Le PCF condamne la répression au Mali et appelle à des solutions politiques et démocratiques

6

Bamako a été le week-end dernier le lieu de manifestations durement réprimées avec un bilan officiel de 11 décès et 124 blessés.

Depuis le 5 juin 2020, l’opposition malienne réunie au sein du mouvement M5 organisait régulièrement des manifestations pacifiques pour dénoncer les tripatouillages des résultats des législatives de mars et avril par la Cour constitutionnelle, dans un climat économique, social et sécuritaire qui ne cesse de se dégrader.

La manifestation du vendredi 10 juillet 2020 a dégénéré, pour des raisons qui restent à établir, en des déchaînements qui ont fait l’objet d’une répression avec un lourd bilan. La Forsat, « Force spéciale antiterroriste », est accusée d’avoir tiré sur les manifestants, ce qui engagerait d’autant plus la responsabilité du gouvernement malien dans ce crime.

Dans ces circonstances douloureuses, le Parti communiste français (PCF) présente ses condoléances aux proches des défunts et souhaite un prompt rétablissement aux blessés . Le PCF condamne avec vigueur l’usage de la répression par l’Etat malien et demande avec insistance que soient situées les responsabilités dans cette violence.

Prenant acte de la dissolution de la Cour constitutionnelle, le PCF appelle au dialogue les forces politiques maliennes et à leur sens des responsabilités afin de trouver des issues politiques pacifiques à la crise.

Le PCF en appelle à une implication plus forte de l’Union africaine. Le Mali est dans une impasse, déstabilisé par des entreprises de violences liées au banditisme et aux groupes armés « djihadistes ». Les accords d’Alger sont en échec car ils ont été imposés en dehors du peuple malien. Frappé par des décennies de politiques libérales, d’ajustement structurel et d’une corruption entretenue, le pays est un Etat failli. Depuis 7 ans et l’intervention de l’armée française, aucune des causes du désastre n’a été traitée. Pire encore la situation s’est aggravée. Cela débouche sur une absence de perspective et un désespoir de la population, lesquels, à défaut d’une alternative démocratique et de progrès économique et social, sont des bombes à retardement qui peuvent exploser à tout moment. D’autant que des forces réactionnaires et régressives se positionnent de plus en plus fortement, et que certains à l’intérieur et à l’extérieur du Mali ont toujours dans leur agenda la partition du pays, pour asseoir leur influence et la prédation des richesses.

La crise multiforme que connaît cette région ne peut avoir de solutions que politiques, économiques et sociales ouvrant une perspective de paix durable au peuple malien, désireux de rester maître de son destin.

Parti communiste français (#PCF)
Paris le 16/07/2020

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. Le PCF doit savoir que la Court Constitutionnelle du Mali travaillait tres activement pour Boua le ventru IBK et son RPM alors on ne peut pas dissoudre la Cour Constitutionnelle du Mali sans dissoudre Boua le ventru IBK. Il faut que la logique prevale ici et que justice soit faite car on ne peut pas juger l’un sans l’autre.

  2. Parti communiste français (PCF) n est qu un parti zombi, mort, ca ne represente rien en France que font les maliens avec?

  3. Le PCF montre encore qu’il est un parti contre la démocratie en soutenant le départ d’un président élu démocratiquement

  4. On parle d’un bilan desastreux mais vu la hauteur des violences faites par les manifestants, je trouve que les forces de l’ordres ont réagi avec retenu , on a des manifestants qui chercaient à bruler notre pays

    • Moctar vous trouvez que les forces de l’ordre ont agi avec retenu, bien. Si votre père, votre mère, votre soeur, votre frère faisait partie des morts; auriez vous la même phrase sanguinaire à la bouche?
      Sachons raison gardé, IBK c’est le peuple malien qui l’a choisi, mais s’il vous reste un brin d’honnêtété est ce que vous pouvez jurer sur le livre saint ou sur le Boly auquel vous croyez que cet homme a payé le peuple malien à la hauteur de l’honneur suprême que ce peuple lui a fait? L’intrusion sauvage de la famille du président à un niveau jamais vu dans notre pays. Pire c’est la protection des membres les plus honnis de cette famille qui le pouse à tuer ceux dont les pères, mères, frères, soeurs ont voté pour lui en 2013 en grande masse jamais vu au Mali et aussi pour certains en 2018. Vous vous parlez ainsi mais le vieux IBK lui-même sait, pour avoir jouer avec Dieu, que c’est fini pour lui ici-bas mais surtout à l’au-delà où il répondra non seulement de la corruption et des vols sans scrupiles de l’argent du peuple malien, mais aussi de chaque malien mort à cause de ce vol et de chaque manifestant tué aujourdhui parce denonçant ce vol de l’avenir du pays. Le vieux aujourdhui se sait cerné par Dieu l’omnipotent. Vous, si on vous paye pour faire des posts de saupoudrage , pensez à vous mêmes, à votre père, à votre mère, à votre soeur, à votre frère, et surtout à vos enfants ou futurs enfants si vous êtes encore jeune. La vérité triomphe toujours du mensonge. Ce vieux a fait 5 ans de mensonge au peuple, il a volé pour faire 5 autres ans, mais Dieu l’omnipotent semble avoir décidé autrement. IBK porte le même nom de famille que moi, j’ai des parents qui sont dans son cercle restreint depuis qu’il fût honni par Alpha jusqu’à son arrivée au pouvoir. Mais je choisi le Mali, le Mali eternel, le Mali duquel j’ai tout reçu, le Mali qui a fait de moi un médecin, le Mali de l’espoir de mes enfants même si je ne vis pas au pays. Après chaque prière mon dernier fils maudit IBK parce qu’il a vu les images de massacres que cet homme a été capable de perpetrer, pourtant mon fils n’a que 10 ans.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here