Fallings Walls Lab Bamako : AgriBox remporte la première place

0

La finale de la 1ère édition de Fallings Walls Lab Bamako, un concours de pitch entre startups, a eu lieu, ce samedi 12 juin, à l’hôtel de l’Amitié. Une initiative de la fondation Friedrich Naumann, en partenariat avec la fondation Fallings Walls basée à Berlin (Allemagne).

L’Etat ne peut donner du travail à tous les jeunes. Dans ces conditions, a expliqué Joachim Holden, représentant Afrique de l’Ouest de la fondation Friedrich Naumann, l’entreprenariat doit être au cœur de la stratégie nationale de développement. « Le Fallings Walls Lab servira de catalyseur aux nombreuses initiatives lancées par la fondation Neumann depuis plusieurs années », a indiqué Joachim Holden.

Lancé en avril dernier, 12 porteurs de projet ont été retenus pour la phase finale dans des domaines aussi variés que la santé, l’agriculture, l’éducation, l’informatique… Les startuppeurs ont bénéficié de deux jours de formation assurée par des experts issus des incubateurs partenaires notamment Lenali, Jokkolabs, Donilab… À la finale, chaque candidat disposait de trois minutes pour convaincre les membres du jury.

La troisième place du classement a été remportée par Abdoulaye Souaré, avec son projet Green Energy company. Une entreprise qui évolue dans l’énergie renouvelable et transforme toutes sortes de chaleur perdue en électricité. Avec sa start-up So-Dôkôtôrô , Aïcha Dembélé est sur la deuxième manche du podium. Son projet consiste à offrir de la consultation et de soins à domicile à la demande du patient en ligne.

Au verdict, la startup Agribox arrive en tête du classement. Le projet porté par la jeune agroéconomiste, Ténin Nana Kouyaté, est une boîte fonctionnant sur un téléviseur permettant de fournir, en langue locale, toutes les informations agricoles aux paysans. Aux dires des organisateurs, la startup malienne sera bientôt à Berlin où aura lieu le rendez-vous international des startuppeurs de la fondation Fallings Walls.

Mamadou TOGOLA/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here