Merci Président Poutine, rempart contre l’Occident et ses valets

2

D’aucuns avaient cru que la disparition de l’Union des Républiques Socialistes et Soviétiques (URSS) était la fin du bipolarisme (l’Ouest et l’Est) et la voie ouverte à la domination occidentale sur le monde, c’est-à-dire à un monde unipolaire occidental.

Le dessein des fossoyeurs de l’URSS était de livrer le monde à l’impérialisme et au capitalisme occidentaux. Les faits actuels leur donnent tort. Non seulement l’Occident et ses valets ne dominent pas le monde, mais sont sur la défensive en Iran et particulièrement en Syrie.

La Chine populaire et principalement la Russie de Vladimir Poutine empêche l’Occident et ses valets de dicter leurs conditions au reste du monde. La Russie de Poutine n’hésite pas à s’opposer frontalement aux puissances du mal, l’Occident et ses valets.

Depuis la liquidation de l’URSS et avant le règne du Président Vladimir Poutine, les Etats-Unis et ses valets ont dominé le monde en s’ingérant impunément dans les affaires intérieures du reste du monde et en leur imposant leurs serviteurs.

Les élections contrôlées par l’Occident doivent se conclure par l’arrivée ou le maintien des serviteurs des intérêts occidentaux. Ainsi, ” la démocratie à l’Occidentale ” est sauve. Les dirigeants anti-occidentaux, au service de leur peuple, sont combattus. On organise des pseudo-soulèvements populaires pour les renverser (Kadhafi, Assad, Mugabéet autres). Les soulèvements populaires réels et justes contre les pouvoirs dictatoriaux inféodés à l’Occident sont abandonnés à leur sort (Burkina Faso, Burundi, Tchad, Cameroun, Congo).

Les discours pro-démocratiques abondent sans impact réel sur la situation politique. Le Conseil de sécurité, garant de la paix dans le monde, est devenu l’instrument de la politique belliqueuse de l’Occident. C’est pourquoi le Président Vladimir Poutine a bloqué les résolutions occidentales au Conseil de Sécurité sur la Syrie et l’Irak. Cette situation a conduit l’Occident à se passer du Conseil de Sécurité et a procédé aux interventions militaires unilatérales en violation de la charte des Nations Unies (Irak de Saddam).

L’intervention russe en Syrie  est la réponse à ces agissements négatifs. Le soi-disant soulèvement populaire contre le Président ASSAD a été armé et orchestré par l’Occident et ses valets et n’a aucun fondement objectif. Si ce soulèvement était légitime et juste, ASSAD n’aurait pas pu tenir plus de quatre ans.

Bachar père et fils se sont toujours opposés aux intérêts et aux dominations Occidentaux ; ce qu’a compris le Président Poutine. L’Occident et ses valets se trouvent pris à leur propre piège à savoir les interventions unilatérales dans le monde sans mandat de l’ONU (Irak, Afghanistan, Yémen, Afrique Subsaharienne, …). Le Président Poutine vient de mettre en garde les USA contre des bombardements unilatéraux de la Syrie de ASSAD. Les missiles anti-aériens S 300 et S 400 russes sont prêts pour abattre tout avion américain qui se hasarderait à attaquer l’Armée et le peuple syriens.

Deux blocs se font face, l’Occident et ses valets d’une part et, la Russie de Vladimir Poutine et ses alliés d’autre part. L’Occident mené par les Etats-Unis a en face la puissance militaire russe qui ne plie pas. Le monde a perdu l’URSS mais a gagné le Président POUTINE.

 

Tiécoro Diakité

Docteur en Economie du Développement (Paris I)

Diplômé expertise comptable (Paris I)

Ancien Expert principal du BIT

Lauréat International AWARD 2008

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Si tous ces gros diplômes ne vous ont pas permis d’avoir un esprit plus critique, je me demande où on va.Quand vous évoquez le nom des sanguinaires comme Bachard et son père, je suis surpris. Aussi, sachez que toute l’action de Poutine vise à se donner un espace pour respirer. Poutine n’agit pas par conviction idéologique,mais pour la géo-stratégie RUSSE.

    • Un Couteau A double tranchant,
      Neanmoins il faut absolument un Equilibre dans Ce monde DE Vampires.
      Mais à quel PRIX???

Comments are closed.