Booster les investissements dans le secteur agricole : Le Comité national de pilotage de ‘Initiative Main dans la Main’ tient sa première réunion

1

Le Secrétaire général du Ministère du Développement Rural, Lassine Dembélé, a présidé le 20 septembre 2021 à l’Inspection de l’Elevage, la première réunion du Comité national de pilotage de l’Initiative Main dans la Main. Une initiative qui vise à accélérer la transformation agricole et le développement rural.

Le Comité de pilotage est composé   des représentants  : ministère du  développement rural,  de la FAO(Organisation des Nations Unies pour l’ alimentation et l’agriculture ),  de l’IER ( institut d’économie rurale),  des PTF et d’ autres experts du  monde agricole, a   tenu ce jour  sa première rencontre à la  suite de l’atelier national de programmation tenu le 9juillet dernier par le comité technique. Et comme l’ a précisé le SG du département du développement rural, la présente a pour objectif de :  valider les propositions issues du comité technique d’appui afin de donner suite à la synthèse des travaux de l’atelier national de programmation, de pouvoir déterminer les zones ou les investissements ont un fort potentiel à réussir la transformation agroindustrielle et la prise en compte des couches vulnérables que constituent les femmes et les jeunes. Les recommandations issues de la rencontre vont  servir à ouvrir les perspectives tenant  compte des réalités du terrain.

‘Main dans la Main’ (MdM), est une initiative de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et de l’Agriculture( FAO), lancée le 4décembre 2019  en marge de la 163ème session du conseil de la Fao  par le directeur général de la FAO, M. Qu Dongyul , ladite initiative vise à accélérer  la transformation agricole et le développement rural durable .  Elle se veut également une contribution à l’élimination de la pauvreté, de la faim et de la malnutrition sous toutes ses formes.

Au Mali, bien   que l’économie nationale soit dépendante de  l’agriculture qui  occupe  80%  de la population active et malgré  les efforts du gouvernement et ses partenaires, les financements au niveau du  secteur agricole  restent insuffisants. Pour cause, la majeure partie des  financements  ont été dirigés vers la résolution des  crises sécuritaire, politique et sanitaire.  Et les performances du secteur demeurent faibles pour dynamiser la croissance du pays et répondre aux besoins des populations.  Ainsi donc,  l’avènement de l’Initiative  Main dans la Main de part son objectif,  est  opportune pour redynamiser le secteur agricole car elle encourage et intéresse les investissements    dans le secteur agricole. ‘Main dans la Main’ (MdM), est une initiative de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et de l’Agriculture( FAO), lancée le 4décembre 2019  en marge de la 163ème session du conseil de la Fao  par le directeur général de la FAO, M. Qu Dongyul , ladite initiative vise à accélérer  la transformation agricole et le développement rural durable .  Elle se veut également une contribution à l’élimination de la pauvreté, de la faim et de la malnutrition sous toutes ses formes. Après différentes rencontres  entre  différents acteurs,  cette réunion du comité de pilotage est une étape de validation pour la suite du projet.  « Notre collaboration et nos efforts autour, et pour, le développement harmonieux du secteur agricole doivent être redynamisés et évoluer Le développement agricole se doit d’être inclusif, transparent et capable d’intégrer ces nouveaux défis sécuritaires, énergétiques et climatiques Car c’est dans un changement de paradigme face au défi climatique, démographique et énergétique que  réside la réponse de long terme à ces défis en d’assurer une gestion équitable et durable des ressources naturelles », a déclaré Monsieur  Pierre Vaudière,  représentant adjoint de la FAO Pour qui la rencontre est d’une grande importance  pour une approche  harmonisée , transparente.   Le SG du ministère du Développement rural, soutenant la pertinence de la rencontre  et ses recommandations, a convié les participants à  une rigoureuse assiduité. Pour sa part  ,  Monsieur Vaudière,   porte de bons espoirs  pour une affluence massive des investisseurs public et privé, nationaux et internationaux.

Khadydiatou SANOGO      

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Global Warming at rapid pace is changing way we must farm to produce abundance of nutritious foods. In Madagscas, Central America plus parts of South America soil of farming areas is disintegrating plus becoming useless. Among other causes for that reason many from Central America are trying to migrate to United States in numbers that make Hatians migration look like drop of water in bucket. To avoid this catastrophe Mali need immediately .make use of ” grow house” farming thereof we may give soil better care plus keep it productive . It is best Mali pursue production of metal frames plus plexiglass supplies needed to construct long life grow houses. This will make grow houses construction cost fraction of what cost is if we purchase supplies from other sources. Necessary mobile production equipment is sold in China, Soviet Union, India United States plus Europe. This is long life plus quality of living issue that could make Mali one of farming leaders of Africa.
    Method may encourage some educated you f adults to become farmers.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here