Le président IBK à Sikasso : Au moins 27 Milliards de F CFA pour changer le visage de la capitale du Kénédougou

0

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, à la tête d’une forte délégation, s’est rendu jeudi dernier à Sikasso. La nouvelle de son arrivée a donné une lueur d’espoir aux responsables administratifs, aux organisations de la société civile mais aussi à la population du Kénédougou tout entière. Sur place, le chef de l’État a procédé au lancement de grands travaux d’aménagement urbain. Les infrastructures en cours de réalisations contribueront à améliorer la mobilité de la population locale et à développer les échanges commerciaux.
Plusieurs jours durant, des sous-commissions de travail ont été à pied-d’œuvre pour réserver un accueil des grands jours à l’illustre hôte. L’objectif du déplacement du chef de l’Etat était de procéder au lancement officiel des travaux de construction d’un échangeur, d’un viaduc et l’aménagement de 10 km de voies urbaines dans la ville de Sikasso. Des infrastructures modernes qui vont de toute évidence changer le visage de la capitale du Kénédougou. Selon les responsables de la direction régionale des routes de Sikasso, l’échangeur de type trompette, rare dans la sous-région, sera construit à l’entrée de la ville, à l’intersection de la RN7 (route de Bamako) et de la RN11 (route de Koutiala) non loin du Stade Babemba Traoré et du camp Tiéba.
Le viaduc, qui est un passage en hauteur, élevé à 5 mètres du sol, sera construit au centre-ville sur la route 2X2 voies. Cette infrastructure facilitera ainsi la fluidité de la circulation au centre-ville, selon des techniciens qui précisent qu’on pourra emprunter la route 2X2 voies et traverser la ville de Sikasso sans encombrement. Il faut signaler que 4 rond-points giratoires sont également prévus sur les 2X2 voies devant traverser la ville. Les 10 km de voies urbaines à aménager ont été sélectionnés dans les différents quartiers, où la circulation provoque un nuage de poussière les après-midis.

D’un coût estimatif de plus de 27 milliards de Fcfa, les travaux seront exécutés par l’entreprise EGK dans un délai de 27 mois. L’exécution de ces travaux contribuera à l’amélioration de la mobilité urbaine dans la ville de Sikasso et au développement des échanges économiques avec les pays de la sous-région.
Lassana Sanogo, un quinquagénaire habitant le centre-ville, s’est dit très comblé par cette nouvelle. Selon lui, la 2ème ville du Mali en termes de population ne pouvait pas ne pas bénéficier de ce programme présidentiel. La population du Kénédougou est sortie massivement pour exprimer sa satisfaction au chef de l’État. Mme Saran Traoré, qui fait du commerce entre le Burkina Faso et le Mali, pense que Sikasso doit être une vitrine. Selon elle, la ville est un passage obligé pour se rendre au Burkina Faso et des pays côtiers comme la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Togo et le Bénin.
Au cours de la rencontre d’échanges avec les responsables régionaux, le gouverneur, Boubacar Bagayogo, a souligné l’importance de ces travaux pour la ville de Sikasso. Quant au maire de Sikasso, il s’est réjoui de ce projet qui donnera un nouveau look à sa Commune.

Kantra Famodi

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here