La Mission d’observation électorale de l’UE appelle à la concertation et à la transparence

5

Bamako, 25 juillet 2018 – La Mission d’observation électorale de l’UE (MOE UE), en place au Mali depuis le 19 juin, a suivi avec attention les récents développements liés au fichier électoral et poursuit ses consultations sur cette question essentielle liée à l’intégrité de l’élection.

Cécile Kyenge, chef de la MOE UE, arrivée le 25 juillet à Bamako, a appelé « le gouvernement du Mali et les acteurs politiques à prendre toutes les mesures nécessaires au renforcement de la concertation et de la transparence indispensables à la conduite d’une élection présidentielle libre, équitable et crédible.

La Mission de l’UE demande aussi aux autorités électorales d’apporter les garanties nécessaires aux électeurs maliens ».

La MOE UE invite les autorités maliennes à garantir l’accès des centres de compilation aux observateurs « L’engagement du Premier ministre d’ouvrir à l’observation toutes les phases de l’élection, y compris la centralisation des résultats, va dans le sens d’un souci de transparence dont il faut prendre acte, mais j’appelle les autorités électorales à garantir de manière formelle cet accès non seulement aux observateurs internationaux mais aussi aux observateurs nationaux », a insisté Cécile Kyenge.

La MOE UE rappelle également le rôle primordial de la Cour Constitutionnelle et souligne la nécessité d’une transparence accrue indispensable au renforcement de la confiance en cette étape décisive du processus électoral.

La Mission, qui disposera d’environ 100 observateurs le jour du scrutin, poursuit ses consultations sur ces questions dans le cadre de ses activités d’observation du processus électoral.

UNION EUROPÉENNE
Mission d’observation électorale au Mali
Élection présidentielle 2018

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. “Il est impensable que des élections dans un pays sérieux soient supervisées par des étrangers”

    Cela fait des années, que nous le disons!!!

    Nos dirigeants sont lâches, soumis, des incapables de se prendre en mains… et pourtant on continue à soutenir ces vieux séniles esclaves ….

  2. MERCI MON FRERE ! SI TOUS LES MALIENS ETAIENT REVOLTES COMME TOI ET MOI LES CHOSES CHANGERAIeENT TOUT DE SUITE MAIS HELAS DANS CE DOMAINE ET DANS BIEN D AUTRES NOUS CONTINUONS A NOUS MAINTENIR DANS LES LIENS DE LA SUBORDINATION MEME APRES QU ON NOUS AIT LIBERE POLITIQUEMENT
    COMME DISAIT SANKARA L ESCLAVE QUI REFUSE DE S ASSUMER NE MERITE PAS QU ON S APPITOIE SUR SON SORT

  3. MERCI MON FRERE ! SI TOUS LES MALIENS ETAIENT REVOLTES COMME TOI ET MOI LES CHOSES CHANGERAINT TOUT DE SUITE MAIS HELAS DANS CE DOMMAINE ET DANS BIEN D AUTRES NOUS CONTINUONS A NOUS MAINTENIR DANS LES LIENS DE LA SUBORDINATION MEME APRES QU ON NOUS AIT LIBERE POLITIQUEMENT
    COMME DISAIT SANKARA L ESCLAVE QUI REFUSE DE S ASSUMER NE MERITE PAS QU ON S APPITOIE SUR SON SORT

  4. Vivement le jour où nos dirigeants seront assez responsables pour prendre en charge les destinées du pays………………….. Il est impensable que des élections dans un pays serieux soient supervisées par des étrangers…………………………. Vous imaginez ls chinois être observateurs dans les élections françaises???? ou les allemands dans les élections américaines???????? Il faut qu’on soit un jour serieux dans nos pays de mer.de!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here