Palmes académiques : TROIS MALIENS DISTINGUÉS

0

Bakary Kamian, Doulaye Konaté et Mme Jocelyne Casselli ont été honorés par la prestigieuse distinction française.

Trois de nos compatriotes viennent de recevoir les Palmes académiques françaises. Il s”agit des Pr. Bakary Kamian et Doulaye Konaté et de Mme Jocelyne Casselli. La cérémonie de remise des distinctions a eu lieu mercredi à la résidence de l”ambassadeur de France dans notre pays, Michel Reveyrand-de Menthon. Nombre de personnalités y ont assisté parmi lesquelles le secrétaire général de la présidence, Modibo Sidibé, l”ancien Premier ministre Modibo Keïta, des ambassadeurs, les doyens et directeurs des instituts d”enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Les Palmes académiques ont été créées il y a près de deux siècles (1808), par Napoléon Ier. Aux distinctions originelles d”Officier d”académie ou d”Officier de l”instruction publique a été substitué en 1955 un Ordre des Palmes académiques. Celles-ci sont destinées à honorer les mérites des personnels relevant du ministère en charge de l”éducation, de la cherche et de la technologie, qui se sont "distingués au sein de l”Université et ont rendu des services signalés à l”enseignement ou contribué effectivement au développement des oeuvres péri et postscolaires et de la formation professionnelle".

Mais en dehors de l”université, l”Ordre peut distinguer les personnes qui rendent des services importants au titre de l”éducation nationale et des personnalités qui apportent une contribution exceptionnelle à l”enrichissement du patrimoine culturel.

Avant de remettre les insignes, l”ambassadeur de France a retracé le parcours des récipiendaires. Le professeur Bakary Kamian a été le premier Malien et Africain agrégé de géographie. Il fut un brillant élève à San puis à Bamako et un étudiant dense à la Sorbonne, avant d”engager une carrière professionnelle très riche. Enseignant puis chef d”établissement dans différents cycles d”enseignement après avoir enseigné dans de grands lycées parisiens, Bakary Kamian peut aussi se prévaloir d”une carrière internationale et diplomatique. Membre d”associations de linguistes, d”historiens et de chercheurs, il a déjà été honoré par plusieurs distinctions tant nationales qu”étrangères. Le Pr. Kamian est l”auteur de nombreuses publications sur la géographie de sa région d”origine et du pays et sur l”histoire du Mali, notamment pendant la période coloniale.

La carrière de Doulaye Konaté est plus récente. Mais par certains aspects, elle présente des similitudes avec celle de Bakary Kamian. Originaire de Yorosso, le Pr. Konaté a fait ses études primaires dans les années cinquante, avant de poursuivre ses études secondaires à Ségou puis à Bamako où il obtient son Bac. Ses études supérieures en histoire, histoire de l”art et archéologie le conduisent en France où il soutiendra une thèse de doctorat en 1981 à Paris. De retour au pays, il enseigne à l”École normale supérieur, à l”Institut national des arts et à l”Université où il sera chef de département puis recteur de 2002 à 2004. Le Pr. Konaté est titulaire de prestigieuse distinctions honorifiques du CAMES et de l”Ordre du mérite français.

Mme Jocelyne Casselli dont la carrière a aussi des points communs avec celles de ses deux collègues est diplômée des universités de Paris-Assas, Paris-Dauphine et de Provence. Experte en planification et gestion de l”éducation, elle travaille au ministère de l”Éducation nationale, dans l”administration et a enseigné en France. Ses compétences professionnelles alliées à des choix personnels forts ont conduit Mme Jocelyne Casselli à effectuer de nombreuses missions d”expertise dans onze pays d”Afrique ainsi qu”à Haïti. Depuis 2002, elle a oeuvre avec succès à mise en oeuvre du Programme décennal de l”éducation et de la culture.

Après avoir remis les décorations, Michel Reveyrand-de Menthon a assuré que le Mali et la France partagent les mêmes valeurs et préoccupations au niveau de l”éducation et de la culture.

Les trois récipiendaires ont tous remercié le gouvernement français pour les avoir ainsi élevés au grade d”officier dans l”Ordre des Palmes académiques.

Boubeye MAIGA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER