Amélioration de la riziculture par la maîtrise totale de l’eau : Le ministre de l’ Agriculture s’acquiert de l’ état d’avancement des travaux de Soké 1

0

Dans le cadre de sa visite dans la région de Ségou, le ministre de l’Agriculture, Dr Nango Dembélé a procédé le samedi 9 mars 2019 à une visite de prospection des travaux d’aménagement pour la reconversion en maîtrise totale de l’eau du casier de Soké pour le compte de l’Office riz Ségou.

Le ministre de l’ Agriculture, le Dr Nango Dembélé  vient de s’acquérir de la situation des travaux d’aménagement pour la reconversion en maîtrise totale de l’eau du casier de SOKE 1 (1125ha) pour le compte de l’office riz Ségou(ORS) dans le cadre du projet d’appui au développement rural Soké 1( PADER –S1).  Il s’agit d’un projet sur budget  national  à hauteur de 15 759 000 000FCfa sur une période de 2ans (2017-2019).

L’objectif du projet est de contribuer de façon durable à la sécurité alimentaire du pays et à l’augmentation des revenus des populations rurales ciblées, singulièrement les femmes et les jeunes, ceci  à travers l’augmentation et la diversification de la production agricole par irrigation en maîtrise  totale de l’eau et en submersion contrôlée.

S’agissant du casier de Soké 1, situé à 45km de la ville de Ségou  dans le village de Soké,  le casier de Soké 1 fait partie d’un ensemble de casiers rizicoles couvrant environ 15 450 hectares, constituant la zone de production de Dioro et il est alimenté à partir de la retenue d’eau du barrage de Markala via le canal de Dioro.

Démarré en mai 2017, les travaux  d’aménagement de Soké  1 se poursuivent après un premier arrêt de deux mois en 2017 et un second en 2018 pour raison de saison de pluie. Aussi  en effectuant cette visite de terrain, le ministre de l’Agriculture, a pu visualiser l’état d’avancement des travaux   qui est de 78% pour un délai consommé de 85,26%. Outre ces échanges avec le staff technique en charge de l’ouvrage, le Dr Nango Dembélé s’est entretenu avec les populations de la zone qui  dans un cri de cœur lui ont exposé leurs préoccupations  notamment un problème de paiements  et de vivres.

Sensible à  l’appel des producteurs,  le ministre les a rassuré que des dispositions seront rapidement prises pour les   permettre  de disposer  d’espaces à cultiver pour la prochaine campagne agricole.

« Vous avez entendu le cri de cœur de ces exploitants, deux  années  successives sans production sur leur terre, pour un paysan c’est très très difficile et c’est très pénible. C’est un cri de cœur qui m’a beaucoup ému et je crois que je serai le porte-parole de ces producteurs   auprès de mon  homologue de l’Economie et des Finances, c’est lui qui a donné le premier coup de pioche ici et il serait très sensible  à  ce problème » dira-t-il.

Autre doléance soumise au ministre par les producteurs, a été  une  requête d’appui alimentaire, une sollicitation qu’il  s’engage à transmettre   à son homologue du Commissaire à la Sécurité alimentaire.

La réussite du   projet d’appui au développement rural Soké 1(PADER –S1) est au cœur des priorités du  ministre de l’Agriculture car selon lui il faut  s’affranchir des aléas climatiques à partir de la maîtrise totale d’eau pour gagner  la victoire  contre l’insécurité alimentaire liées aux variations climatiques

Khadydiatou SANOGO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here