Professeur Mouhamed Aly Thiam à propos du nord du Mali “Iyad Ag Ghali a été renvoyé de l’Arabie Saoudite, tout simplement, il était devenu persona non grata”

10
Mohamed Aly Thiam

Bismillahi, Rahmani, Rahim

Je commence par le nom de Celui qui a dit dans le Coran, sourate 4 Les Femmes (An-Nissa), verset 94 : ” Ô les croyants! Lorsque vous sortez pour lutter dans le sentier d’Allah (jihad), voyez bien clair (ne vous hâtez pas) et ne dites pas à quiconque vous adresse le salut (de l’Islam): “Tu n’es pas croyant“, convoitant les biens de la vie d’ici-bas. Or c’est auprès d’Allah qu’il y a beaucoup de butin. C’est ainsi que vous étiez auparavant; puis Allah vous a accordé Sa grâce. Voyez donc bien clair. Allah est, certes, Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites”.

Je prie ensuite sur l’homme à qui ce verset a été révélé et qui a dit : ” La meilleure guerre sainte (jihad) consiste pour l’homme à lutter contre ses propres passions, à tenir une parole de vérité face à un dirigeant injuste “. Un jour, l’oiseau du prophète et roi Salomon avait disparu. Salomon fut fâché et le fit savoir à son oiseau. Cependant, ce dernier lui fit part de son émerveillement par rapport au royaume de Saba où les habitants vénèrent le soleil. En effet, Dieu révéla ceci dans la sourate 27 Les fourmis (An-Naml), verset 22 “….et je t’apporte de Saba une nouvelle évidente”.

Moi, je ne vous apporte pas quelque chose de Saba mais de la Mecque. Ma première déception fut lorsque le Gouvernement Mauritanien livra l’ancien chef des services de renseignement libyens (Abdallah Senoussi) muni d’un passeport malien au Gouvernement Libyen, en septembre dernier. J’étais chez un ami arabe, entrain de regarder la chaîne de télévision Aljazeera, qui me dit “cela concerne-t-il Somalie ou Mali?“. Je lui répondit “c’est chez nous au Mali“. Cela donne l’image que le Mali n’est pas un pays sérieux. Ma deuxième déception fut l’absence de débats contradictoires ou le déficit criard de communication du Gouvernement actuel.

Lorsque vos ennemis mènent la propagande et brandissent l’Islam comme motif de guerre alors il faut les affronter sur le terrain de l’Islam. Le Gouvernement ne fait rien pour contrarier les soi-disant islamistes, ni sensibiliser la population. Chaque acte de défiance à la nation malienne est suivi comme d’habitude de communiqué laconique, pire nous avons maintenant un Gouvernement élargi sans porte parole. Si c’était un autre pays, le Gouvernement allait faire intervenir d’éminents spécialistes pour débattre de la charia que les soi-disant islamistes nous ont apportée. Depuis le début de la crise à la mi-janvier 2012, je ne cesse de voir les images du Mali sur les chaînes arabes et maghrébines, particulièrement sur Aljazeera. Ces dernières semaines, ce sont les coupes de main et de pieds, les coups de fouet, les destructions de mausolée, etc. Récemment, les soi-disant islamistes ont refusé l’accès d’une femme enceinte à un hôpital au Nord du Mali au motif qu’elle ne portait pas de longue tenue noire et de polo en dessous pour couvrir tout son corps (burqa). Comme la femme portait un simple voile (hijab) alors elle leur paraissait insuffisamment couverte. Elle accoucha finalement dehors devant l’hôpital. Cet acte est inhumain.

En guise d’exemple, le Calife Omar entendit des pleurs d’enfants une nuit alors qu’il marchait dans les rues à Médine. Omar qui appartenait à la noblesse de la Mecque et à sa classe dirigeante bien avant sa conversion, s’approcha et demanda à la femme dans la rue obscure : “Pourquoi vos enfants pleurent-ils?“. La femme répondit : “Ils ont faim et nous n’avons pas eu à manger“. Omar se chargea immédiatement, lui même, de leur apporter des vivres sur son dos. Il ne s’était pas poser la question de savoir si la femme était voilée ou non, l’urgence pour lui était le sort des enfants qui pleuraient sans cesse. Ceci nous édifie sur le côté humain qui l’emporte sur l’exécution aveugle des lois ou textes. Vous, qui aviez laissé cette femme accoucher dehors, êtes-vous humains? Etes-vous plus droits que Omar. Non, vous êtes certes des assassins.

Je suis d’accord avec le voile en tant que musulman car Dieu demande aux femmes de se couvrir mais la couleur noire vient d’où?. Pourquoi cette créativité, ce rajout de la couleur? Sachez qu’il vous est interdit d’innover. J’invite à lire la sourate 24 La lumière (An-Nûr), dans laquelle Dieu dit au verset 31 : ” Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines…..”.

Concernant la destruction des mausolées, sachez que toutes les grandes personnalités de l’Islam ont leurs tombes en Syrie, en Irak, en Palestine, en Arabie Saoudite et précisément à Médine, il y a en 10000 pour la famille et les compagnons du prophète Mahomet (PSL). A Ouhoud, il y a la tombe de Hamza (oncle du prophète) et Musaab Ben Oumaïri (premier ambassadeur envoyé par Mahomet à Médine pour enseigner la religion). Les personnes vont prier pour eux à leurs mausolées (visite aux tombes) mais pas pour leur demander quelque chose, ils font partie de notre patrimoine.

L’Islam nous demande la paix et la tolérance. Pourquoi s’en prendre à des civils innocents (otages) ? Quel Islam vous autorise à violer les droits d’un individu non combattant ? Qui vous autorise à ôter la vie à un civil non combattant? Dieu dit dans la sourate La Vache (Al-Baqarah), verset 190 : Combattez dans le sentier d’Allah (jihad) ceux qui vous combattent, et ne transgressez pas. Certes, Allah n’aime pas les transgresseurs!“.

Je veux que le peuple malien sache que partout dans le monde, ces gens sont combattus lorsqu’ils veulent imposer leur vision de l’Islam. Selon le Gouvernement Tunisien, environ 3000 jihadistes sont arrivés en Tunisie en provenance d’Afganistan et du Pakistan. Le Président tunisien Moncef Marzouki, allié des islamistes, demande de les combattre en les qualifiant de cancer pour son pays. Récemment, un des jihadistes de l’assassinat de l’ambassadeur américain à Benghazi (Libye) a été tué en Egypte.

Un de leurs semblables est rentré le mois dernier dans une mosquée en Afghanistan, le jour de la prière de Tabaski, en se faisant explosé. Non seulement il se tue lui même mais il tue 41 autres personnes innocentes. Le même comportement inhumain se produit régulièrement au Nigeria où leurs semblables se font exploser dans des églises en tuant des civils innocents. C’est cela votre religion?

Mais cela ne me surprend pas. Je me rappelle qu’il y a 33 ans (en novembre 1979), un groupe semblable, lourdement armé, était rentré dans la Kaaba (au sein de la mosquée sacrée) juste à la fin du pèlerinage. Comme d’habitude les prières sont faites sur les corps à l’intérieur du lieu saint, ils avaient dissimulé des mitraillettes sur des brancards détournant ainsi l’attention de tout le monde. Ils avaient réussi à prendre le contrôle de la mosquée Al-Masjid Al-Haram de la Mecque. Ce jour, ils ont tué des milliers de personnes à l’aube et heureusement que le grand Imam a échappé. Depuis la fin de ce drame, les fouilles se font devant toutes les entrées de la Mosquée sacrée. Il y avait parmi eux un malien répondant au nom de Abdrahamane. Lorsque ces soi-disant islamistes ont été pris à la fin de deux semaines de combat, ils ont été repartis entre les provinces de l’Arabie puis exécutés purement et simplement.

L’islam n’est pas une religion de barbarie. Personne ne peut contester cela, toutes les écoles de pensée en Islam convergent sur l’idée que la vie humaine est sacrée et nul n’a le droit de se donner la mort. Celui qui le fait est réservé définitivement pour l’enfer. En effet, Dieu dit dans la sourate Les Femmes, verset 93 : Quiconque tue intentionnellement un croyant, Sa rétribution alors sera l’Enfer, pour y demeurer éternellement. Allah l’a frappé de Sa colère, l’a maudit et lui a préparé un énorme châtiment“.

Suite à mon précédent article (Indépendant du 24 juillet 2012), je le répète pour appliquer la charia, il y a des préalables et des conditions.

Premièrement, elle doit être prévue dans la loi du pays, la Constitution (Doustour). La Tunisie et l’Egypte sont confrontés aujourd’hui à ce problème contre les islamistes qui veulent changer leurs Constitutions pour pouvoir appliquer la charia. Cela devient impossible compte tenu de l’idéologie des pays occidentaux vis-à-vis de l’Islam authentique et de leur relation avec le monde arabe. Par exemple, la France est le 10ème pays à autoriser le mariage homosexuel et l’adoption des enfants dans ces couples. Les lois divines ne font pas bon ménage avec ce genre de pratiques.

Deuxièmement, il faut se mettre d’accord sur un Chef qu’on appelle Emir (Amir ou Cadi) et les conditions d’application de la charia. Quelle école de pensée ou référentiel de la charia nous allons suivre? : Malékite ? Hanéfite ? Chaféite ? Hanbélite ? Concernant le port du voile, vous trouverez par exemple que pour l’Imam Malik (donc pour ces adeptes, les Malékites), le visage et les mains ne font pas partie des parties du corps à couvrir. Pour le cas des voleurs, on peut leur couper d’abord la main mais il y a des conditions. Selon les tendances, cela dépend de la valeur de l’objet volé et du lieu du vol.

Troisièmement, elle s’applique de façon progressive et non brutalement. Prenons le cas de la prohibition de l’alcool par Dieu. Son interdiction est venue en trois étapes : (1) message sur les avantages et les inconvénients qui l’emportent, (2) interdiction à l’approche des moments de prières, (3) interdiction finale. L’interdiction de l’alcool avait amené certains compagnons du prophète à abandonner l’Islam car ils ne pouvaient laisser cette boisson tellement ils étaient habitués. L’habitude étant une seconde nature, certains avaient fini par abandonner le prophète. Dieu avait aussi progressivement ramené le nombre de prières obligatoires de 50 à 5 fois par jour, suite à la demande de Mahomet (PSL) au cours du voyage nocturne, tellement les êtres humains sont faibles. Comme vous êtes des jihadistes, sachez que Mahomet (PSL) et ses compagnons donnaient des consignes strictes aux combattants pendant le jihad. Il est interdit de détruire les récoltes, de tuer les chrétiens dans les églises, les vieillards, les enfants, les femmes sauf celles qui attaquent. Ils leur conseillaient de ne pas commettre des péchés comme l’injustice et l’adultère. C’est en suivant ces règles, malgré leur petit nombre, qu’ils gagnaient les combats. Dieu dit dans la sourate 5 La Table Servie (Al Maida), verset 8 : Ô les croyants! Soyez stricts (dans vos devoirs) envers Allah et (soyez) des témoins équitables. Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injustes. Pratiquez l’équité: cela est plus proche de la piété. Et craignez Allah. Car Allah est certes Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites“.

Pourquoi n’aviez-vous pas appliqué la charia à vos alliés du MNLA? Où sont les personnes qui ont commis les actes de viol dans les camps militaires et les administrations occupés au lendemain de la chute des villes ? Qu’aviez-vous fait des personnes qui ont commis les actes de pillage de biens publics et privés au lendemain de la chute des villes?. Nous devons prendre l’exemple sur le bien aimé, Mahomet (PSL), dans tout ce qu’on fait dans la vie, notamment pendant le jihad. Il était un prédicateur et un pédagogue hors pair pour guider les gens vers le droit chemin. On l’a surnommé El Amin (l’homme sûr, celui en qui on peut faire confiance) :  il n’a jamais manqué à sa parole, il ne s’est jamais vengé, il n’a jamais frappé une femme, il était très clément vis-à-vis de ses ennemis. Pour preuve, Dieu dit dans la sourate 33 Les Coalisés (Al-Ahzâb), verset 21 : ” En effet, vous avez dans le Messager d’Allah un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et invoque Allah fréquemment”.

Toute sa vie, personne ne peut dire que Mahomet (PSL) a tué ou ordonné de tuer un prisonnier de guerre (qu’on appelle Asir). Les prisonniers de guerre du temps du prophète étaient des mécréants. A la première guerre sainte de Bedr, les prisonniers étaient bien traités et libérés sous condition qu’ils enseignent aux enfants à lire et à écrire ou payer une caution proportionnellement à leurs fortunes ou embrasser volontairement l’Islam, etc. A la guerre sainte de Hounaïne, Mahomet (PSL) avait partagé le butin. Un des combattants, non satisfait de sa part, avait marmonné des propos insinuant que le prophète est injuste. Le Calife Omar, voyant cela, demanda au prophète de l’exécuter pour ses propos irrespectueux. Mais Mahomet (PSL) dit : “ Non Omar, si tu le fais, les gens vont dire que Mahomet est un sanguinaire (tyran), il tue son entourage“.

Lorsqu’il rentrait victorieux, le jour de la conquête de la Mecque, Mahomet (PSL) dit à ses ennemis : “Partez, vous êtes libres“.

Et vous qu’aviez-vous fait à Aguelhok? Ne saviez-vous pas que parmi ces militaires, lâchement assassinés, il y a des musulmans qui prient?. Le MNLA, à travers ses communiqués, annonçait un pas victorieux de sa longue marche vers l’égarement à chaque fois qu’une localité tombait, notamment Aguelhok. Le prophète a dit “Celui qui s’associe à un malfaiteur est un malfaiteur“. Ce n’est pas l’Etat malien que vous défiez mais une nation. Je vous avais dit de demander pardon au peuple malien pendant qu’il est encore temps mais je constate que vous persistez dans votre repli stratégique. Sachez qu’il n’y a pas de repli stratégique le jour des comptes. J’ai l’habitude de dire aux maliens que cette histoire n’est pas religieuse, que Iyad Ag Ghali a toujours été dans des rebellions. Il utilise l’Islam comme manteau après avoir incité, en 2006, à la création d’une Alliance pour la Démocratie et le Changement. Le fait de créer une association Ansardine est une façon sournoise pour diviser les musulmans sachant que la majorité des maliens porte un prénom musulman. Ce n’est pas en une journée que Iyad va nous apprendre la charia en revenant avec des inconnus et des armes. Ce n’est pas parce qu’on a des armes ou qu’on s’est manipulé le AK-47, qu’on est un Emir. Le fait de procéder à des négociations pour épargner le MNLA, Iyad et son Ansardine et de culpabiliser les autres groupes (AQMI, MUJAO) n’est pas juste. Si Iyad lui même accepte cela alors il est traître de ses alliés, il n’est pas musulman et il mérite l’exécution. Pourquoi a-t-il été renvoyé de l’Arabie Saoudite? Tout simplement, il était devenu persona non grata.

Maintenant qu’il est menacé par une intervention militaire imminente alors il veut se sauver. Si son combat est religieux alors moi à sa place, j’aurai choisi la mort car Dieu dit dans la sourate 8 Le Butin (Al-Anfâl), versets 15 et 16 : Ô vous qui croyez quand vous rencontrez (l’armée) des mécréants en marche, ne leur tournez point le dos. Quiconque, ce jour-là, leur tourne le dos, à moins que ce soit par tactique de combat, ou pour rallier un autre groupe, celui-là encourt la colère d’Allah et son refuge sera l’Enfer. Et quelle mauvaise destination ! “.

Je rappelle les croyants qu’il y a eu une grande bataille entre les compagnons du prophète, après son décès et celui du troisième calife Ousmane. Il s’agit de la bataille entre Abdallah Ben Zoubeïr et Al-Hajaj Ben Youssef. Abdallah était le fils d’Asmaa, fille d’Abou Bakr (premier calife) et sœur de Aïcha (épouse de Mahomet). Il fut le premier enfant né des émigrés à Médine après l’hégire de Mahomet (PSL). Dès sa naissance, le prophète demanda de lui amener avant son premier tété. On l’amena au prophète qui l’embrassa et mit un peu de sa salive dans la bouche de l’enfant. Sa salive fut sa première nourriture. Il était un homme très brave. Avant de mener cette grande bataille, il rendit visite à sa mère pour lui demander conseil. Ses troupes étant affaiblies, il avait reçu des offres de négociation afin d’avoir la vie sauve et d’autres avantages mais à condition qu’il dépose les armes et prête allégeance à Yazid Ben Mouawiya. Sa mère, Asmaa, lui répondit : “Tu connais la réponse mieux que moi. Si tu crois être dans ton droit et défendre la vérité, alors persévère et bats-toi mais si tu désires le monde, tu seras misérable et détruit car tu auras détruit tes hommes morts au combat“.

Mahomet (PSL) a aussi dit : “Allah dit que je serai l’adversaire de trois personnes le jour de la résurrection: (1) Une personne qui fait une alliance en mon nom, mais il s’avère traître, (2) Une personne qui vend une personne libre (comme un esclave) et mange les prix (3) Et une personne qui emploie quelqu’un, mais ne lui verse pas son salaire“. Ce récit et cet enseignement du prophète concernent particulièrement Iyad ag Ghali. Je demande au Gouvernement de faire très attention sur ce point des négociations en cours. Si la CEDEAO et le Gouvernement veulent épargner la tête du serpent, qu’ils sachent que ce n’est pas juste. Soit tous les groupes sont épargnés dans le cadre d’un dialogue inclusif, soit ils sont tous à combattre. Je demande aussi au Gouvernement de mener des actions intenses de sensibilisation car beaucoup de maliens pensent que le problème est religieux et en même temps ils n’ont pas les connaissances religieuses suffisantes pour comprendre la situation.

Face aux soi-disant islamistes et envahisseurs de nos populations innocentes, il faut déployer une approche appropriée en évitant les préjugés. Il s’agit d’une démarche méthodique développant les sources contradictoires dans le cadre d’un dialogue respectueux des fondements de l’Islam. Les médias doivent jouer un rôle très important sur ce plan. Lorsque que l’on vous amène la religion comme motif de guerre alors il faut leur parler le langage qu’ils comprennent : le message de la religion tout en apportant les sources. Il ne s’agit pas de convaincre de la position du Gouvernement ou du peuple malien ou de la Communauté internationale mais de recourir aux argumentaires des envahisseurs eux-mêmes et qui sont rejetés par leurs propres sources (le Coran, la vie et les enseignements du prophète).

Je comprend que cette démarche serait délicate pour le Gouvernement compte tenu de la laïcité du pays. Il doit se faire accompagner par tous les leaders religieux (chrétiens et musulmans), les chefs coutumiers et les chefs traditionnels de toutes nos communautés afin de préserver nos bonnes valeurs culturelles et religieuses.

Je le redis si la religion est leur combat, un cadre de dialogue pacifique est toujours possible entre croyants. Je me considère comme musulman et nous devons défendre l’Islam, pas l’Islam tronqué de l’Occident, ni celui des barbares mais l’Islam de Mahomet (PSL). L’Occident a tellement donné de libertés à l’être humain jusqu’à le ramener au niveau des animaux. Dans ce système, on ne peut pas être un bon musulman. Il nous faut un cadre de respect de nos valeurs culturelles et religieuses mais pas celles de l’Occident.

En conclusion, je remarque que la plupart des membres du Gouvernement actuel ne pense qu’aux postes et à leur propre avenir politique. Ils doivent faire très attention sinon tout le Mali connaîtra son printemps arabe. Ne vous faites pas d’illusion que les maliens vous suivent, les jeunes et les femmes risquent de descendre dans la rue : A combien de personne ont-ils dit “Ambè sa ino fè” ?. Vous devez prouver que le problème du Nord est votre priorité.

Que la paix soit avec vous.

Professeur Mouhamed Aly Thiam

 

 

Commentaires via Facebook :

10 COMMENTAIRES

  1. l’islam est une affaire de coeur qui ne regarde que soit meme et son dieu d’ou separation de l’église et de l’état.la plupart d’entre nous ont des enfant;mon dieu me pardonnerat’il de faire une differance entre le garçon et la fille,non!
    MA FILLE EST EN QUATRIEME ANNEE MEDECINE TANDIS QUE MON FILS POUTANT DE TROIS ANS SON AINE TRAINE SA SAVATE;VOUS ME DITES QUE MA FILLE SE DOIT DE BAISSEE SES YEUX DEVANT LUI ET METTRE LA BURKA;JE DIS NON MA FILLE A DU MERRITE,A DE L’HONNEUR ET A LE DROIT D’ETRE HEUREUSE.L’ISLAM DANS LES MOSQUEES,L’armée dans les casernes,le pouvirs aux peuples.

  2. j ai toujours plaisir a vous lire meme si parfois je ne suis pas d accord avec vous mais je vous reconnais un talent certain, toujours decalé par rapport a l actualité mais toujours attentif.En ce qui concerne le sujet du jour je partage l idée que nous n avons pas a faire a des musulmans ni a des hommes d honneur mais professeur pour autant nous n avons pas d autre choix que negocier ou faire semblant de negocier notre pays est dans un etat de faiblesse pour ne pas dire autre chose avancé et aussi on ne peut pas heurter <nos sponsors<<.Sur l autre point je suis d accord qu il ya un vide laissé par le gouvernement face aux differentes offensives mediatiques des terroristes,des specialistes des erudits en islam ne manquent pas au mali pour apporter la contradiction aux imposteurs et cela est d autant plus incomprehensible qu il y a un minstere dedié aux cultes

  3. bonne analise de situation,mais malheuresement nos autorité penssent qu’a leur poches

  4. Merci monsieur Thiam,pour cet article complet,qui edifie largement sur le caractère humain de notre sainte religion musulmane.J´irai un peu plus,pour vous rappeler,et je sais que vous le savez déjá,que le prophète paix et salut de dieu sur lui,disait:gare á l´islam des propres musulmans,faisant alusion aux derapages extremistes,et aux tentations fausses des interprétations,car il a toujours prôné la moderation.L´islam nous impose,et aux maliens en premier lieu de combattre légitimment ces égarés,ou jawaridj,qui au lieu de respecter le waliyou el amri,ou l´autorité légitime,s´adonnent á des pratiques totalement contraires aux enseignements de l´islam.Vous avez bien fait de le rappeller,les autorités politiques et religieuses devraient mener une large campagne d´information pour dénigrer ses malfrats sans foi,ni loi.En mauritanie les autorités ont fait de même en les mettant en minorité au plan théologique,par le biais des fatwa d´illustres ulémas.Que dieu nous preserve,vous preserve,et preserve le Mali frère.AMINE.Wassalamou alleykoum

  5. c’est faux un vieux comme vous il faut dire la vérite ATT ses pour quoi Iyad à quitte làbas vive le maliba

Comments are closed.