La fin d’une parenthèse prétendument démocratique

36

Devons-nous encore révéler ce qui est un constat pour tous les Maliens ? – Les actions et décisions prises par la classe dirigeante de notre pays au cours de ces dernières années ont affamé notre peuple, déplumé nos forces de défense et de sécurité, détruit notre tissu social et mis notre pays dans le chaos actuel. Cette classe politique n’est pas une chance pour le Mali ; elle n’apporte que le malheur et la misère partout où elle intervient. Ibrahim Boubacar Keita qui en est le guide a non seulement sapé la fonction publique, mais encore plié les Institutions du pays à sa volonté.

Le Président Keita, ses affidés et alliés mènent une guerre contre les institutions de la république qui sont censées être indépendantes de la politique. Le renseignement, le judiciaire et les forces de l’ordre, en particulier sont utilisés pour consolider un pouvoir autocratique au lieu de protéger le peuple malien et lui permettre d’accéder au bonheur. Cette caste politique dirigeante méprise la décence fondamentale et les codes de la démocratie dont elle prêche hypocritement des louanges. Contrairement à la loi et à son serment, ce Président n’a jamais rempli son devoir de protéger la Constitution, notre sécurité et l’unité nationale. Le Président et ses acolytes ne peuvent plus être contenus ni par les normes, les us et coutumes, ni par les lois et la Constitution.

Les Maliens ont enfin découvert la véritable nature de leur Président. Ce fut plus long qu’envisagé mais c’était inéluctable. Au Mali, on dit ”quand ça pourrit, ça se sent !”. Pourtant lors des campagnes on avait senti et prévenu que Monsieur KEÏTA n’avait ni l’étoffe, ni les qualités nécessaires pour régir un pays comme le Mali.

Nul ne saurait nier les impondérables et attribuer la responsabilité de l’actuelle pandémie à une équipe gouvernementale africaine. Toutefois, c’est dans les situations inattendues de crise que le discernement et la réactivité du Président, le caractère et la justesse de ses décisions recouvrent une importance capitale et viennent à l’appui de ses capacités de leadership.

Monsieur Keita n’a aucune appétence pour régler les problèmes que rencontrent les Maliens au quotidien ; pire, il ne veut pas les connaître ! Les affaires publiques l’ennuient tellement qu’il n’a jamais été question pour lui de s’en familiariser, encore moins de s’en assurer la maîtrise. Aucun Président avant lui n’a affiché autant de désintérêt et de mépris pour le devenir des affaires du pays. Actuellement, les conflits sociaux avec plusieurs corporations dont les magistrats, les enseignants, les personnels soignants hospitaliers, ne trouvent aucune issue. Ils s’enveniment des tensions cultuelles et sociales, du mécontentement grandissant au sein des forces armées et de sécurité missionnées derechef tous azimuts, sans minutie ni préparation, mais surtout avec le très fort sentiment que les moyens matériels ont été confisqués. Nos soldats vont ainsi aux avant-postes du combat, la peur au ventre avec l’impression d’aller à l’échafaud. Sur cette grogne populaire vient se greffer la pandémie.

Nous aurions mauvaise grâce d’attribuer la crise du Coronavirus à Monsieur Ibrahim Boubacar Keita, mais c’est peu dire qu’il est submergé : on ne réussirait à charger ce baudet. Toutefois, le Président et son gouvernement sont responsables de l’organisation des élections dans le contexte de pandémie ainsi que du maintien des regroupements pour les manifestations cultuelles. Ils sont donc coupables des pertes en vies humaines et de leur coût exorbitant.

La propagation du virus mortifère a profité du chronogramme politicien d’un Président complètement indifférent au sort de ses contemporains. La même désinvolture traduit son attitude à l’égard des militaires envoyés au front à la légère, et même à l’égard de ceux qui y laissent leur vie ! Qu’ils meurent sous le drapeau malien ou au sortir des bureaux électoraux lorsqu’on y a fait fonction d’assesseur, peu lui chaut : Monsieur Keita n’est pas sensible au malheur public ; la politique est un art, pense-t-il, et la politique spectacle, il s’y connaît bien. L’histrion est en effet un des scénaristes du navet à l’affiche depuis des décennies, la démocratie selon une classe politique à plusieurs faces et sans conviction dont les Maliens connaissent, par le menu, les tartufferies, les implications désastreuses et les moindres fourberies.

Les maladies et la mort fauchent furieusement, les attaques terroristes font des ravages terribles, nos soldats tombent par centaines sur les champs d’honneur victimes d’une guerre asymétrique sous une gouvernance scénarisée depuis des années.

Chacun sait, depuis la cité antique, qu’un pays sans leadership où, au mépris de sa dignité de princeps, le chef se donne en spectacle comme un pantin, se livre à ses passions honteuses et ne songe en rien au bonheur de ses concitoyens, devient un pays sans citoyen. C’est ce qui arrive aux Maliens désireux depuis longtemps d’en finir avec ces imposteurs de la démocratie.

Le grave est que le Président est plus sourcilleux des compétences de son échanson que de celles des ministres d’un gouvernement obstinément pléthorique : à ses yeux, le protocole de la table est capital. Totalement inapte à tirer des leçons de ses déconvenues que celles-ci deviennent, à force, récurrentes, il préfère se réfugier dans le déni plutôt que d’affronter courageusement les situations pour en résoudre les difficultés.

La pandémie du COVID-19 très virulente et vorace en vie humaine, qui fauche à grands andains, est révélatrice également de la faiblesse connue de nos dispositifs de santé. Aussi, une réaction rapide aurait-elle permis d’éviter le flot des familles endeuillées. Cette catastrophe vient forclore cette présidence calamiteuse, que nous avions annoncée déjà il y a plus de cinq ans. A présent, aucune combine, aucune ressource n’empêcheront le peuple malien de surligner l’incompétence du Président et de la dénoncer en chœur.

Les campagnes électorales précédentes et l’installation d’un président de l’Assemblée Nationale de son choix ont fait la preuve que Monsieur Keita ne lésine pas sur les moyens et qu’il est peu regardant des dispositions légales et des conventions. Quant à sa parole, nous vous laissons deviner ce qu’elle vaut.

Alors surgira ”l’Hybris du roi nu” furieux d’être démasqué en plein jour sur la place publique. Aussi lui faudra-t-il pour se maintenir au pouvoir envers et contre tout, accroître les exactions et peut-être recourir davantage à l’élimination physique de ses adversaires, en s’appuyant sur certains officiers félons et des généraux de salon ses acolytes et compagnons en scélératesse. Il y a des signes qui ne trompent pas : le lourd silence présidentiel lors de l’enlèvement crapuleux du chef de l’opposition, la disparition de journalistes, l’emprisonnement des opposants et leaders de la société civile, l’instrumentalisation régulière de la justice et enfin un fait inaugural mais non moins majeur, la mise aux ordres de la cour constitutionnelle aux vues et au su de tout le monde, sommée de réorganiser le linéament des résultats des urnes selon les désirs du président. Sommes-nous encore en République ou avons-nous basculé en Satrapie ?

Le Mali fait face à un choix épique. Nous vivons des moments inédits qui seront consignés dans l’histoire. Au cours de ces dernières décennies, une grande partie de ce qui nous est cher a été foulée au pied – nos normes, nos valeurs, nos lois et même la Constitution. La réputation du Mali en tant que leader régional compétent en est détruite. Dans les mois à venir, les résultats de nos actions définiront notre pays pour la génération future. Mais avec votre participation massive au processus véritablement démocratique, nous pouvons remettre notre pays sur le devant de la scène. Nous ne devons plus continuer à ignorer les actions et politiques mal réfléchies de ce Président et de cette sulfureuse classe politique face aux crises qu’ils nous imposent et que nous vivons amèrement. Ne soyons pas plus longtemps des victimes consentantes. Il est temps que nos actions conduisent à l’inscription de notre nom sur leur liste noire de personnes à faire taire ou abattre comme Clément Dembélé et autres.

Nous les prions de graver notre nom sur leur liste noire –

Cheick Boucadry Traoré

Commentaires via Facebook :

36 COMMENTAIRES

  1. COMBAT IDIOT-LOGIQUE ou MANGWANA COMPARÉ…., tu aimes souvent parler de peuples idiotisées alors que toi même tu n’es que l’archétype de l’élément idiotisé de la société. Pour le FCFA laisses moi te dire que le MALI a fait le poteau pendant des années avant d’être accepté au sein de l’UMOA. Si c’était une erreur, dis moi pourquoi réintégrer la zone Franc a été une bêtise de la part MALI. Tu peux continuer à écouter les énergumènes de Afrique Média qui pour la plupart sont des profanes en économie te dire que le FCFA est auteur de tous les maux d’Afrique. Ils sont à la botte des leaders corrompus qui veulent canaliser les esprits sur la France afin de voler copieusement leurs peuples ignorants. Tu parles de 1984, moi je te fais savoir que avant 1984 le budget national du MALI n’atteignait même pas 50 milliards FCFA. Par exemple le budget de 1979 ou 1980 était 82 milliards de Francs Maliens, soit 41 milliards FCFA. En 1982 c’était un plus, mais n’atteignait pas 100 milliards Francs Maliens (par exemple la douane a été félicitée d’avoir fait un record annuel de 37 milliards de recettes). Aujourd’hui le fils du président, à lui seul vole plus que ça en une année dans le budget militaire qui est 550 milliards FCFA/an. Dis moi le tort que le FCFA a causé au MALI ?

    Aujourd’hui le salaire mensuel de IBK est plus élevé que le salaire annuel de Donald TRUMP. Au lieu de dénoncer ce vol en bande organisée de nos maigres ressources, vous courez derrière le coupable imaginaire de notre pauvreté. Que le MALI utilise le FCFA, le ROUBLE ou le dollar, cela change quoi si le Président du Mali est 12 à 13 fois mieux payé que le Président du pays le plus puissant du monde ?

    Si les tapageurs de Afrique Média était des gens sérieux, au lieu de passer toute l’année à accuser l’Occident, ils allaient attirer l’attention des peuples sur la mauvaise gouvernance et la gloutonnerie des dirigeants Africains. Heureusement pour eux, il y a des idiots pour avaler toutes les bêtises qu’ils balancent ….

    • MANGWANA KANYON COMPAORÉ, MAITRE FÉTICHEUR Á M'PETIONA, COMMUNE RURALE DE SOMASSO, CERCLE DE BLA, RÉGION DE SÉGOU, MALI JAMANA KOLO

      “Tu parles de 1984, moi je te fais savoir que avant 1984 le budget national du MALI n’atteignait même pas 50 milliards FCFA. Par exemple le budget de 1979 ou 1980 était 82 milliards de Francs Maliens, soit 41 milliards FCFA. En 1982 c’était un plus, mais n’atteignait pas 100 milliards Francs Maliens (par exemple la douane a été félicitée d’avoir fait un record annuel de 37 milliards de recettes). ”

      POUR NE MARQUER QUE CELA, FAUTE DE TEMPS, CAR J’ AUTRES CHOSES Á FAIRE.

      AS-TU TENU COMPTE :
      1 – DU FACTEUR DÉMOGRAPHIQUE , DANS SA STRUCTURE NON-LINÉAIRE, DANS CETTE COMPARAISON ABSURDE DES BUDGETS..?

      2 – DES INFLATIONS Á PLUSIEURS NIVEAUX MONÉTAIRE DONT ON NE TE DIRA JAMAIS DANS LA PRESSE , NI DANS LES CURSUS UNIVERSITAIRES. J’ AI EU Á CALCULER L’ INCIDENCE EXPONENTIELLE DE L’ INFLUENCE DE L’ INFLATION CAUSÉE ET EXPORTÉE PAR LE DOLLAR US, DANS LE RESTE DU MONDE DEPUIS 1953, LA DYNAMIQUE ET LA STRUCTURE DE CETTE INFLATION, LA DÉPENDANCE STRUCTURELLE DES MONNAIES EUROPÉENNES Á L’ EURO-DOLLAR (LE DOLLAR US EN CIRCULATION HORS DES USA), LE PRIX DU PÉTROLE ET SA DYNMIQUE TEMPORAIRE, DIFFÉRETIELLE ET CUMMULATIVE DURANT LA PÉRIODE QUE MENTIONNES???

      3 – …
      4 – …
      5 – ….

      J’ AI EU UN LOOK SUR LE MARCHÉ ET CERTAINES COULISSES DES MONNAIES Á TRAVERS LE “HIGH FREQUENCY TRADING” , PAS DEVANT LES ÉCRANS, MAIS BIEN DERRIERE, LÁ OÚ TOUT EST DIT SANS COMPLEXE NI TABOU….

      FAUTE DE TEMPS, JE NE POURRAI PAS REMPLIR LES 3, 4 ET 5 e POINTS.

      EN PLUS JE N’ AI PAS VOCATION Á TOUT DIRE ICI, “SAA DOGOLÉN DÉ BI KOKO KOSSÉBÉ…”…

      • Ah bon, tu as tellement à faire que tu ne peux pas dire ce qui est la faute du FCFA dans notre situation ? Tu as raison quand tu dis que j’ai oublié le facteur démographique et l’inflation monétaire. Je te rappelle que je ne les ai pas oubliés, c’est des choses que je ne connais pas car je ne les ai pas appris à l’école. Par contre je sais comparer après avoir fait le constat:

        La CMDT dont la production dépassait rarement 120 milles tonnes de coton a été transformée pour devenir en moins de 2 ans la principale source de revenus du Trésor Public (60 % des recettes) avec une production annuelle de 650 milles tonnes.

        La production d’or qui était moins de 5 tonnes par an a atteint plus de 60.

        Je ne sais pas si après le départ du régime de GMT la population aussi à été multipliée par 10 en l’espace de 2 ans…..

        Pour 1000 auttes raisons comme celles-là c’est la gouvernance et la gestion que je blâme, pas la monnaie.

  2. J’ai remarqué que ces deux vauriens ”Sangare” et ”MANGWANA KANYON COMPAORÉ, MAITRE FÉTICHEUR Á M’PETIONA, COMMUNE RURALE DE SOMASSO, CERCLE DE BLA, RÉGION DE SÉGOU, MALI JAMANA KOLO” sont toujours sur le site quand il ya un article de M. Traore. Ils ne font que s’attaquer au Monsieur parce qu’il est le fils de Moussa Traore et non pour le contenu de ses articles. Décidément, des gens vraiment dérangés. Évidemment, l’education et la moralité manquent chez beaucoup de gens. Trouvez vous de quoi vous occuper nullards, la vie est courte. M. Traore sera toujours là. Vous ferez mieux de vous y habituer, hommes sans vergogne.

  3. MANGWANA KANYON COMPAORÉ, MAITRE FÉTICHEUR Á M'PETIONA, COMMUNE RURALE DE SOMASSO, CERCLE DE BLA, RÉGION DE SÉGOU, MALI JAMANA KOLO

    MON PERE A SAUVE LES FESSES DE GMT PAR SOLIDARITE HUMAINE MAIS NE S EST JAMAIS VENDU A LUI!

    UNE SEULE QUESTION Á BOUGA ET AU PEUPLE MALIEN DANS SON INTÉGRALITÉ :

    – EN 1984 , “GÉNÉRAL” MOUSSA TRAORÉ, LE “PRÉSIDENT” DE LA RÉPUBLIQUE DU MALI, A SUPRIMÉ LE FRANC MALIEN ET RECONDUIT LE PEUPLE MALIEN, LA CHAINE AU COU, LE COUTEAU Á LA GORGE, DANS LA SERVITUDE MONÉTAIRE, DONC EXISTENCIELLE, DE LA FRANCE COLONIALISTE.

    + QU’ EN PENSE LE REJETON BOUGA ???

    + POURQUOI PERSONNE NE VEUT FAIRE PARLER “GÉNÉRAL” MOUSSA TRAORÉ ET YOUNOUSSI TOURÉ?

    + OÚ SONT PASSÉES LES CENTAINES DE TONNES D’ OR PROPRIÉTÉ MATÉRIELLE DU PEUPLE MALIEN ??

    + POURQUOI LE REJETON BOUGA N’ A JAMAIS UN SEUL MOT DANS LES DISCUSSIONS TOUCHANT LE FRANC CFA ???

    Á SAVOIR QUE , ET “GÉNÉRAL” MOUSSA TRAORÉ, ET YOUNOUSSI TOURÉ, TOUS SONT VIVANTS, TRAINENT LEURS FESSES Á BAMAKOU, LE PLUS LACHEMENT POSSIBLE…

    • “MANGWANA KANYON COMPAORÉ, MAITRE FÉTICHEUR Á M’PETIONA, COMMUNE RURALE DE SOMASSO, CERCLE DE BLA, RÉGION DE SÉGOU, MALI JAMANA KOLO ” le vrai Laloko. Toi, tu dois te retirer de la conversation des personnes qui peuvent réfléchir. Nalomant!

      • MANGWANA KANYON COMPAORÉ, MAITRE FÉTICHEUR Á M'PETIONA, COMMUNE RURALE DE SOMASSO, CERCLE DE BLA, RÉGION DE SÉGOU, MALI JAMANA KOLO

        DONC, TU PENSES QUE TOUT VA BIEN AVEC LE FRANC CFA ??

        • “MANGWANA KANYON COMPAORÉ, MAITRE FÉTICHEUR Á M’PETIONA, COMMUNE RURALE DE SOMASSO, CERCLE DE BLA, RÉGION DE SÉGOU, MALI JAMANA KOLO” Tu es simplement mal élevé. Insulter le père d’autrui simplement parce qu’il est mieux que tu toi dans tous les sens. Un enfant mal élevé vient bien sûre d’une famille sans éducation. On n’a pas besoin d’imaginer qui sont tes parents ou d’où vient tu. Enfant sans moralité et loin de la noblesse humaine.

          • MANGWANA KANYON COMPAORÉ, MAITRE FÉTICHEUR Á M'PETIONA, COMMUNE RURALE DE SOMASSO, CERCLE DE BLA, RÉGION DE SÉGOU, MALI JAMANA KOLO

            Mamariba,

            MOI, MON PERE A SAUVE LES FESSES DE GMT PAR SOLIDARITE HUMAINE MAIS NE S EST JAMAIS VENDU A LUI!

            CET EVENEMENT A ETE SUIVI PAR TOUT LE MALI. JE DIS BIEN PAR TOUT LE MALI.

            BOUGA, S’ IL ME LIT, ALORS QU’ IL AILLE DEMANDER SON PERE FOUTOU ET TRAITRE.

            QUANT Á TOI, JE TE CONSEILLE DE NE PAS M’ INSULTER, NI MES PARENTS, CAR JE NE T’ AI PAS INSULTÉ, NI TES PARENTS.

            JE METS MON COMPTEUR Á ZÉRO: POUR TE DONNER UNE NOUVELLE CHANCE.

            MAIS SI TU PERSISTES Á M’ INSULTER OU Á INSULTER MES PARENTS, ALORS, IL NE ME RESTERA QUE TU PUNIR POUR LE RESTE DE TA VIE.

            COMPRIS???

        • Ton père ne saurait sauver ses propres fesses a plus forte raison sauver quelqu’un d’autre. Donc, ton faux combat est à propos de ton père qui a échoué sa vie comme toi même. Lâche, présente toi comme M. Traore le fait au grand publique. Tel père, tel fils alors. Tu termineras ta vie a te plaindre sur ce site sans pouvoir avoir satisfaction dans la vie. Je vois maintenant pourquoi tu es dérangé. I kera i faye, échec en totalité. La seule solution pour toi serait de te noyer dans le marigot non loin de toi. Fugaride be bo fugari dela.

  4. Yugubane
    Tout à fait d’accord qu’on ne doit JUGER que les ARGUMENTS.
    Mais on peut aussi DÉNONCER L’HYPOCRISIE de certains hommes publics
    CHEICK BOUCADRY TRAORÉ en est un, pas à raison de sa filiation avec l’ancien président, mais pour avoir tenté une incursion dans la vie politique.
    Si on avait suffisamment DÉNONCER L’HYPOCRISIE d’IBK juste après sa démission de l’ADEMA PASJ, on n’en serait pas là.
    Quand IBK, brusquement, commence ses formules islamiques, quel malien n’a pas été surpris de ce changement radical?
    Le but n’était il pas de séduire cette communauté musulmane très majoritaire dans l’électorat?
    Quand il se met à critiquer la gouvernance d’ATT, comme exactement fait ici Mr TRAORÉ contre lui, les naifs se sont mis à le soutenir, à croire qu’il vaut mieux qu’ATT, contribuant à contaminer une majorité analphabète de nos compatriotes.
    On s’est même débrouillé à convaincre certains que le pouvoir ATT et AOK, c’est la même sauce pour discréditer SOUMAILA CISSE soutenu par AOK contre IBK.
    Quand le fils du dictateur dit CETTE PARENTHÈSE PRÉTENDUMENT DÉMOCRATIQUE, il veut dire aux maliens que vous avez eu tord de suivre des personnes qui vous ont manipulé contre le régime UDPISME qui tenait bien le pays.
    Une HYPOCRISIE sous tend “ce long argumentaire de Mr TRAORÉ”que je DÉNONCE.
    Ses arguments sont pertinents comme ceux d’IBK contre ATT.
    Il espère aussi profiter de la naïveté des maliens comme l’a fait IBK.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

    • Une lutte sans direction! Un farfelu sans cause réelle. Tu es vraiment un homme perdu Sangare. Tu veux lutter contre quelqu’un qui ignore ton existence. Tu veux défendre une démocratie qui a détruit le Mali. Tu es trop petit pour cela.

  5. SANGARÉ le romancier, peux-tu pointer du doigt un seul point dans ce long argumentaire de Mr TRAORÉ qui ne soit vrai ? Si toutefois ce qu’il dit est vrai, qu’avons-nous à foutre de son ascendance ? Qu’il soit fils de GMT, de MAO, de, de SUNJATA, de MANDELA, de GANDHI ou de MACRON n’a aucune importance. Nous sommes là pour juger les arguments et non pour juger les personnes qui les avancent.

    C’est avec tes jugements impartiaux que tu es parvenu à faire de Soumaïla CISSÉ une perle propre au fond de la latrine ADEMA. Quand Soumi, IBK et compagnons créaient un clan ADEMA au sein de la plus grande enterprise d’état (CMDT) et un clan CMDT au sein du parti au pouvoir (ADEMA), ce n’était pas de la dictature qu’ils s’inspiraient.

      • Sans cette “prétendue parenthèse démocratique “ , tu n’allais pas avoir la chance de présenter candidat aux élections.
        C’est vrai que nos dirigeants ont échoué mais c’est mieux qu’a La dictature de GMT, nos ors volés à chaque décollage de la Sabena.

  6. Merci Monsieur Traoré de cette contribution précieuse.
    Une contribution courageuse, brillante et tellement vraie.
    J’ai souvent lu vos interventions, cette fois-ci, j’ai eu une impression de montée en gamme aussi bien dans la forme que dans le fond.

    Surtout, ne cherchez pas à répondre aux nains d’esprit qui vous jugent à travers votre géniteur, vous serriez obliger de vous rabaisser jusque dans les caniveaux pour les combattre tant leur argumentaire est vile et rampante.

    J’aurais pu écrire le même article si j’avais votre talent et votre courage.
    J’aime pourtant ce pays.
    je souffre tous les jours de le voir descendre sans cesse dans les ténèbres de l’ignorance et de la misère. Une misère sans poésie qui nous arrache les derniers lambeaux de notre dignité.

    Ce pays qui devrait être notre fierté est aujourd’hui notre honte.
    Et Encore, Votre texte n’effleure que la surface des maux qui nous accablent malgré sa richesse.
    Albert Camus disait justement que : ne pas nommer les choses c’est nier notre humanité.
    Enfin un article sans concession.
    Un article sans fioriture.
    Il m’a fallu consulter deux ou trois fois un dico pour saisir le sens de certains mots.
    Notre Président qui s’affiche, sans gêne, avec des dictionnaires en conseil de ministre, comme si les Maliens devaient se nourrir de ses expression latines, trouvera là une occasion de les consulter..
    Quand dans l’un des derniers pays au monde le soucis du chef d’Etat se résume à l’emploi ou le contre-emploi des foutaises latines, on peut légitimement craindre pour l’avenir.

    Comme l’écrivain, je cherche la nuit pour pleurer.
    Ceux-là qui devraient nous relever la tête nous l’ont enfouie dans la boue..

  7. Je Pense que les Maliens trop a IBK le Français pure Souche! !!Tout ce qu’il peut vous offrir pendant ses mandats c’est la garantie que Vous aurez “votre aide au developpement” prevue par la France. Les Restes vont a son Cher Pays!!!
    Quand il finira son mandat, il n’ya que la France qui puisse l’acceuillir et il le sait. Il s’est Sacrifié pout sa Patrie la France. Mais les Maliens qui pleurent ont contribué pour ke second mandat, un “mandat-succide-collectif” !!!! Aw tè allah taa konnô?

  8. Alkaye toure
    On n’attaque pas “une personne parceque son père fût”,mais on attaque un système à travers une personne qui défend son père.
    Le système c’est la PRIMAUTÉ DE L’INTÉRÊT INDIVIDUEL SUR L’INTÉRÊT GÉNÉRAL.
    Quel argument, il te faut plus que cette expression largement usitée pendant la dictature militaire CELUI QUI NE PROFITE PAS DES DENIERS PUBLICS PENDANT QU’IL EN L’OCCASION EST MAUDIT pour te convaincre que MOUSSA TRAORÉ a laissé un héritage très lourd à l’ère démocratique difficile à porter.
    Un bon régime laisse un bon bilan à son successeur comme l’a fait MODIBO KEITA et ALPHA OUMAR KONARE.
    MOUSSA TRAORÉ a profité des nombreux outils industriels et une société façonnée pour servir l’État du régime socialiste.
    ATT a profité d’une économie très performante et surtout un pays CRÉDIBLE,après vingt trois ans de dictature sanguinaire corrompu de MOUSSA TRAORÉ, D’ALPHA OUMAR KONARE lui permettant d’engager rapidement des investissements sur toute l’étendue du territoire.
    ALPHA OUMAR KONARE a hérité d’une économie tellement détruite qu’arrivé à payer à temps, chaque mois, les fonctionnaires était une grande performance.
    Cette société façonnée pendant vingt-trois ans empêche notre démocratie de décoller permettant aux nostalgiques de la dictature militaire de faire savoir à la génération récente que l’ère de la dictature était meilleure.
    Une ère dictatoriale qui avait du mal à payer ses fonctionnaires et osent nous dire qu’elle avait une armée très performante alors que celle-ci a été incapable de mater une rébellion contrairement à celle de MODIBO KEITA.
    On n’a beau profité de la défaillance de l’ère démocratique pour se donner une crédibilité, le poids de l’histoire pèse.
    Sinon, ce régime ne serait jamais balayé par un soulèvement populaire obligeant ses affidés (ATT, BIRUS, ANATOLE SANGARE…)à abandonner leur mentor MOUSSA TRAORÉ pour se mettre du côté du peuple.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

    • Sangare, vous êtes un farfelu menteur. M. Traore n’a jamais défendu le régime de son père. Au contraire, il a toujours eu des problèmes avec le régime. Vous savez avancer des excuses bidons.

      • M. Alkaye Toure, Ne perdez pas votre temps avec des farfelus (comme vous le dites) comme Sangare. Ils n’ont pas d’autres vie que prendre des miettes ailleurs pour défendre les démocrates qui ont détruit notre pays. Il pense se rendre important en avançant des “salades” quand l’article de quelqu’un d’important est publié sur maliweb. Une chose est sure, M. Traore ignore l’existence de ce pauvre mec. Laissez le donc dans sa ridicule soi disant lutte. Il va mal se réveiller très bientôt. Mdr!

  9. “…Il est temps que nos actions conduisent à l’inscription de notre nom sur leur liste noire de personnes à faire taire ou abattre comme Clément Dembélé et autres.

    Nous les prions de graver notre nom sur leur liste noire –..”

    IBK A BIEN APPRIS DE TON PERE “LE GRAND REPUBLICAIN” Mr TRAORE. MAIS PASSONS: DITES LEUR D’Y AJOUTER MON NOM AUSSI…..
    IL EST TEMPS QUE LES MALIENS PENSENT A SE SACRIFIER POUR CE PAYS…..

  10. “La réputation du Mali en tant que leader régional compétent en est détruite. Dans les mois à venir, les résultats de nos actions définiront notre pays pour la génération future…..”
    MAIS C’EST SURTOUT LES QUALITES DU REMPLACANT D’IBK QUI EST IMPORTANT….
    DANS LES ANNEES 80, ZOU EST VENU SAUVER LE MALI ET LES FESSES DE GMT. ENSUITE EN 1991, CE MEME GARS EST VENU, EN 14 MOIS MIS LE PAYS SUR LES RAILS… JE N’AI JAMAIS COMPRIS COMMENT LES MALIENS ONT LAISSE ZOU POUR VENIR S’ENQUIQUINER D’UN GUEUX DE LA TREMPE D’IBK

  11. “Il y a des signes qui ne trompent pas : le lourd silence présidentiel lors de l’enlèvement crapuleux du chef de l’opposition, la disparition de journalistes, l’emprisonnement des opposants et leaders de la société civile, l’instrumentalisation régulière de la justice et enfin un fait inaugural mais non moins majeur, la mise aux ordres de la cour constitutionnelle aux vues et au su de tout le monde, sommée de réorganiser le linéament des résultats des urnes selon les désirs du président. Sommes-nous encore en République ou avons-nous basculé en Satrapie ?..” IL RESTE AU PEUPLE DE REPONDRE A CETTE QUESTION ET ENSUITE DE PRENDRE SES RSPONSABILITE POUR … CHANGER

  12. “La fin d’une parenthèse prétendument démocratique”???
    “Cette classe politique n’est pas une chance pour la Mali”????
    “IBK qui en est le guide a non seulement sapé la fonction publique, mais encore plié les institutions du pays à sa volonté”????
    C’est le pouvoir conduit par IBK depuis 2013 qu’on dénonce ou ce sont les actes posés depuis le renversement de la dictature militaire et sanguinaire de MOUSSA TRAORÉ?
    PARENTHESE PRÉTENDUMENT DÉMOCRATIQUE trahit une aigreur d’avoir perdu le pouvoir le 26 MARS 1991 qu’on nourrissait le rêve de l’hériter comme tente de le faire aujourd’hui IBK pour son fils.
    QUI S’ASSEMBLE, SE RESSEMBLE.
    MOUSSA TRAORÉ et IBK ne sont-ils pas amis contre, il faut bien le préciser, ALPHA OUMAR KONARE,celui qui incarne l’antithèse de la dictature militaire?
    IBK reproduit à l’identique le régime clanique de MOUSSA TRAORÉ, à la différence qu’il exerce dans un ENVIRONNEMENT DE GUERRE.
    Aucune démocratie au monde n’est parfaite.
    Celle entamée à partir du 8 juin 1992 a ses imperfections qu’il faut améliorer, mais dire qu’il faut fermer cette expérience qui vient de débuter, c’est pour la remplacer par quoi?
    L’expérience démocratique de l’UDPM?
    Cette expérience qu’on appelle aigrement “une parenthèse prétendument démocratique”a été entachée par un ESPRIT initié et cultivé à partir du 19 novembre 1968.
    Pendant vingt-trois ans, on a façonné ce malien qui fait honte aujourd’hui c’est-à-dire celui qui privilégie son intérêt personnel au détriment de l’intérêt général, qui a délaissé le savoir pour le matériel.
    QUAND LES OFFICIERS SUBALTERNES INCULTES PRENNENT LE POUVOIR ÇA NE PEUT FINIR QUE PAR LAISSER UNE SOCIÉTÉ INCULTE IMPRESSIONNÉE PLUS PAR LE MATÉRIEL QUE PAR LE SAVOIR, SURTOUT S’ILS FONT PLUS DE DEUX DÉCENNIES AU POUVOIR.
    L’ère démocratique a hérité de cette société.
    Une erreur fatale, après la chute du dictateur, a conduit à mettre en place une LOI FONDAMENTALE qui n’est pas adaptée à la société héritée privilégiant SE SERVIR, NON SERVIR L’ÉTAT.
    CELUI QUI NE PROFITE PAS DES DENIERS PUBLICS PENDANT QU’IL EN L’OCCASION EST MAUDIT exprime exactement l’esprit qu’a laissé MOUSSA TRAORÉ.
    Il fait fureur aujourd’hui.
    Le KOKADJE réclamé par les manifestants tués comme des animaux n’a pas été reflété dans la LOI FONDAMENTALE.
    L’exercice de la démocratie dans le cadre de cette LOI FONDAMENTALE NON ADAPTÉE a favorisé lES BANDITS DE GRANDS CHEMINS FAÇONNÉS PAR VINGT TROIS ANS DE DICTATURE MILITAIRE.
    On ne pouvait que finir par produire un régime de MOUSSA TRAORÉ bis.
    Le premier fils de MOUSSA TRAORÉ est entrain de dénoncer ce que son père a laissé comme héritage.
    Est-il vraiment fier de son père comme il le prétend?
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

    • MANGWANA KANYON COMPAORÉ, MAITRE FÉTICHEUR Á M'PETIONA, COMMUNE RURALE DE SOMASSO, CERCLE DE BLA, RÉGION DE SÉGOU, MALI JAMANA KOLO

      LES REJETONS DES TRAITRES Á LA NATION NE VOIENT QUE LES PLACES TENUES PAR LEURS PERES.

      C’ EST AUBPEUPLE MALIEN D’ Y TROUVER UNE SOLUTION DÉFINITIVE.

      • Les Bambaras disent que quand tu n’as rien a dire, il dire que le poisson nage dans l’eau. Le fessus de “MANGWANA KANYON COMPAORÉ, MAITRE FÉTICHEUR Á M’PETIONA, COMMUNE RURALE DE SOMASSO, CERCLE DE BLA, RÉGION DE SÉGOU, MALI JAMANA KOLO” est toujours là a se plaindre des enfants des anciens dignitaires pour avoir été plus nantis par Dieu que lui. La seule chose qui te reste est de tirer les poiles de ton arrière-train publiquement. Son père! son père! Ton père est comment? comme les ivoiriens disent. Nullard.

        • C EST ALLAH DES ETRANGERS QUI VOUS FAIT RICHES NON? COMMENT POURRIEZ VOUS FAIRE QUELQUE CHOSE POUR VOTRE PEUPLE?

          SON PERE A SAUVE LES FESSES DE GMT PAR SOLIDARITE HUMAINE MAIS NE S EST JAMAIS VENDU A LUI!

          • MANGWANA KANYON COMPAORÉ, MAITRE FÉTICHEUR Á M'PETIONA, COMMUNE RURALE DE SOMASSO, CERCLE DE BLA, RÉGION DE SÉGOU, MALI JAMANA KOLO

            MERCI Á ZANKÉÉ D’ AVOIR DIT LA VÉRITÉ CRUELLE QU’ ELLE SOIT..!

    • Pauvre Sangare. Tu vas continuer sur ton chemin seul. Les maliens ont été longtemps édifiés à propos du regime de Moussa Traore. Votre classe politique a été discrédité. Donnez nous des arguments valables pour vous défendre (s’il y en a) au lieu de vous attaquer à une personne parce que son père fût. Essayez de nous prouver que ce qu’il dit est faux (si vous avez l’intelligence), autrement, gardez vos salades pour vous même.

  13. Merci M. Traore. Vous êtes le seul homme politique à refuser le partage du gâteau et le seul à faire face à la vérité. Bon courage! Ne laissez point vos détracteurs vous faire virer de direction.

  14. Au Mali aujourd’hui, Ibrahim Boubacar Keita et ses alliés refont le pouvoir judiciaire en changeant les règles pour faire passer le pouvoir à son fils.

  15. Les autocrates comme IBK utilisent l’État pour faire avancer leurs intérêts personnels. Pour eux, les intérêts de l’État sont synonymes des intérêts du leader, et ils utilisent donc le pouvoir du gouvernement pour se protéger aux dépens du peuple. Ils volent, emprisonnent des opposants politiques, truquent les élections et punissent la dissidence.

  16. Bouga tu sais tres bien que Boua le ventru IBK est tres paresseux, tres incompetent et tres incapable, tu sais qu’il passe le clair de son temps a dormir, alors tu veux changer Boua le ventru IBK c’est demander au caiman de s’asseoir sur un tabouret. Le people Malien va continuer a souffrir et a reculer sur tous les fronts de son developpement. Les Maliens vont continuer a souffir et mourrir de faim, de soif et de la maladie sinon des mains criminelles des jihadistes terroristes

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here