Messieurs les Chefs d’états africains, pour la mémoire de l’illustre savant Professeur Cheikh Anta Diop, appelez notre future monnaie de la CEDEAO « le Kemt » et non « l’Eco »

3

Les 15 chefs d’État de la Communauté Economique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAOse sont donné rendez-vous le 29 juin 2019 à Abuja au Nigéria, en vue d’adopter un agenda pour la mise en circulation prochaine d’une nouvelle monnaie unique de la zone, en l’occurrence l’ECO, qui devrait intervenir en 2020, en remplacement du Franc CFA encore en vigueur.C’est une excellente initiative à saluer et on a envie d’ajouter : oui « il faut faire ! », pour paraphraser l’éminent Professeur Congolais Théophile Obenga, qui considère à juste titre que les dirigeants africains hésitent trop souvent devant l’histoire, à prendre leur courage à deux mains et à décider ! Enfin ! car quels que puissent être les arguments avancés par ses défenseurs, le Franc CFA a été, demeure et restera toujours une monnaie de domination, voire d’oppression d’une importante partie du continent africain.

On aurait tort de banaliser cet acte fort et patriotique que viennent de poser les chefs d’état vers la réalisation de l’Unité Africaine sur une base économique solide avant qu’elle ne devienne organique, malgré l’afro-pessimisme ambiant qui habite certains observateurs étrangers, africains et afro-descendants de la diasporaOn aurait également tort de caricaturer cette nouvelle monnaie comme une monnaie de singe par condescendance !

En célébrant le 26 mai 2013 le jubilé de l’âge d’or (50èmeanniversaire) de l’Organisation de l’Unité Africaine/Union Africaine (OUA/UA) fondée le 25 mai 1963 à Addis-Abeba en Ethiopie, les chefs d’états africains, après avoir rendu hommage aux pères-fondateurs du Mouvement Panafricain et des Mouvements de Libération Nationale, et rappelé le rôle, les efforts et sacrifices historiques qu’ils ont joués et déployés ; après s’être s’inspirés de leur vision, de leur sagesse et de leur combatont pris des engagements très importants dans une « Déclaration solennelle sur le cinquantième anniversaire de l’OUA/UA »En effet, dans l’agenda consacré à l’intégration africaine, les chefs d’états se sont résolument engagés à, je cite :

• « Accélérer la mise en œuvre de la zone de libre-échange continentale, assurer la libre circulation des biens, en mettant l’accent sur l’intégration des marchés locaux et régionaux, et faciliter la citoyenneté africaine en vue de la libre circulation des personnes par la suppression graduelle des obligations de visa ;
• Accélérer les mesures visant à bâtir une Afrique unie et intégrée par la mise en œuvre de nos cadres communs de gouvernance, de démocratie et des droits de l’homme, avancer rapidement vers l’intégration et la fusion des Communautés Economiques Régionales en tant que piliers de l’Union. » (Fin de citation).

Le rêve des pères fondateurs du Panafricanisme, de l’Unité Africaine et des Etats-Unis d’Afrique, passe inéluctablement par une indépendance culturelle, économique et militaire. Il s’agit de bâtir notre avenir en nous fondant sur un Paradigme Africain décomplexé de toute tutelle intellectuelle ou culturelle.Le Professeur Cheikh Anta Diop disait qu’il fallait « basculer l’Afrique sur la pente de son destin fédéral ». Pour cela, il faudra bien que l’Afrique recouvre sa dignité en s’appuyant sur le ressort de ses traditions pour rebondir vers une Renaissance Africaine.

Les puissances économiques et militaires mondiales, ont également commencé par prendre des décisions historiques majeures dans des conditions loin d’être optimales, etcomparables à bien des égards à celles qui prévalent actuellement en Afrique. L’Union Européenne a démarré son travail d’unification douze années seulement après la terrible guerre mondiale de 1939-1945 aux conséquences dramatiques, avec le fameux traité de Rome, qui a créé la « Communauté Economique Européenne (CEE) en 1957une organisation supranationale avec 6 pays seulement, en l’occurrence l’Allemagne Fédérale (Allemagne de l’Ouest)la Belgique, la France, l’Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas. Des pays exsangues économiquement, que le fameux Plan Marshall d’après-guerre des Etats-Unis d’Amérique a aidé à se relever. Chaque pays conservait encore sa propre monnaie : le Deutsche Mark (DM) en Allemagne, le Franc Belge (BEF) en Belgique, le Franc Français (FRF) en France, la Lire (ITL) en Italie, le Franc Luxembourgeois (LUF) au Luxembourg et le Florin Néerlandais (FL) aux Pays-Bas. Mais les Européens ont fait ! Ils ont fait leur Marché Commun pour mener une vraie intégration économique. Le développement économique n’était ni linéaire ni uniforme, la cadence était inégale dans toute l’Europe, dans et hors de la zone CEE. Le décalage économique qui existait entre l’Allemagne et l’Italie, ou entre la France et le Portugalétait comparable à celle qui existe aujourd’hui entre l’Afrique du Sud et le Mozambique, ou entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso ou le Niger. Il en résulta comme corollaire, beaucoup de mouvements migratoires dans des années 60 jusqu’au milieu des années 80, le flux allant des pays du sud, moins nantis vers ceux du nord de l’Europe plus développés. Les pays faibles étaient tirés par les plus forts. Néanmoins, les Européens ont fait ! Ils sont même passés à la vitesse supérieure en créant l’Acte Unique en 1986. Ils passèrent ainsi de six (6) pays à douze (12) avec de nouveaux adhérents, en l’occurrence le Danemark, l’Irlande, le Royaume-Uni, la Grèce, l’Espagne et le Portugal. Pourtant, pendant cette période cruciale, surtout suite aux conséquences économiques désastreuses découlant dedeux chocs pétroliers de 1973 (guerre Israël/Arabes du Jom Kippur) et de 1979 (renversement du Schah Reza Pahlevi d’Iran par la révolution dirigée parl’Imam Khomeiny), l’Euroscepticisme était marqué même au sein des sociétés européennes. Cet Acte Unique de 1986 modifia le traité de Rome de 1957, pour ouvrir la voie à la création du Marché Unique de l’Union Européenne (UE) tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Six (6) ans après la signature de l’Acte Unique, les pays européens ont réussi à créer l’UE par un « Traité sur l’Union européenne (TUE) » signé à Maastricht (Pays-Bas) le 7 février 1992, lequel traité est entré en vigueur le 1er novembre 1993.Une zone de libre échange économique avec une monnaie commune l’Euro fut décidée. Pour en être membre, il fallait respecter 4 critères de convergence économiquequi sont :

1. Une stabilité des prix
2. Des finances publiques saines et viables
3. Une stabilité du taux de change et
4. Des taux d’intérêts gendarmés sur le long terme.

A sa création, l’UE ne comptait donc que 12 pays. Aujourd’hui ils sont 28 avec 5 autres demandeurs d’adhésion, malgré unedemande de sortie du Royaume-Uni (BREXIT) en instance

Depuis la création de l’UE jusqu’à maintenant, les critères de Maastricht n’ont jamais pu être respectés par tous les pays dezone Euro. On a fonctionné avec des compromis, au risque de compromettre la viabilité même de la zone. Aujourd’hui, dans cette organisation économique qui comptabilise 26 années d’existence, aucun des 28 pays ne respecte intégralement les quatre critères de convergence définis en 1992 à Maastricht ! Quelques exemples en sont l’illustration, en prenant le critère le plus déterminant relatif aux « Finances publiques saines et viables » : L’Allemagne qui est la première puissance économique de l’Europeavec une dette publique en 2018 à hauteur de 61% de son Produit Intérieur Brut (PIB),dépasse le taux maximum de 60% fixé par les critères de Maastricht ; pendant dix-sept (17) années successives (de2002 à 2018) ce pays n’a pas réussi à respecter ce critère de convergence. En 2018, le Royaume-Uni 2ème puissance économique d’Europe traine une dette publique de 87% de son PIB, la France, 3ème puissance économique d’Europe en est encore à 98,40% d’endettement par rapport à son PIB, la Grèce à 181%, l’Italie à 132%.  Malgré le non-respect des critères de convergence par les 28 pays européens, l’UE et l’Euro se portent bien et l’économie européenne est devenue, selon les études les plus récentes de 2018 publiées sur la situation économique mondiale par le Fonds Monétaire International(FMI), la seconde puissance économique du monde, avec un PIB de 22.023 milliards de Dollars US ($US)derrière la Chine devenue la première puissance économique mondiale avec 25.270,07 milliards de $US. Les États-Unis d’Amérique viennent maintenant d’être recalée en 3ème position avec un PIB de 20.494,05 milliards de $US.

Les pays africains de la CEDEAO qui ont décidé de mettre en place leur propre monnaie commune, l’Eco, sont au nombre de 15 et totalisent un PIB global de 1.729 milliards de $US, qui les placerait en 19ème position des puissances économiques du monde devant l’Iran, la Thaïlande et l’Australie. Pour un départ, c’est déjà honorableN’oublions pas que de six (6) à douze (12) et finalement 28 pays, l’Union Européenne s’est bâtie sur une longue période de soixante-deux ans (62) ans !Concédons alors à la CEDEAO et à l’Afrique un minimum de période de gestation. L’essentiel c’est encore une fois de faire !

Parallèlement à la CEDEAO avec sa monnaie commune, une Zone de Libre Echange Continentale (ZLEC), est en train de prendre forme de manière encourageante. C’est un projet de zone de libre échange économique devant regrouper à terme 55 pays africains. Elle fédérerait les organisations existantes à travers le continent, entre autres, le marché commun de l’Afrique Orientale et Australe (COMESA), la Communauté de l’Afrique de l’Est (CAE), la Communauté de Développement de l’Afrique Australe (SADC), la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), l’Union du Maghreb Arabe et la Communauté des Etats Sahélo-Sahariens. Pour lancer la ZLEC, il fallait un minimum requis de 22 états à en ratifier le traité, ce qui est maintenant chose faite depuis le 29 avril 2019. Le PIB des 55 pays africains devant composer la ZLEC serait de 6.801 milliards de Dollars US à fin 2018 (selon les chiffres de 2018 du FMI), plaçant cette organisation continentale au 5ème rang des puissances économiques du monde, derrière la Chine 1ère, l’Union Européenne 2ème, Les Etats-Unis d’Amérique 3ème et l’Inde 4ème, mais devant le Japon (5.594,45 milliards $US), devant l’Allemagne (4.356,35 milliards de $US), devant la Russie (4.213,40 milliards de $US), devant l’Indonésie (3.494,74 Milliards $US) , devant le Brésil (3.365,34 milliards de $US), devant le Royaume-Uni (3.037,79 milliards de $US) et devant la France (2.962,80 milliards de $US).

La monnaie unique de la CEDEAO et la zone de libre-échange de la ZLEC continentale marquent un jalon historique dans la marche de l’Afrique vers une indépendance réelle, aux plans économique, culturelle et plus tard militaire. L’Afrique ne peut compter et être prise au sérieux, au plan mondial, que si elle est vraiment forte. Une monnaie doit s’appuyer sur une Charte de Valeurs éthiques, sociales et culturelles, dans la recherche du mieux-être pour les populations qui s’en servent comme outil de production et d’échange. La Maât dans l’Egypte Antique Noire, constitue une excellente synthèse de toutes ces valeurs, dans lesquelles se reconnaitronttous les peuples d’Afrique et de sa Diaspora. La Maât est symbolisée par une femme, dans la mythologie Kamite(Egyptienne)comme incarnation de la déesse de l’ordre, de l’équilibre du monde, de l’équité, de la paix, de la vérité et de la justice. Elle est l’antithèse de l’Isfet qui est chaos, injustice et désordre social. La Maât symbolise la norme universelle, à savoir l’équilibre établi par le Créateur, la justice qui permet d’agir selon le droit, l’ordre qui fait conformer les actes de chacun aux lois, la vérité, la droiture et la confiance.

Le plus grand hommage que les chefs d’états africainspourraient rendre au Professeur Cheikh Anta Diop qui a décomplexé l’Afriqueainsi qu’aux pères fondateurs du Panafricanisme, c’est de donner à cette nouvelle monnaie un nom fédérateur, dans lequel tous les peuples du continentafricain et de sa diaspora se reconnaitraient. Le nom de la monnaie devrait porter le nom de Kemt (et non de Eco !), du nom que nos ancêtres donnaient à l’Afrique Antique, que lesanciens Grecs ont appelé EGYPTEmais que les colonisateurseuropéens ont réduit à ce petit pays de 1.001.450 km² quenous connaissons aujourd’hui. Kemt d’Afrique Noire a généré la première civilisation du monde et la plus rayonnante des cultures jamais connues dans l’humanité. Pour Cheikh Anta Diop, hommage ne pourrait être plus sublime.

Pr. Aliou Diack 

Ingénieur Génie Civil 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. …OUI ” LE KEMT” SERA LE SYMBOLE MEME DE LA RENAISSANCE, CAR CELA LANCERA L UNITEE VRAIE EN HISTOIRE COMMUNE ET DESTIN COMMUN…NOUS RELIERONS AVEC NOUS MEMES…

    ….COMME QUOI, LES AFRICAINS DES SCIENCES ET TECHNOLOGIES SONT 1000 FOIS PENSANTS ET CAPABLES DE CHOIX DONC INTELLECTUELS QUE NOS IDIOTISES EN LETTRES ET BLABLA ASSIMILES…

    DES GENS QUI NE SE RECONNAISEENT MEME PAS DANS LE MIRROIR SONT LES INTERMEDIAIRES FAUX DIRIGENTS (EN FAIT DES INTERPRETES COLONIAUX ENTRE NOUS LES PEUPLES DE FAAROHW LES KEMTS ET L ABRAHAMIQUE QUI LES FABRIQUE A L ECOLE CORANIQUE/BIBLIQUE/ABRAIQUE}TELLEMENT ASSIMILES ET DEFORMES,…QUE PEUVENT FAIRE CES FAUX DIRIGENTS ASSIMILES CONTRE LEURS PEUPLES…?

  2. MERCI Á Pr. Aliou Diack, Ingénieur Génie Civil ..!

    ” ..donner à cette nouvelle monnaie un nom fédérateur, dans lequel tous les peuples du continentafricain et de sa diaspora se reconnaitraient. Le nom de la monnaie devrait porter le nom de Kemt (et non de Eco !), …” EST UNE IDÉE SAGE ET NATURELLE.

    NÉANMOINS, JE ME DOIS LA TACHE DE SOULIGNER QUELQUES ERREURS COMMISES PAR MR LE Pr. Aliou Diack, Ingénieur Génie Civil.

    IL Y UNE TRES GRANDE DIFFÉRENCE ENTRE LA NOTION DE MONNAIE UNIQUE ET CELLE DE LA MONNAIE COMMUNE.

    PAR LA SUITE, PAR MANQUE DE TEMPS, JE ME PERMETS D’ INSÉRER UN DE MES POSTS PUBLIÉ ICI IL Y A PRESQUE UN AN.

    MALHEUREUSEMENT, SON CONTENU EST D’ ACTUALITÉ PLUS QUE JAMAIS.

    J’ AIMERAIS AVANCER ENCORE DANS LA TECHNIQUE DES MONNAIES, SURTOUT COMMUNES ET UNIQUES, ET CELLE DES CRYTO-MONNAIES, MAIS LA SUPERFICIALITÉ CHRONIQUE INTELLECTUELLE DANS LAQUELLE SONT PLONGÉES NOS MASSES LÉTTRÉES, CONTITUE CETTE INERTIE QUI RALENTI LE DÉBAT CONSTRUCTIF-PRODUCTIF.

    L’ AFRIQUE N’ EST PAS OBLIGÉE DE REPETER LES ERREURS D’ APPRENTISSAGE DES AUTRES.

    L’ ACTIVITÉ INTELLECTUELLE OU D’ INGENERIE PASSE LOIN DEVANT LE “COPIER-COLLER”.

    DONC, JE RE-PUBLIE:

    +++
    LA QUESTION MONÉTAIRE EST UNE QUESTION RÉGAIENNE RÉGLÉE PAR L’ ÉTAT : CRÉATION MONÉTAIRE ET POLITIQUE MONÉTAIRE, ET ELLE EST AU MEME NIVEAU D’ IMPORTANCE QUE L’ INTÉGRITÉ TERRITORIALE.

    LA CAUSE DU SILENCE DE TOUS LES HOMMES POLITIQUES INTERPELLE LE PEUPLE SOUVERAIN DU MALI, LE TROUPEAU DE BÉTAILS POLITIQUES AYANT ÉCHOUÉ…

    L’ ARNAQUE DU FRANC CFA RECOMMENCE AVEC CET ” ECO “…!!!
    LE SILENCE DÉCRIT CI-DESSUS EN EST LA PREUVE NÉCESSAIRE ET SUFFISANTE.
    ET PLUS BESOIN D’ AUTRES PREUVES….

    ENCORE ET ENCORE LA NÉGRAILLE SE FAIT AVOIR PAR LA FRANCE, ENCORE POUR 100 ANS…!!

    LES RAISONS ..??? LES VOILÁ, ET ELLES SONT AUSSI SIMPLES QUE CELÁ :

    1 – CEUX QUI DÉFENDAIENT HIER ENCORE LE CFA SONT LES MEMES QUI
    AUJOURD’HUI NOUS OFFRENT LEUR ” ECO “.
    LES MEMES TRAITRES,, LES MEMES FRANCAFRICAINS, LES MEMES LARBINS
    CONGÉNITAUX SONT ENCORE Á L’ OEUVRE POUR SERVIR LEUR FRANCE
    MORRIBONDE….

    2 – AUCUN DÉBAT NATIONAL, AUCUNE PARTICIPATION DE LA SOCIÉTÉ CIVILE,
    AUCUNE TRANSPARENCE DANS LES PRISES DE DÉCISIONS….!!!!!
    LE PEUPLE EST ENCORE TRAITÉ COMME UN TROUPEAU DE BÉTAILS…!!!

    3 – LA DÉSIGNATION “AFRO” EST SI TRIVIALE QUE NATURELLE, MAIS LES LARBINS
    DE LA FRANCE FASCISTE PRÉFERENT CHASSER LE NATUREL ET NOUS VIOLER
    LEUR “ECO”…VENU DE “NULPART”…, AU MOINS PAS DU PEUPLE OU DE SES
    REPRÉSENTANTS LÉGITIMES.

    4 – POURQUOI LES MAGICIENS DE CET “ECO” ÉLABORENT LEUR POISON DANS L’
    OBSCURITÉ TOTALE, ET POURQUOI L’ ÉTAT MALIEN NE TIENT AUCUN FORUM SUR
    LE SUJET DE LA MONNAIE…???
    ET POURTANT LA QUESTION MONÉTAIRE EST FONDAMENTALEMENT
    RÉGALIENNE…!!!
    POURQUOI LA QUESTION MONÉTAIRE EST UN TABOU POUR LE POUVOIR
    MALIEN..??
    VOYEZ-VOUS…??!!

    5 – _ LE CFA EST UNE MONNAIE UNIQUE PAR RAPPORT AUX PAYS QUI L’ UTILISENT.

    _ CET “ECO” QU’ ON VEUT NOUS SERVIR EST AUSSI UNE MONNAIE UNIQUE MAIS
    ÉLARGIE Á BEAUCOUP PLUS DE PAYS. C’ EST LE CFA Á LA PUISSANCE 2.

    C’ EST BIEN LÁ LE NOYAU DE L’ ARNAQUE Á VENIR….!
    C’ EST BIEN LÁ LE NOYAU DE L’ ARNAQUE Á VENIR….!
    C’ EST BIEN LÁ LE NOYAU DE L’ ARNAQUE Á VENIR….!

    OÚ ENCORE EN CE MONDE VOUS TROUVEREZ UNE MONNAIE UNIQUE APPLIQUÉE Á DES PAYS SOUVERAINS???

    RÉPONSE:
    a- AUX BÉTAILS HUMAINS AFRICAINS DE L’ OUEST ET DU CENTRE, SOUS LA
    DIRECTION DE LA FRANCE DEPUIS 1959 AVEC L’ UEMOA ET LA CEMAC.

    b- Á L’ EUROPE EN 2006…!! SOIT 47 ANS APRES LES ESSAIS EN
    LABORATOIRE AFRICAIN.

    OUI ET OUI, DURANT TOUT UN CYCLE DE KONDRATIEV, LA MONNAIE UNIQUE FUT EXPÉRIMENTÉE EN AFRIQUE AVANT SON INTRODUCTION PARTIELLE EN UNION EUROPÉENNE….!!!

    ET JUSTEMENT C’ EST LA MONNAIE UNIQUE QUI EST LA CAUSE PRINCIPALE DE L’ ÉCHEC DU PROJET POLITIQUE EUROPÉEN DANS LA ZONE EURO.

    L’ EURO est UNE MONNAIE UNIQUE à dix-neuf États membres de l’Union européenne SEULEMENT SUR LES 28 MEMBRES QU’ ELLE COMPTE….!!!

    DONC, L’ EURO N’ EST QUE PARTIELLEMENT UNE MONNAIE UNIQUE EN UNION EUROPÉENNE….!!!

    MEME LES EUROPÉENS N’ ONT PAS, JUSQU’ Á NOS JOURS, PU FORGER LA MONNAIE UNIQUE AU SEIN DE L’ UNION EUROPÉENNE.

    ILS N’ ONT PAS PU, AVEC TOUTES LES MANOEUVRES POSSIBLES (LÉGALES ET ILLÉGALES), DÉPASSER LE SEUIL D’ ADHÉSION DE 2/3 AU PROJET DE MONNAIE UE..!

    ENCORE, JUSTEMENT LA MONNAIE UNIQUE EST LA CAUSE PRINCIPALE DE L’ ÉCHEC DU PROJET POLITIQUE-ÉCONOMIQUE EUROPÉEN.

    ENCORE ET ENCORE, JUSTEMENT LA MONNAIE UNIQUE EST LA CAUSE PRINCIPALE DE L’ ÉCHEC DU PROJET POLITIQUE-ÉCONOMIQUE EUROPÉEN.

    PRESQUE TOUS LES PEUPLES EUROPÉENS DE LA ZONE EURO VEULENT SORTIR DE CETTE MONNAIE, MAIS SONT PRIS EN OTAGE PAR DES DÉCIDEURS BRUXELLOIS CORROMPUS Á MORT.

    COMBIEN DE MONNAIES LOCALES COMMENCENT Á VOIR LE JOUR EN EUROPE CES 5 DERNIERES ANNÉES..???
    COMBIEN DE MONNAIES LOCALES COMMENCENT Á VOIR LE JOUR EN EUROPE CES 5 DERNIERES ANNÉES..???

    LA ZONE EURO VIT SES 4-5 DERNIERES ANNÉES…

    LA ZONE EURO EST EN PASSE DE RETOURNER AU SYSTEME MONNAIES NATIONALES AUGMENTÉES D’ UNE MONNAIE COMMUNE IDENTIQUE Á L’ ÉCU. EH BIEN ET OUI L’ ÉCU…!!!

    ÉCU, C’ EST CA, SELON WIKIPÉDIA :
    Cette devise internationale a été créée en 1979, avec le Système monétaire européen (SME), dans le but de limiter les fluctuations des taux de change entre les pays membres de la CEE. Ce n’était pas à proprement parler une monnaie mais un panier de valeurs, et la valeur de l’ECU était par définition plus stable que celle des monnaies qui le composent, la faiblesse éventuelle d’une monnaie du panier étant compensée par la force des autres monnaies. L’ECU a été utilisé comme unité de compte pour les institutions européennes et les banques centrales des pays membres, ainsi que comme monnaie de placement et d’endettement sur les marchés financiers.

    NOUS N’ AVONS PAS BESOIN DE MONNAIE UNIQUE, CAR ELLE FUT UN ÉCHEC TOTAL ET FUNESTRE POUR LES PAYS DE LA ZONE EURO.,

    SOLUTION AFRCAINE:

    NOUS AVONS BESOIN DE NOS MONNAIES NATIONALES, AUGMENTÉES D ‘ UNE MONNAIE COMMUNE.

    NOUS AVONS BESOIN DE POLITIQUES MONÉTAIRES NATIONALES SPÉCIFIQUES Á CHAQUE NATION, ET D’ UNE POLITIQUE COMMUNAUTAIRE COMMUNE POUR L’ ENSEMBLE COMPOSÉ PAR NOS NATIONS.

    AINSI , NOUS NE METTONS PAS TOUS NOS OEUFS DANS UN SEUL ET UNIQUE PANIER, COMME L’ AURAIT FAIT TOUT SOUVERAINISTE-PANAFRICANISTE.

    MONNAIE COMMUNE N’ EST PAS MONNAIE UNIQUE…!!
    VOILÁ LE VRAI DÉBAT QUI EST TRES TRES BIEN CACHÉ.

    MONNAIE COMMUNE N’ EST PAS MONNAIE UNIQUE…!!
    VOILÁ LE VRAI DÉBAT QUI EST TRES TRES BIEN CACHÉ.

    MONNAIE COMMUNE N’ EST PAS MONNAIE UNIQUE…!!
    VOILÁ LE VRAI DÉBAT QUI EST TRES TRES BIEN CACHÉ.

    LES FORCES OBSCURES DE LA FRANCAFRIQUE SE CACHENT DERRIERE CET “ECO” FASCISTE ET ENCORE PLUS FUNEBRE QUE LE CFA.

    LES FORCES OBSCURES DE LA FRANCAFRIQUE SE CACHENT DERRIERE CET “ECO” FASCISTE ET ENCORE PLUS FUNEBRE QUE LE CFA.

    LES FORCES OBSCURES DE LA FRANCAFRIQUE SE CACHENT DERRIERE CET “ECO” FASCISTE ET ENCORE PLUS FUNEBRE QUE LE CFA.

    DONC SORTONS ET REFUSONS UNE AUTRE MONNAIE COLONIALE…!!!

    NB:
    SOLUTION AFRCAINE:

    NOUS AVONS BESOIN DE NOS MONNAIES NATIONALES, AUGMENTÉES D ‘ UNE MONNAIE COMMUNE.

    MONNAIE COMMUNE N’ EST PAS MONNAIE UNIQUE…!!
    VOILÁ LE VRAI DÉBAT QUI EST TRES TRES BIEN CACHÉ.

    MONNAIE COMMUNE N’ EST PAS MONNAIE UNIQUE…!!
    VOILÁ LE VRAI DÉBAT QUI EST TRES TRES BIEN CACHÉ.

    TOUTE PERSONNE SINCERE ET AVERTIE DANS LA QUESTION MONÉTAIRE NE QUE SE RÉVOLTER DEVANT LE DÉSASTRE SAVAMMENT ORGANISÉ PAR LA MANIPULATION DES FRANCAFRICAIS AUTEURS DE LA “NOUVELLE MONNAIE”.

    LUTTONS POUR LA VRAIE MONNAIE AFRICAINE!!!

    POUR SOURCE DE DÉPART DE MES ARGUMENTATIONS:
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Monnaie_commune
    – Zone monétaire optimale , THÉORY DE Robert Mundell
    – Triangle d’incompatibilité

  3. Après 4ans de mariage je suis tombé enceinte,JE VOUS FAIT UN TÉMOIGNAGE MIRACULEUX Salut je m’appelle Aicha GUEYE et je voudrais partager une histoire incroyable que j’ai traversée il y a de cela 3 ans. Juste après le mariage mon mari et moi avions décidé d’avoir un enfant, sans savoir que nous nous sommes engagés dans un problème sans fin, 2 ans après le mariage je n’@rrivais toujours pas à tomber enceinte ce qui commençait sincèrement à nous inquiéter, dans la troisième année mon mari a décidé que je suive des traitements appropriés dans différents centres de santé sans aucun résultat. J’étais complètement désespéré. Mais par la grâce de Dieu l’une de mes amies qui avait eu ce genre de problème et dont elle a eu satisfaction par le biais d’un … nommé HOUNON AZE GUÉRISSEUR TRADITIONNEL ( chercheur en Médecine Africaine ) . Au premier abord lorsqu’elle m’avait parlé de ce Mr je ne croyais pas j’avais des doutes et un peu peur, ne savais m’engager ou pas,mais au fur des jours vu ma situation elle insiste à ce que j’aille faire au moins la connaissance du maître en question, j’en ai parlé à mon mari et c’est de là, que nous avions décidé ensemble de contacter ce monsieur pour le même problème, et c’est comme cela que je suis heureuse aujourd’hui en vous parlant.Le maître nous a donné des recommandations à suivre après un rituel effectué par lui-même et des tisanes à base des [email protected], c’est là il nous a donné un délai de 3 mois, je vous assure qu’au bout de 1 mois j’ai commencé à avoir des nausées et j’ai immédiatement effectué un test de grossesse qui s’est révélé positif.Mon mari était très content et moi aussi J’ai retrouvé la joie de vivre grâce au maître et je vous le recommande vivement si vous aviez le même problème. Vous pouvez contacter DAH AZE HOUNON MARABOUT VOYANT, GUÉRISSEUR TRADITIONNEL (chercheur en Médecine Africaine ,Veuillez consulter son site pour prendre ces contacts : voici son site : Appel(whatsapp+Imo+Viber) : 0022966547777

    http://www.grand-marabout-retour-affectif.fr

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here