sont content de leur excecutif (transparent)
    Il n’y aura jamais de coup d’Etat quand aucun President fanfaron n’essaye pas de traiter le peuple comme des moins que rien
    Il n’y aura jamais de coup d’Etat pour seulement s’emparer du pouvoir !
    On devrait feliciter l’Afrique de l’Ouest avec le nombre tres elevees des coups de force, ca montre que nous veillons au grain et que aucun écervelé/vendu ne sera libre de dilapider nos ressources sans reaction.
    La nature des coup d’Etat a change ! ce n’est plus pour s’emparer seuelemt du pouvoir comme on l’a vu au Ghana ou au Nigeria mais de booster les imposteurs dehors et cela se precise.
    Encore une force ! et sachez que s’ils reussissent a monter celle la ? elle aura tous les atouts o=pour devenir grand tres vide

    • Encore une force ! et ils vont tout faire pourque ca marcche et que ca grandisse car il s’agira de protéger leurs arriéres quelque soit leur résultat ! Emballo est heureux d’avoir 600 bonhommes de la CEDEAO derriere lui. Il faut juste oser faire des choses le peuple, nous allons transformer les memes 600 pour le chasser.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here