Transition au Mali : La CEDEAO brandit la menace de sanctions en cas de non-respect du calendrier électoral

3

Selon le communiqué final du sommet extraordinaire de la CEDEAO tenu le 16 septembre 2021, les chefs d’État de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) demeurent « très » préoccupés par la lenteur dans la préparation des élections prévues au Mali pour fin février 2022.

La CEDEAO a réitéré sa demande pour « un respect strict du calendrier de la transition devant conduire à la tenue effective des élections dans le délai non négociable de février 2022 », lit-on dans le communiqué.

L’organisation a exigé aux autorités de la transition « de soumettre au plus tard à la fin du mois d’octobre 2021, le chronogramme devant conduire aux étapes essentielles » pour les élections de février prochain.

La conférence des chefs d’État a également décidé « de sanctions ciblées contre tous ceux dont les actions impactent négativement sur le calendrier de la transition ». Ces sanctions impliqueraient notamment « l’interdiction de voyage pour ces personnes et leur famille et le gel de leurs avoirs financiers », précise le communiqué.

M. K. Diakité

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Je pense qu’il est temps que les autorités maliennes acceptent et décident du retrait pure et simple du Mali de la CEDEAO. Ce retrait ne signifiera en rien la mise en cause des relations bilatérales entre le Mali et un pays tiers. Il faudrait surtout éviter de se soumettre au chantage de la CEDEAO. Il y a probablement des Maliens indignes qui sont en rapport avec la France et la CEDEAO pour torpiller tout ce que la transition est en train de faire. Le courage politique pour prendre la décision du retrait du Mali de la CEDEAO est certes difficile mais il faut garder à l’esprit que le jeu en vaut la chandelle. J’avais déjà indiqué, en son temps, que toutes ces institutions n’existent que pour se faire la poche sur le dos du contribuable. La valse de toutes ces missions dans notre pays ne s’explique que par le paiement des perdiem et autres avantages. Ces institutions aiment bien ce ballet diplomatique pour s’assurer des lendemains meilleurs. Les missions de l’ONU en sont un exemple édifiant. Tant que nous aurons ces missions dans les pieds, soyez rassurés que les problèmes du pays seront sans fin. Que tout le monde retourne au travail et que ces missions soient désormais ignorées. Point final.

  2. ECOWAS have done very little correct since it provided air support to Malian ground troops in offensive against terrorists/ jahadists /violent criminals several years ago when if stupid IBK had not done too much ass kissing of France plus ordered halt to offensive we could have restored order to all of Mali before terrorists/ jahadists /violent criminals had opportunity to increase number of their fighters,their training, their arming plus their funding.
    If ECOWAS desire to be what region need its focus need be at having nations ending wars against terrorists/ jahadists/ violent criminals with victory. We do not need more hell hole nations like Nigeria but ECOWAS appear set on creating same conditions for every other member nation where possible. If ECOWAS stop ass kissing Christianity plus Islam plus focus at creating best living conditions with security for African people under Global Warming we all will be better off as life on earth come to end. But stupid niggers will not do that.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here