IBK face à la presse à Ségou : «Aucune fanfaronnade politicienne ne me fera débarquer à Kidal et créer un incident »

2
IBK (photo archives)

Au terme de sa visite en 4ème région administrative, le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a rencontré la presse le samedi 12 décembre 2015 au pied-à-terre de Ségou. A cette occasion, il a évoqué la situation de Kidal.

Après avoir salué la presse pour ses efforts et son assiduité tout au long de cette mission, il a indiqué qu’à Ségou comme ailleurs  leur grand souci pour la sécurité du pays post-accord pour  la paix reste la réconciliation nationale. J’ai trouvé ici un peuple à l’unisson national en prière pour le salut du pays. Partout, ils m’ont signifié leur accompagnement de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale, affirmera-t-il.

Au sujet du développement de la région, IBK estime que beaucoup reste à faire. « Malgré tous les efforts depuis la création de l’office du Niger, nous sommes en retard d’aménagement.  Je m’étais mis à penser depuis quelques années, cela allait aux alentours de 200 000. Il est vrai qu’une considération des experts m’avait mis à l’abri de toute surprise. Il ressort que nous avons un potentiel inouï dans la région. Que si seulement 1/3 venait à être réaliser, le Mali pourrait prétendre vers le retour de sa réputation de grenier de l’Afrique», a-t-il déclaré.

S’agissant du volet énergétique, le conférencier affirme que ce secteur va avoir l’impulsion qu’il doit avoir pour soutenir le développement du pays.

Quand à la défense et à la sécurité, il dira que nos forces ont été éprouvées. Car l’angoisse a étreint la région chaque fois, à Tenenkou et à Diafarabé nous avons assisté à des violences inouïes.   Tout cela a fait que nous avons dû au niveau des forces armées revoir  les plans d’opérations, donner plus de mobilité aux troupes. «Mais insuffisant, je le dis. Nous devons passer à la vitesse supérieure pour permettre à nos éléments d’avoir des moyens de projection  sur le terrain, beaucoup plus rapides.  Et à ce niveau, il n’y a que l’hélicoptère. Nous avons aujourd’hui  en commande assez avancé. Nous allons poursuivre avec différentes coopérations jusqu’à ce que l’armée malienne soit équipée à souhait», a déclaré IBK.

En ce qui concerne la situation de Kidal, le Président IBK précisera que l’accord pour la paix et la réconciliation nationale, issu du processus d’Alger a prévu des étapes qui seront rigoureusement respectées. « On a dit mais… IBK parle, mais pourquoi il ne va pas à Kidal. Moi j’aime mon pays. Je souhaite que mon pays soit dans une situation de paix durable réelle. L’accord a prévu des étapes qui seront rigoureusement respectées. Et aucune fanfaronnade politicienne  ne me fera prendre mon avion pour aller débarquer à Kidal et créer un incident. Et c’est tellement facile que toute l’armée malienne va vous protéger. Quelle gloire ? Quelle gloire ? Et amener ainsi éventuellement des enfants maliens à se tuer au lieu  que je peux attendre tranquillement les effets de l’accord qu’on a signé nous-mêmes et qu’on attend. L’armée malienne va pouvoir se déployer dans tout le Mali également. C’est convenu. C’est acté. Déjà c’est un bonheur absolu qu’une patrouille mixte Fama, Coordination des Mouvements armés de l’Azawad et Plateforme évolue ensemble», déclarera le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta. Ce n’est qu’une question de temps, poursuivra-t-il. La gestion d’un pays n’est pas une question de bravade. «Je prends l’avion et dit à l’armée à vous de vous débrouiller. Il faut le faire. Mais à quel prix ? Et c’est une gloire pour moi ça ? Là où je suis, je n’ai pas le droit d’avoir ce genre de comportement irresponsable. L’accord suit son chemin et sa totalité sera réalisée incha-allah dans la paix et dans la concorde. Et chaque jour la confiance doit être renforcée entre les fils du Mali pour que notre pays livre la seule bataille qui convienne qui est la bataille du développement», ajoutera le conférencier.

C’est dans cette logique qu’il a exhorté les jeunes à se tourner de plus en plus vers la terre qui ne ment pas.  Avec les potentialités dont regorge le pays, il estime que l’espoir est totalement requis.

Oumar KONATE    

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Il est pas fou le Roi Soleil. Seulement , s’il avait donné ce conseil à karato Mara, on aurait pas eu le couteau sous la gorge pour signer cet accord bidon.

  2. Si vous êtes sincère de ce vous dites alors Dieu va vous aider à rélever le defit mais si c'est pour vos interêts personnels ha là vous avez tiré à terre car Dieu n'aime pas les hypocrites faire semblant coe vous aimez votre Mali alors que c'est pas vrai et Dieu sera là pour vous punir inch-Allah

Comments are closed.