56è édition du Salon International de l’Agriculture de Paris : Une participation remarquable du Mali

0
Promotion de l'agro-industrie
Le ministre de l'agriculture , Nango Dembélé

Cette année encore, une forte délégation du Mali conduite par le ministre de l’Agriculture,  Dr Nango Dembelé a pris part au salon de l’agriculture de Paris dont la 56è édition se tient, du 24 février au 3 mars.  Le thème cette année est : «des femmes, des hommes, des talents». Ce salon  est considéré comme l’une des plus grandes rencontres de l’industrie agroalimentaire en Europe et dans le monde.

La délégation malienne est composée de 70 personnes  issues de tous les secteurs agricoles. Il s’agit, entre autres, du président de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali (APCAM), des professionnelles des filières agricoles, de la transformation agro-alimentaire, des structures en charge des aménagements hydro-agricoles, de la recherche agricole, de l’élevage et de la pêche.  Les responsables maliens des filières du coton à travers la CMDT, du riz par l’office du Niger, de la gomme arabique et l’anacarde y sont fortement représentés.

Divers produits agricoles et les opportunités d’investissement dans ces secteurs sont présentés par la délégation conduite par Dr Nango Dembélé à ce grand rendez-vous mondial à travers des expositions à la Porte de Versailles où déroule le salon  jusqu’au 3 mars 2019. Les participants maliens entend promouvoir, au cours de ce salon, les produits agricoles du Mali,  de favoriser les échanges entre professionnelles et de convaincre les investisseurs à venir au Mali avec les innovations technologiques.

Selon le ministre de l’Agriculture, les résultats de la participation malienne à  la 56è édition du salon de l’agriculture de Paris de  sont probants voire satisfaisants, dans la mesure où les stands sont très sollicités et de nombreux investisseurs semblent être intéressés par la destination Mali.

Rappelons que le Mali est aujourd’hui  leader dans la production du coton et  du riz en Afrique. Aussi, la production d’autres produits comme la gomme arabique, la mangue, l’anacarde connait un essor.

L’objectif de la participation du Mali  à ce salon,  selon Ministre Nango,  est  donc d’orienter les investissements vers la transformation sur place de ces produits surtout du coton.  Le Mali est premier pays producteur  africain du coton, mais seulement 1% de ce coton est transformé sur place, ce qui inadmissible. Pour Nango Dembélé, il est temps de changer la donne. Pour ce faire, il urge de nouer des partenariats dans ce sens.

«Le Mali est en passe de relever le défi de la productivité, il est reste celui de la transformation », a affirmé Dr  Nango Dembélé en marge du salon.

Pour faire face à cette situation,  le Mali se donne comme objectif de faire transformer  20% de la production de coton sur place, à l’horizon 2025. C’est pourquoi, au cours du salon de Paris, le ministre Nango Dembelé  s’est battu comme un diable pour  convaincre des partenaires à venir investir au Mali dans la transformation du coton et d’autres produits agricoles.

Rappelons que depuis 2006, le Mali participe au Salon international de l’agriculture de Paris dont l’objectif principal est d’assurer la souveraineté  alimentaire, environnementale et industrielle.

Aboubacar BERTHE

Source : Le Serment du Mali

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here