Amadou Koufa n’a jamais quitté le territoire malien

4

Alors que tous les pays tentent d’unir leurs efforts et coordonner leurs actions pour mieux faire face au terrorisme qui a récemment fait de nombreuses victimes y compris au Mali, des individus en profitent pour salir la réputation de certains pays très engagés dans cette lutte. C’est le cas notamment d’un journal de la place paru en fin de semaine dernière qui a publié une rumeur sans aucune preuve accusant de façon diffamatoire la Mauritanie d’abriter le terroriste Amadou Koufa. Ce qui est complètement faux et absurde dans la mesure où l’auteur ne cite aucune source crédible mais se réfugie dans le jargon journalistique pour faire passer cette rumeur.

Aujourd’hui, tout le monde sait qu’Amadou Koufa et sa bande sont bien présents dans la région de Mopti et une partie de Ségou. Plusieurs témoignages ont d’ailleurs certifié l’avoir aperçu dans cette partie du territoire malien. En plus, l’auteur de ce pamphlet ne semble pas savoir que Sanda Ould Boumama est un Mauritanien, d’abord recherché par son pays  à cause de sa complicité dans une attaque terroriste survenue dans un camp militaire au nord de la Mauritanie. Après son forfait, il avait réussi à trouver refuge dans le territoire malien avant d’y être arrêté. Malgré les demandes des autorités mauritaniennes au Mali d’extrader ce terroriste afin qu’il soit jugé dans son pays, Senda Ould Boumama avait été libéré à l’issue d’un « simulacre » de procès intervenu en 2010. Il avait été relâché en compagnie de quatre dangereux terroristes dont un de nationalité algérienne en échange de l’otage français Pierre Camatte.

La suite tout le monde la connait : Senda rejoindra le groupe d’Ançar Dine d’Iyad Ag Ghali auteur de plusieurs exactions contre les populations  du nord du pays. A la lumière de ce qui suit, il semble clair que l’auteur de cet article ne maitrise pas son sujet. Et dans ce cas mieux vaut se diriger vers d’autres terrains plus connus au lieu de se faire passer pour un pyromane. La Mauritanie a sa propre stratégie de lutte contre le terrorisme et celle-ci semble très efficace vu qu’aucune attaque n’a été perpétrée contre ce pays depuis fort bien longtemps.

Il n’est pas dit qu’un terroriste n’a pas le droit d’être libéré s’il répond aux critères ou qu’il change d’idéologie. Même les plus grands criminels ont parfois bénéficié lorsqu’ils se font pardonner pour leur forfait et promettent de ne plus recommencer.  Les organisations qui prétendent défendre les droits humains sont dans leur rôle en s’exprimant sur ces sujets. Pourquoi l’article passe sous silence radio la libération de l’ex-chef du tribunal islamique de Tombouctou, Ag Alfousseyni Houka Houka qui avait ordonné amputations, lapidations et autres flagellations. Faut-il rappeler le cas de l’auteur de l’évasion collective et spectaculaire survenue le 16 juin dernier à la prison centrale de Bamako, Mohamped Aly Wadoussène et son complice Haïba Ag Acherif, – tous deux impliqués dans l’enlèvement de l’otage français en 2011, Serge Lazarevic et qui ont été libéré en échange de ce dernier. Et la liste n’est vraiment pas exhaustive. Alors ce qu’il y a lieu de faire c’est d’appeler les partenaires du Mali dans sa lutte acharnée contre le terrorisme. Dans ce cas, il convient surtout de renforcer la pression autour de certains endroits bien connus tels que la forêt de Wagadu, en territoire malien, la zone semi-boisée de Farimaké, au nord de la localité de Dioura, le Delta central, etc. d’où les terroristes opèrent très souvent.

Tout le monde se souvient que par le passé, la Mauritanie a été victime d’attaques terroristes. Mais elle a su prendre des mesures opérationnelles les plus efficaces pour se protéger et lutter contre ce phénomène terroriste au plus près et parfois au loin de ses frontières.

Mahmadoun Ould SALECK

 

 

 

 

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. La Mauritanie a toujours soutenu les rebellions du nord du Mali. Elle a toujours ouvert ses frontières aux rebelles en fuite ça ce n’est un secret pour personne. Il vrai que le journaliste qui dit que KOUFA est en Mauritanie n’a pas avancé de source mais vous aussi vous ne dites rien qui prouve que ce terroriste est sur sol malien. Vous dites que des témoins l’on vu au Mali, ça ce n’est pas citer une source.

  2. Ould saleck
    un autre journaliste malien vous dit bravo
    vous n’avez dit que vérité

  3. Vous n’avez dit que la vérité. Le CLown national ne cesse de bomber la poitrine sur du faux. Menace a la bouche, le soudard ne que libérer lees criminels dangereux pour les populations du nord. L’essentiel pour lui Est de remplir sa panse avec l’eau de ”chaitane” ..,et les 100 généraux …de manger et chier..

Comments are closed.